Test Blizzard Zero G 95 2020

34 tests Blizzard Zero G 95.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,8/10
Marco317

Un ski de rando qui allie parfaitement la légèreté à la monté tout en offrant d'excellentes performances à la descente

Blizzard Zero G 95
Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,88m | 78kg | Expert
Taille testée : 178
Conditions du test : Temps couvert Neige fraiche (20cm mini de fraiche) Test d'1h30/2h

Points forts

Ratio Poids/rigidité
Petit virage

Points faibles

ligne de côte assez droite

Le testeur

Tout d'abord, je pense qu'il est important de me présenter rapidement pour que vous appréciez au mieux mes commentaires sur le ski. Je pratique la rando depuis plus de 4ans maintenant, après une jeunesse entre les piquets et une évolution vers le freeride. Mes sorties sont en générale variées, sur tout type de pente et des D+ allant jusqu'à 1600/1800m. J'ai plutôt tendance à privilégier un matos pour me faire plaisir en descente, quitte à tirer la langue à la montée.

Je ski actuellement une paire d'Atomic Drifter de 2013 monté avec des marker kingpin, qui arrive maintenant en bout de course. 


Le test

J'ai pu tester ces zero G 95 lors du weekend première trace de Val D'Isère, j'ai donc eu les ski au pied pendant 1h30/2h. Les conditions de ce début de saisons étant ce qu'elles sont, j'ai du mon contenter principalement de conditions... idéales (20/30cm de fraiche, on regrettera juste le manque de soleil). Les skis sont en 178cm et monté avec des fixations ATK haute route.


Montée : Je n'ai malheureusement pas pu tester les ski en montée, Blizzard n'ayant pas apporté de peau pour cela. Mais le poids des ski, le rocker peu prononcé et leur ligne assez droite me font penser que le ski doit être facile à emmener en haut, quelques soient les conditions de neige, et malgré les 95 sous le pied.

Descente : Sur piste tout d'abord. On sent bien la rigidité des skis qui met en confiance assez rapidement. En revanche je trouve le ski plus délicat à positionner en entrée de courbe, et à maintenir sur neige dure (oui il y avait quand même de la neige à canon qui trainée). N'étant pas habitué au insert à l'arrière, cela à du accentuer la sensation surtout en début de test. Sur neige dure, le ski tient très bien vu son poids et son profil de rando. 

Le passage en poudreuse se fait naturellement. Le rocker peu prononcé nécessite un minimum de vitesse si l'on veut rester en surface, mais le ski reste très maniable. Donc comme sur piste, les petits virages ne sont pas son point fort.


Conclusion

Au final ce ski est un parfait compromis pour ceux qui ne veulent pas s'alourdir à la montée, sans pour autant devoir rétrécir le patin et faire des sacrifice sur la décente. Son comportement est bien représentatif de ces points, avec les défauts de la descente devenant des avantages à la montée (rocker, ligne droite notamment). 

Il fait clairement parti de ma shortlist pour le renouvellement de ma paire de rando. 

PS: mes notes en montée sont des estimations basé sur mon expérience.

Pour qui ?

Randonneur accordant autant d'importance à la montée qu'à la descente.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire