Test Rossignol XV 2020

1 test Rossignol XV.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Flowcmoi

Dix ans déjà, mais toujours aussi efficaces !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | 1,78m | 63kg | Expert | Vourles
Conditions du test : Toutes conditions. Freeride et carving. Utilisées comme fixations de tous les jours.

Points forts

Simplicité, efficacité, robustesse. Et leur prix !

Points faibles

Quelques vis qui se desserrent dans le temps

Autant le dire tout de suite, Rossignol est loin d'être à la pointe de l'innovation concernant le matos snowboard. En tout cas, sa gamme freeride (XV) n'a quasiment pas évoluée depuis une dizaine d'année. Et les fixations XV ne font pas exception.


Les fixations Rossignol XV sont commercialisées sous ce nom depuis 2014. Et si les embases et spoilers n'ont jamais évolués depuis, ils sont carrément plus anciens que la fixation ! Après quelques recherches, le spoiler semble dater de 2013 et l'embase de 2011. A l'époque, ils équipaient la fixation Rossignol Experience.


Bref, les moules d'injection de Rossignol doivent être plutôt bien rentabilisés depuis le temps. Surtout si on remarque que Rossignol reprend les mêmes embases et spoilers sur son modèle Cobra (avec probablement des nuances de matériaux pour une rigidité moindre). Mais cela fait-il des Rossignol XV de mauvaises fixations ? Et bien pas du tout.


Orientée freeride, les XV se montrent bien enveloppantes et réactives. Les spoilers sont assez courts mais efficaces. Les straps sont de bonne qualité et autorisent un serrage franc sans points de pressions. Les strap à orteils restent bien calés en position, ce qui est loin d'être le cas sur tous les modèles. Les straps de chevilles sont larges et solides avec une bonne répartition de la pression. Une fois bien serrées, les XV vous permettront de vous énerver en freeride ou en carving. Simples et efficaces.


Et si les XV ne sont pas des merveilles de technologie, leur simplicité allie efficacité et robustesse. Embase en plastique moulé, arceau en métal (acier probablement). L'ensemble est réglable pour s'adapter au mieux à la taille de vos boots. Sous les pieds, on retrouve des disques multi standards qui sont accessibles sans outil. Ils sont cependant protégés par une languette amovible, astucieusement aimantée sur l'embase. Le réglage des straps se fait lui aussi sans outil et les crémaillères sont efficaces et solides. Pas de casse ni de débrayage à signaler. 


Quelques bémols tout de même. les crémaillères ne sont chacune maintenues que par une seule vis, qui a tendance à se desserrer au fil du temp. A surveiller donc. De même, la manette de réglage de l'inclinaison du spoiler peut parfois se desserrer au contact de la neige (visible sur la photo ci-dessous).


Reste que ces fixations profitent d'un dernier atout de taille. Leur prix. Dans la catégorie freeride, la majorité des marques concurrentes alignent des fixations qui débutent à 350 euros. En face, les Rossignol XV s'affichent à 270 euros plein tarif et se trouvent régulièrement à moins de 200 euros pour les modèles des années précédentes. Sans carbone, sans technologie de la Nasa, quasi sans évolution depuis dix ans, mais toujours aussi efficaces. Perso je n'ai jamais trouvé mieux en termes de qualité/prix. Et du coup, j'en ai deux paires.

Pour qui ?

Pour ceux qui veulent charger fort. Pour ceux recherchent des fixations réactives à petit prix. Pour ceux qui n'ont pas besoin d'avoir des fixations en carbone pour rider.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire