Test Blizzard Zero G 95 2017

34 tests Blizzard Zero G 95.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Blizzard Zero G 95
HerveC

La polyvalence mais les vibrations aussi :-)

Avis sélectionné
Profil du testeur : 45 ans | 1,83m | 92kg | Avancé | Genay
Taille testée : 185
Acheté : d'occasion
Conditions du test : Toute neige sauf grosse poudre

Points forts

Polyvalent, assez léger, compatible avec beaucoups de montages (light ou plus freerando)

Points faibles

Leger, donc ne filtre pas beaucoup ...

Le ski : Blizzard 0G de 2017,acheté d'occasion. Fix kingpin 13.

Contitions du test : skié en toutes neiges depuis 3 ans (sauf grosse poudre). En chaussure des Scott SuperGuide Carbon de 2016.

Le bonhomme : 45+ ans, bon skieur, en forme, 91kg, 1m82.

Autres skis : Blizzard ZeroG 108, Salomon Qlab, Renegarde 196, Ross 165 FIS, ...

Un peu d'histoire : Je suis tombé par hasard sur cette paire, j'avais acheté l'année précédent des 0G 108 qui ne peuvent pas être une paire unique de ski de rando. La notoriété des 0G95 était deja bien établie, et je suis tombé sur une paire nue avec peaux pour pas trop cher, en bon état. Je ne fais pas de gros dénivelés, mais pour moi les peaux permettent de chercher quelques itinéraires intéressants, et aussi de se déplacer en montagne :-)

Le test : Disons-le tout de suite : le ski convient très bien pour quelqu'un qui se met à la rando en venant de la piste, et qui aime le ski sportif. Pour d'autres il semblera sans doute trop raide ou trop exigeant. Mais je voulais un ski qui me fasse oublier que je suis sur un ski de rando ... 

A la montée, la taille de 185 ne me gêne pas plus que ça (bon un ski de rando de 1,7m permet des conversions plus évidentes ...) et la largeur n'handicape pas trop même sur le dur, contrairement aux 108 ou le moindre dévers tire sur les genoux.

A la descente, pour peu qu'on utilise des chaussures assez rigides, on retrouve un comportement assez alpin, le ski est rigide et nerveux, mais avec le coté négatif des skis légers : tout remonte vers le skieur, ça ne filtre pas beaucop ... ça ne va pas défoncer les tas de neige, les gratons, on ressent ce qu'on a sous la semelle ... donc tant que c'est assez lisse, pas trop gelé, ça va bien. Sinon, c'est descente des chaussettes et un sentiment de ne pas skier tranquille, mais c'est surtout une impression, les skis accrochent bien, pas de soucis. La pente raide passe bien de part un rayon assez long qui ne donne pas l'impression de ne tenir sur la niege qu'avec la spatule et le talon.

Conclusion: Bien sûr on peut trouver plus léger (surtout avec ces fix lourdes ..), on peut trouver plus confortable, mais là on tient un beau compromis, sur la largeur qui permet deja de bien passer en toutes neiges. Le plus confortable restant une petite poudre qui porte sur fond dur, ou une moquette de printemps bien lisse :-)

A noter que ma paire n'est plus aussi cambrée qu'au début, là c'est cambre plat :/




Pour qui ?

Skieur qui recherche plus la perf que le confort, qui aime le ski sportif (le raide par exemple)

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire