Test Rossignol blackops sender Ti 2021

1 test Rossignol blackops sender Ti.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Matiouf

Performant, polyvalent et relativement facile.

Rossignol blackops sender Ti
Avis sélectionné
Profil du testeur : 60 ans | 1,85m | 85kg | Expert
Taille testée : 194
Conditions du test : Tout temps, neige béton, moquette printemps, Croûtée, Pourrie profonde et un peu de fraîche.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Skis Rossignol Blackops Sender Ti

Points forts

Conduite de courbe, capacité à couper comme à slider ou à pivoter stabilité, touché de neige...

Points faibles

Déco.

 J'ai reçu une paire de Sender Ti 194 via les tests privés skipass, que je remercie de m'avoir sélectionné. Tout d'abord, je reçois les skis avec de magnifiques P15 argentées. J'avais demandé un montage à -1 et là de visu cela me paraît vraiment trop devant, donc sans même les essayer ainsi, exit les belles P15 pour mettre à la place un Schiso moins glamour mais qui permet de tester toutes le positions imaginables. De visu, -3 me plaît je pars donc sur cette position. Question déco, je n'aime pas mais le plus important, la géométrie et le flex sont prometteurs,

La paire de ski à passé l'hiver au chaud alors que ses comparses montés lowtech sortaient souvent, la rendant jalouse. Fin mai, les deux Alpes décident d'ouvrir, fatigué de la rando et impatient de prendre les remontées mécaniques me voilà parti pour 3 jours en Isère alors que j'ai de superbes domaines au dessus de chez moi, mais qui sont toujours fermés... L'Isère c'est cool et ça fait du bien de bouger, yeppa.

Me voici donc le 30 mai quelque peu inquiet sur mes sensations en chaussures alpines et skis de freeride après 8 mois en matos de rando avec un physique quelques peu émoussé par toutes ces dizaines de kilomètres de dénivelé effectués à la force des jarrets.

Pour commencer c'est béton, mais le matériel permet de couper sereinement, ça commence vraiment bien pour un 108 au patin en 194, il me faut certes prendre mes marques, mais en 1h tout est assez bien calé et je me sens bien équilibré avec ce montage à -3 cm....

On passe en hors-pistes sur une douce moquette et quelques zones encore gelées, le ski est à l'aise partout et les transitions se font sans accroche. Le ski coupe ou slide à volonté, on peut le skier vite ou à allure plus modérée, tout lui convient.

Plus tard, la neige devient moins portante, ça déjauge, tout est nickel petites ou grandes courbes c'est à la fois stable sécurisant et facile et d'une grande douceur sous les pieds.

Les jours qui suivent ne font que conforter cette première impression et je n'ai pas envie de changer les fixations de position tant je suis bien sur ces skis ainsi montés. Je vais donc skier de la bonne moquette de printemps, de la glace, de la croûtée, de la neige pourrie non portante et même un peu de fraîche un peu plus tard en Tarentaise. Le « coup de foudre » du début est confirmé... Ces skis me conviennent à merveille, ils me permettent de skier bien vite en grandes courbes et de pouvoir raccourcir, changer de rythme à souhait, le ski se déforme de manière homogène avec un flex assez ferme mais on est loin de certaines barres à mines, La géométrie est plutôt classique avec un rocker bien progressif devant et un petit « early rise » qui sont à mon goût parfaitement bien dosés. Dans les neiges les plus infâmes, il nécessite un peu d'engagement, mais avec des bons placements, ça passe nickel. En terrain défoncé, ça ne bouge pas, ça filtre pas mal, bon à certains stade faut juste assumer et avoir un stabilisateur visuel, mais le ski ne vibre pas et ne part pas en vrille.

En comparaison : un Storm Rider Pro 190 est beaucoup plus bulldozer, mais déjauge bien moins et dérive avec moins de douceur. Le Stormrider 105 188 actuel, luis sera plus souple, déjauge aussi bien, est plus joueur et moins performant que ce Rossignol. Un Cochise 192 sera aussi performant, mais un peu plus difficile à piloter.

Le Sender ti 194, s'avère être un très bon ski de freeride nécessitant un minimum de savoir faire, Il est à mon goût, le juste milieu entre très bonnes performances et une certaine facilité, avec un excellent déjaugeage et des qualités de polyvalence jamais rencontrées dans cet type de skis. Sur pistes il est assez bluffant pour son gabarit que ce soit sur le dur comme en neige douce. Dehors, quelques soit la neige, c'est stable, ça aime les grandes courbes mais on peut varier les rayons facilement et il y a de la conduite, alors que ça pivote au doigt et à l’œil. Ça sort très facilement et ça porte à merveille en neiges meubles. Je n'ai pas skié des poudres trop profondes, mais je sais qu'il fera l'affaire sans sourciller, bon dans un mètre de légère en foret, je vais lui préférer un Spur... Je rajouterais que ce ski à un touché de neige très doux et très agréable. En somme des qualités indéniables, Il n'y a que la déco et le formatage commercial qui ne sont pas du tout à mon goût, le reste frise la perfection. Merci à Rossignol pour avoir conçu ce ski et pour le proposer en grande taille.

Pour qui ?

En 194 pour skieur acharné mais pas que... en 187, je pense qu il peut convenir à un large panel de skieurs ...

commentaires

2 commentaires
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
Surprenant, je n'aurais pas misé sur autant de facilité et de polyvalence, d'autant plus dans cette taille!
0
Matiouf
Statut : Gourou
inscrit le 23/05/03
Stations : 9 avisMatos : 55 avis
Oui surprenant même si 185/86kl.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire