Test ON3P Kartel 98 2015

1 test ON3P Kartel 98.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Le pied, et pour longtemps!

ON3P Kartel 98
Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,82m | 80kg | Avancé
Taille testée : 176
Conditions du test : Toutes conditions, skiés plusieurs semaines/an depuis 4 ans

Points forts

Sa polyvalence excellente et sa durabilité

Points faibles

Le prix de la qualité

Vu ces skis en vente en Suisse, après quelques recherches je les retrouve aux pieds de "Crazy Karl" (son créateur d'ailleurs) sur la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=j0qke84w5T0 . Les avis sur le net en sont élogieux, all mountain, largeur raisonnable, incroyablement solides et funs… Seul problème, maison artisanale qui produit aux USA, donc difficile à trouver par chez nous. Pourtant j’ai eu une paire devant moi, il ne m’en fallait pas plus pour repartir avec !

Esthétiquement ils en jettent, toute leur gamme de skis est incroyable au niveau du design. Le ski en main, on voit nettement la différence avec les skis de manufacture industrielle, on est sur une belle finition et des matériaux solides. 5 ans plus tard, ils ont toujours l’air comme neuf.


     - Sur les lattes, le ski est confortable, la position centrale couplée aux 2 « grands » rockers identiques à l’avant et arrière pousse à sauter sur n’importe quelles bosses en vue !

Le flex n’est pas trop rigide, sans jamais avoir l’impression qu’il peut se plier facilement, je dirais qu’il est progressif.

Le poids se fait peut-être ressentir, venant d’anciens skis très légers, mais ils offrent une stabilité étonnante qui incite à envoyer fort.


     - Sur les dameuses, ils carvent à merveille et on peut prendre des vitesses folles sans se faire peur. On se sent sur des rails lorsqu’ils sont sur l’angle, mais en même temps ils ne se verrouillent pas si besoin de freiner rapidement, on peut passer du carving au travers très facilement. Apparemment ils ont même amélioré les modèles après 2016 (diminution du rocker) pour une meilleure accroche sur piste, cela doit être bluffant.

Toujours sur piste, mais avec des conditions variables, lors d’une grosse journée de soleil et que la neige devient molle, la piste devient un réel terrain de jeu, les skis ne demandent qu’à être dans les airs et la réception est très agréable. Les virages coupés dans la neige molle se font sans problème.

Lors d’une matinée à l’ombre et gelée, le tableau se gâte un peu… mais on ne peut pas leur en vouloir, quel ski accroche parfaitement sur une plaque de verglas ? En cherchant un all mountain on est au courant qu’il ne peut pas être parfait partout, sur le verglas les cuisses chauffent et il faut rester gainer. Même si je n’ai jamais eu vraiment de grosses frayeurs sur verglas, le tout est de bien anticiper…


     - En dehors des pistes, sur les bordures de pistes traffolées, on est sur des tanks, ils avalent les aspérités sans brusquer le conducteur, tout en flottant pour garder une bonne vitesse.

En s’aventurant plus loin, ce ski prouve l’excellence d’un tout-terrain, on peut aussi bien s’amuser sur la piste qu’en dehors, il flotte, il vire sans problème dans la poudreuse et rebondit à merveille. On peut s’amuser à tracer un grand virage à haute vitesse dans une pleine de poudre tout comme slalomer entre des sapins à plus basse altitude.

Encore une fois, si les conditions se gâtent et qu’on est sous des tonnes de poudre, sa largeur de 98 ne peut pas faire de miracle, le ski aura tendance à s’enfoncer de trop dès que la vitesse ralentit… Les jours de grosse neige, il faudrait prévoir les dimensions supérieures (que ON3P propose : actuellement 96 – 102 – 108 – 116). Pour les conditions européennes, 96 ou 102 doit suffire dans 90% des cas.


    - En parc, ce n’est pas mon domaine de prédilection, mais en voyant ce que Karl ou les autres skieurs fous savent en faire, il doit tout avoir d’un grand encore dans sa polyvalence.


Voilà, pour résumer : skis polyvalents par excellence, très bon sur dameuses et en moyenne poudreuse.


Courageux si tu as lu mon laïus.

Attention, depuis peu ON3P a modifié sa gamme, les Kartel deviennent les Jeffrey (Karl étant parti chez K2 ils ont retiré son nom du ski, mais c’est un kartel qui se cache sous le jeffrey) qu’ils vendent actuellement dans le domaine du « freestyle » (alors que les anciens kartel étaient dans la rubrique all moutain).

Mais ils ont créé un nouveau modèle, le Woodsman pour le domaine « all mountain », avec un rockeur allégé comparé au Kartel… assurément mon prochain ski, si un jour je change.. !

Pour qui ?

Skieurs confirmés cherchant de la polyvalence et du fun sur des lattes solides.
9/10
Accessibilité & confort
Aptitudes au switch
Performance sauts
Performance rails & jib
Aptitudes piste
Performance freeride

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.