Test Rossignol Hero FIS SL (R21WC) 2018

1 test Rossignol Hero FIS SL (R21WC).

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Matiouf

Un sl Performant mais étonnamment facile.

Rossignol Hero FIS SL (R21WC)
Avis sélectionné
Profil du testeur : 60 ans | 1,85m | 85kg | Expert
Taille testée : 165
Acheté : 350€ d'occasion
Conditions du test : Neige gelés, et neige de printemps de la juste ramollie à la plus pourrie et profonde. Un peu de fraîche damée.

Points forts

précision, dynamique, toucher de neige, filtre et accroche.

Points faibles

exigeant en neiges pourries...

Alors voilà, bien que vieillissant et ayant l'opportunité, je me suis mis à faire un peu de SL et de GS. Autant vous dire que après quasi 40 ans sans toucher un piquet ça fait bizarre surtout en SL, où il faut en plus apprendre à boxer le piquet au lieu de l'effacer, ça fait beaucoup de choses à canaliser à la soixantaine. L'an dernier j'avais commencé avec des Rossignol Radical 9SL Slantnose TI TPX, skis facilitants, mais manquant clairement de rigidité en torsion, j'ai eu la possibilité de chopper une paire de petites séries Rossignol Hero FIS SL, et ne m'en suis pas privé. A noter, que ceux présenté sur skipass, ont une protec spatule rouge et sur ceux là, elle est noire. Au paravent, j'ai eu des petites séries SL Dynastar Speed Omeglass 2009, et Atomic SL 11 que je n'ai skié que sur pistes, et que j'avais beaucoup aimé.

Donc, un premier essai en octobre dernier sur glacier en libre, m'a convaincu que j'avais fait un bon choix. En effet, je retrouve la performance du Dynastar cité au dessus, mais avec une facilité accrue. Le ski bien que rigide se déforme très facile et de manière homogène tout en ayant une accroche indéfectible et une glisse exceptionnelle. Le touché de neige s’avère doux et moelleux, impressionnant pour un ski aussi pêchu et nerveux. Il m'a ensuite fallu attendre le mois de juin pour les reskier en libre. Après une saison de ski de rando et une petite reprise en freeride fin mai, il m'a fallu me recaler, mais c'est rapidement revenu.

En juillet, reprise dans les tracés, complètement paumé au début, puis j'ai pris mes marques et les choses se sont mises en place. J'ai alors pu toucher du doigt le potentiel de ces skis et ai pris du plaisir dans cette discipline, arrivant à couper là où je croyais cela impossible pour moi. Beaucoup de vivacité, d'accroche et de relance, un vrai régal. C'est également un bon filtre dans les canolles. Je l'ai aussi skié dans la neige de printemps (d'été) bien pourrie, le ski découpe et défonce tout, par-contre, faut être sûr de son coup, car la dérive s'avère très délicate dans ce type de neiges.

On a donc là, un très bon ski de pistes pour les neiges dure, voire un peu ramollies. Mais c'est avant tout un ski de slalom à la fois relativement abordable et très performant. Vivement de les retrouver à nouveau dans des tracés, en espérant retrouver mes marques assez rapidement ;) et de continuer à progresser avec. En comparaison, ils sont bien plus sérieux et performants que les Radical 9SL basiques, mais moins tolérant en grosses soupasses. Mais comparons des skis de même niveau, Le Speed Oméglass, petite série également était aussi performant mais moins doux sous les pieds, un peu plus brutasse, tout comme une autre petite série Atomic que j'avais eu avant encore. On peut rajouter que des chaussures en 130 sont encohérence avec ces skis.

Pour qui ?

Pour un bon skieur désirant faire de la piste dure ou à peine tendre en courbes moyennes à petites. Mais surtout, pour skier dans un tracés en compétitions, ou pas.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.