Test Salomon Mtn Lab 2017

28 tests de chaussures de ski Salomon Mtn Lab.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.
skattom1969

Bien mais pas top !!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,81m | 75kg | Avancé | Narbonne
Acheté : 340€ en ligne
Conditions du test : Tout type de conditions, neige froide, neige démontée, piste, park, hors-piste et alpinisme sur deux saisons

Cette paire de chaussures m'a suivi sur deux saisons complètes


La saison 2016-2017 arrive à grand pas! Il me faut une nouvelle paire de chaussures! Un vraie! Mais cette fois avec des inserts pour la randonnée car cette discipline m'attire de plus en plus! Puis qui descend bien! Exit les "X" Carbon à 700€ qui ne sont pas à mon goût mais il faut aussi qu'elle ne soit légère! Puis il faut qu'elle chante "Don't Stop me Now" de Queen aussi (Freddy je t'aime..).

Passage dans un shop par hasard, je tombe sur un modèle plutôt bien placé parmi les critères: la Salomon MTN Lab 2017

Deux semaines plus tard, elles seront en ma possession et me suivront deux saisons consécutives dans les domaines de Grand Massif puis de Serre Chevalier; de la piste au hors-piste, de la randonnée aux glaciers. Par -15°C à +10°C :)


Revenons sur les caractéristiques de cette botte, la marque nous annonce:

  1. Un flex rigide: 120, prometteur pour engager en descente.
  2. Un poids contenu pour ce type de chaussure: 1551g/chaussure, pas trop mal pour la montée.
  3. Un chausson 100% thermoformable: comme dans des pantoufles et diminuer le risque d'inconfort.
  4. Un chaussant intermédiaire: 98mm, pour les pieds fins à moyens, conviendra donc statistiquement à un large public.
  5. Deux crochets + un strap jouant le rôle de "crochet" supplémentaire: simplicité et appuis maîtrisés.


Première impression:

La Salomon MTN Lab est esthétiquement bien faîte: un design épuré aux lignes sportives. Un coque bleue contrastant avec des boucles vertes type "anodisées" laissent ressortir les deux crochets Alu surdimensionnés. Le strap se verrouille non pas par velcro mais par boucle crémaillère (d'où la considération de troisième boucle). La chaussure est plus légère qu'une chaussure alpine classique. Petit détail bien pensé, un tissu mesh couvre le dessus de la coque, ce qui donne une continuité à la structure en portefeuille. Le chausson, facile a quitter de la chaussure, est léger.


Je vais décrire le test non pas en domaine piste, hors-piste, etc. mais alpin et randonnée:


Alpin:

La chaussure est facile à mettre et à enlever, par tout temps. Les lacets qui ferme le chausson rendent la chose plus difficile mais on y gagne en précision alors, on prends quelques secondes supplémentaires avec le sourire! La chaussure est plus souple que la "rigidité annoncée"; après je n'ai pas eu un grand nombre de chaussures en ma possession mais malgré des serrages retravaillés, je n'ai pas cette sensation d'être ultra-maintenu dans ma botte. La précision n'est pas parfaite pour moi, il manque quelque chose. Sur piste, ça ne m'a pas choqué mais en freeride/hors-piste, ça se ressent plus. Côté freestyle, j'ai fait quelques après-midis dans le park: c'est mou, je ne suis pas précis dans les kickers. Là aussi, pour envoyer depuis une barre rocheuse après une randonnée, ça ira, mais ne comptez pas sur ses aptitudes en freestyle pure, elle n'est pas fait pour ça. Pour le freeride, là aussi sa souplesse (évoqué plus haut) pêche pour celui qui va vouloir envoyer fort.

La première saison, je n'avais jamais ôté la semelle interne. Comme disait l'autre: "ça s'était avant"! Donc sur les conseils d'un skieur avisé, je les ai remplacé par une paire de Sidas thermoformable et là! BAM LA CLAQUE! Les chaussures gagnent en précision! Je redécouvre sur cette seconde saison une Salomon MTN Lab survitaminée, bien plus réactive. Entendons-nous, le flex reste plus souple que celui annoncé pour moi, mais la réactivité est améliorée.


Randonnée:

Chaussure qui possède un bon débattement dans cette catégorie. Le loquet marche/descente et bien pensé: horizontal. On évite des erreurs. J'ai effectué principalement des randonnées, ma première saison, en sortant du travail le soir, frontal en main. C'est une chaussure intermédiaire par son gabarit donc idéale pour commencer. Elle est confortable. Permet des ascensions corrects suivant la conditions physiques sont trop forcer non plus. Arrivé en haut, on mange un bout de saucisson, un coup de rouge et on redescend aussi tôt. Vous oublierez probablement de repasser en mode descente, une fois pas deux :). Si vous cherchez un compromis pas trop lourd en montée et confortable en descente, cette chaussure est faite pour vous. J'ai aussi fait une partie de Chamonix-Zermatt par la haute route classique: j'ai senti son poids sur une journée à 2000mètres de D+ (ok vous me direz, même sur une chaussure à 700g, 2000mètres de D+ ça peut piquer). On se rend juste compte qu'il faut une condition physique dès qu'on veut les pousser à plus de 800-1000mètres de D+. Elle procure du bonheur. Elle a sa place dans cette catégorie hybride.


Après deux saisons:

J'ai quand même senti vers la fin une perte de précision notable. Aussi, l'usure des extrémités des talonnettes m'a choqué. Je pense que cela m'a valu plusieurs déchaussages intempestifs et dangereux (à vitesse soutenue) sur piste principalement. La pointe et le talon de la coque en Grilamid marquent trop facilement à mon goût. Ces chaussures ont fait presque cent jours de ski aussi.. Pour certains, c'est dix ans de pratique de ski. Je reste objectif.


Conclusion:

Pour moi cette chaussure a le mérite d'exister mais je retrouve un problème récurrent aux produits SLab (pour avoir eu plusieurs produits chez eux): une usure accélérée et fragilité de certaines pièces (comparaison faite sur la saison par rapport à une Scott Cosmos 2016). Elle n'en reste pas moins une chaussure intermédiaire bien finie pour la transition alpine to randonnée :)

Pour qui ?

Skieur ou skieuse qui veut une chaussure freeski au poids contenu et qui descend "presque" comme une alpine.
7/10
Facilité de chaussage
Confort
Serrage/Manipulations
Précision
Style/Look
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Rapport qualité/prix
Débattement
Accroche sur terrain difficile (glace/pierre)

Points forts

Fit en général
Strap en guise de troisième boucle
Passage rando/marche fonctionnel

Points faibles

Usure rapide des talonnettes
Coque fragile, marque vite
Flex plus souple que les 120 annoncés

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire