Test Rossignol Escaper 97 Nano 2022

2 tests Rossignol Escaper 97 Nano.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
onthewave

Escaper 97 Nano: Du gros du léger du efficace!

Rossignol Escaper 97 Nano
Avis sélectionné
Profil du testeur : 41 ans | 1,63m | 50kg | Débutant
Taille testée : 169
Acheté : en ligne
Conditions du test : Compliquées, tres peu de neige en Auvergne cet hiver...
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Skis Rossignol Escaper 97 Nano

Points forts

Légèreté pour cette largeur, Rocker énorme

Points faibles

Topsheet un peu fragile

Après une saison en dents de scie, c'est au printemps que les skis Escaper 97 Nano ont enfin eu l'occasion d'être testés en condition. Désolé pour le retard sur le test privé mais on voulait quand même les avoir bien pratiqués avant de rendre un verdict!

Reçus en 169 ils sont un chouilla grand pour remplacer mes Volkl Pyra 147 utilisés pour ma découverte du ski de randonnée. Mais le rocker immense rassure et quand on plaque les skis l'un contre l'autre on a quasi la même surface de contact neige!

Avec des skis de 97 au patin, et un beau rocker on pouvait s'attendre à un effet enclume à la montée...il n'en est rien, Rossignol a su concilier un ski adapté aux conditions les plus fun à la descente, sans rogner sur la légèreté nécessaire à la montée en randonnée.

Des skis qui apportent du plaisir à la descente quand on s'est tué auparavant pour arriver au sommet n'offre qu'un intérêt relatif selon moi et là, avec les Nano 97 c'est le combo gagnant. En réalité, je n'ai surtout plus l'excuse de dire que j'ai des skis trop lourds et que c'est pour cela que je n'avance pas!

Pour ne rien ôter à leur technicité et légèreté, les lattes ont été équipées de fixations Plum Guide 7. D'ailleurs pour le montage des fixations il ne faut pas oublié la plaque sous le patin qui est bien dure a traverser. Rajoutons à ça des peaux colltex et avec seulement 1.6kg à chaque pied , les montées ont semblé (presque) faciles. J'ai gardé l'attache des peaux en métal n'ayant toujours pas prévu de pierra menta cette saison, les tendeurs pour les depeautages express semblaient un peu superflu. Mais pour les aficionados l'encoche en spatule le permet!

A la descente, c'est un régal, c'est stable, çà flotte et n'enfourne jamais, et çà casse tout ce qui se presente (je ne suis pourtant pas une As de la vitesse mais avec 97mm au patin pour 50kgs c'était un peu previsible) et tournent sans grand effort, un régal. 

On aura tester les skis sur de la neige dure, traffollée sur fond dur. Et profonde sur fond de piste damée.

Meme dans les pires conditions ca passe bien voir très bien! Manque un test dans le pentu... Ca sera pour la saison prochaine!

Apres quelques sorties les semelles sont encore en super état malgré l'absence de sous couche dans nos montagnes a vache. Seul le topsheet presente quelques traces surement faites a la montée lors des conversions et oui +20cm c'est pas tout a fait pareil.


Pour qui ?

Du débutant à l'expert: Le rocker facilite grandement les virages en mauvaise neige.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire