Test Rossignol Pursuit 14 LTD AR/BSLT TPI2 2013

Note moyenne : 7,5/10
Drcr
Par Drcr

Modèle milieu de gamme pour piste

Rossignol Pursuit 14 LTD AR/BSLT TPI2
Avis sélectionné
Profil du testeur : 46 ans | 1,77m | 80kg | Avancé | Pessac
Taille testée : 170
Acheté : 300€ en magasin
Conditions du test : Tous types ne neige

Points forts

Facilité, Accessibilité, Comportement

Points faibles

Souplesse

La gamme Rossignol Pursuit remplacée par les React depuis 2 saisons est apparue il y a une dizaine d'années pour remplacer la gamme Zenith.

Cette gamme représente les modèles piste "populaire", en complément des modèles pistes "race" ou "performance" adressés par la gamme Hero.

Le Pursuit 14 est considéré comme le milieu de gamme (le Pusuit 11 correspondant à l'entrée de gamme pour débutant, alors que le haut de gamme est assuré par le modèle Pursuit 18 plus rigide avec des remforts Titanal).

Il est accompagné de fixation sur rail Axium 110 TPI réglable sans outil et pré-montée.

Le Pursuit 14 est constitué d'un composé Aramide/Basalt  ce qui en fait un ski relativement souple avec un rayon court (~14m) a destination de skieurs intermédiaires recherchant un ski agréable, facile, confortable et pas exigeant. 

Il dispose d'un petit rocker avant pour faciliter l'entrée en virage et le pivotement des ski a plat, et d'un talon plat (droit) pour assurer une bonne tenu en courbe sur piste.

Et effectivement la cible prévue est bien atteinte, et le ski correspond totalement a ce que l'on peut attendre de lui : il est facile a prendre en main, tourne facilement, se conduit tranquillement en dérapé et permet de s'initier au joie du carving.

Il est possible de skier assez vite avec ce ski, mais ça reste un ski intermédiaire qui montrera vite ses limites dès qu'on augmente le rythme  où que les conditions se dégradent.

Néanmoins dans sa plage d'utilisation RAS, il donne confiance et offre un bon grip, son comportement est sain et ne vous surprendra pas.

Dans les champs de bosses, aucun soucis tant que vous respectez son rythme de croisière, sa maniabilité fera merveille pour contourner les monticules, mais ne compter pas sur lui pour faire un tout droit et défoncer les tas de neige : il n'est pas assez rigide pour cette exercice.

Ce n'est pas non plus un ski de poudreuse, mais il permet de s'amuser dans la poudreuse légère en bord de piste.

Pour la neige de printemps, transformée, ou croûté pas de miracle, il manque encore une fois de rigidité et de largeur de patin pour réellement bien s'en sortir.


Bilan 

La cible de ces skis est atteinte et ils accompagneront sans problème les skieurs intermédiaires dans leur progression avant de passer vers un modèle plus performant ou plus polyvalent.


Pour qui ?

Skieurs intermédiaires

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.