Test La fabrique du ski Sans Compromis 2019

Déposez votre test.
La fabrique du ski Sans Compromis
GNSS
Par GNSS

Sans compromis ?!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,87m | 80kg | Expert
Taille testée : 164
Conditions du test : Une douzaine de sorties, neige fraiche et de printemps
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - La fabrique du ski

INTRO

Dans le cadre du test privé SKIPASS x LFDS, noemiedv et moi avons été respectivement sélectionnés pour tester les versions femme et homme des Sans Compromis de La Fabrique Du Ski.

Deux semaines après la réception des skis, La Fabrique m’a contacté pour me signaler un problème de finition sur la paire reçue qui est passée au travers du contrôle qualité car “les skis n’ont pas suivi le processus commercial habituel”. Ils m’ont demandé de leur rapporter les skis pour “les finir à nouveau, une opération qui prend 20 minutes. L’effet produit par ce problème est que le ski n’est pas au maximum de ses capacités, il n’est pas tel que nous l’avons conçu.

Mon retour par mail restera sans réponse de leur part, je n’aurai donc pas plus d’informations sur ce problème de finition et les skis sont toujours tels que reçus.

Je dois avouer que même avec l’information, je n’ai rien remarqué ni visuellement ni skis aux pieds.

Les skis ont été réceptionnés mi-février. Bonne surprise car il était prévu qu’ils arrivent nus, ils ont été livrés avec une paire de Look SPX12 montée sur rail. Merci La Fabrique.

LES SKIS

Les Sans Compromis existent en 3 tailles, vous pouvez trouver tous les détails dont le shape - talon plan et rocker spatule - dans le schéma ci-joint. J'ai choisi de tester la taille la plus courte et typée slalom : 164 pour 12.4m de rayon.

Je ne vous représente pas La Fabrique Du Ski mais vous invite fortement à aller voir ce qu’ils font si vous ne connaissez pas, c’est une petite équipe, de l’artisanat, du Made In France / Alpes / Chartreuse et ils font des skis en bambou.

Les Sans Compromis sont un des quatre modèles pur piste du catalogue et vendus comme suit : “Ce ski s’adresse aux pistards, à ceux qui recherchent les sensations sur le dur. Il convient à tous les niveaux.” Aucune liste de noms marketing à base de technologies titan/carbone/etc. ici mais simplement des skis en bambou, livrés avec les semelles structurées en croix / diagonale.

Je trouve la sérigraphie très réussie. Sur la balance ils ne sont pas légers, le poids de l'ensemble skis fixs est similaire à un ski de même catégorie construit avec plaque et renforts titanal.

AUX PIEDS

Ce test s’appuie sur une douzaine de sorties effectuées dans trois types de conditions : neige fraîche, dure ou de printemps.

Les lignes de côte sont larges pour cette catégorie de skis, le premier effet visuel est étonnant. Cependant on ne ressent aucun effet négatif par rapport à ce point et la spatule large avec son léger rocker se montre très intéressante dans la neige molle, ça « déjauge dans la neige de printemps ».

Le flex est homogène donc pas de mauvaise surprise d’un ski mal équilibré, la spatule ne flotte pas et le talon ne met pas à cul.

Ces Sans Compromis acceptent tous types de conduites et enchaînent dérapé / glissé / coupé sans sourciller. Ils carvent sans se mettre dans un rail, il est donc aisé de les mettre en travers.

Aucun problème de stabilité, ils tiennent parfaitement la courbe de géant à allure vraiment soutenue, même sur neige dégueulasse : béton très mal voire pas damé, gros traits de dameuse, gobelets, etc. Idem pour l’accroche même si certains skis spécialisés font mieux, il n’y a rien à redire.

Avec un peu de pente, leur rayon très court et leur vivacité permet d'enchaîner de petits virages avec transitions glissé / coupé pour jouer avec le rebond et travailler en bord de piste par exemple, idéal pour s’amuser un jour d’affluence.

Le noyau bambou leur donne un vrai caractère joueur, mais à condition de prendre l'angle correctement. Une fois la spatule plantée, le rebond est bien présent même lorsque la neige ramollit. Ils ne rechignent absolument pas aux petits enchaînements de virages sautés.

Je trouve finalement que ces skis ont deux « visages ». Je ne parle pas d’un caractère On/Off d’un ski très dur à cintrer mais d’une sensation de manque de progressivité liée à la technique exigée pour les faire tourner en dessous des 15m. Il est très compliqué de fortement raccourcir le rayon en rajoutant de l’angle - même avec gros appuis languette - une fois le ski posé sur un rayon. Pour tourner vraiment court, c’est gros planté de spatule en entrée de virage sinon rien. Là est la condition pour exploiter le rebond et leur caractère joueur. Résultat : soit ça tourne court, soit ça tourne long, difficile de faire varier le rayon.

Un skieur débrouillé pourra les faire glisser et carver sur du rayon moyen / long toute la journée mais sera incapable de les plier au rayon nominal. Il lui sera donc tout à fait possible d’apprécier ces skis mais n'exploitera pas du tout leur plein potentiel. Un skieur plus technique pourra varier les rayons d’un virage à l’autre mais avec l’obligation d’attaquer sur toutes les entrées pour tourner court.

Ces Sans Compromis mériteraient d’être plus incisifs en spatule, cela permettrait peut-être de moins forcer en entrée et d’être plus progressifs sous les appuis pour refermer les courbes.

A noter que les skis ont été testés en 164, ils possèdent un rocker en spatule et les carres sont vraiment très - trop ?! - désaffutées sur cette partie, peut être que cela peut expliquer ces sensations.

POUR COMPARER

J’ai eu l’occasion cet hiver de tester dans des conditions similaires les Rossignol Hero Elite Short Turn Ti et les Völkl Racetiger SL Pro. Pas de test 3 en 1 mais quelques ressentis marquants :

  • La capacité à refermer le virage des Sans Compromis est clairement moins progressive que celle des deux autres paires.
  • Le rebond / caractère joueur - capacité à envoyer du virage sauté - des Rossignol est en deçà de ce qu’on retrouve sur les Sans Compromis.
  • L’accroche - du moins la capacité à planter les spatules à haute vitesse et dans la pente - et le confort des Völkl est vraiment au-dessus des autres.

Si vous souhaitez discuter de ces comparaisons, n’hésitez pas poster un message ici ;).

DURABILITE

La tenue dans le temps du flex du noyau bambou peut être un sujet intéressant mais ce test n’est pas suffisamment long pour en débattre.

Côté topsheet rien à redire, il est résistant et les coups de carre n’endommagent pas particulièrement l’aspect visuel de la décoration.

Le vrai point noir, ce sont les chants. Ils sont intégralement en bois et je me suis aperçu lors du service de fin de saison qu’ils étaient particulièrement abîmés. Vous connaissez le syndrome des planches à découper en bambou, lorsque de “grosses échardes” s’en vont sous la lame du couteau ? Le problème est visuellement identique sur les chants de ces Sans Compromis.

Après seulement une douzaine de sorties et malgré une utilisation soigneuse et mon style de ski à l’opposé de la godille - enfin godille ou pas, mes autres skis n’ont pas ce problème - de beaux morceaux de bois ont disparu juste au-dessus des carres. Cela ne laisse présager rien de bon pour la tenue de ces dernières et donc la longévité des skis… Le problème est peut-être plus impressionnant visuellement qu’en réalité, je vous laisse juger avec les quelques photos ci-dessous.

Je tacherai de mettre à jour ce test si ces points évoluent dans le mauvais sens. 

CONCLUSION

  • Objectif atteint ?

« Sans Compromis », ce nom fait référence à la polyvalence et non à la performance.

Ces skis se veulent tout public et capable de suivre n’importe quel rythme imposé par leur skieur, l’objectif est atteint. Du skieur débrouillé qui descend en glissé / dérapé au slalomeur énervé qui veut envoyer du virage sauté, les skis rendent ce qu’on leur donne.

Seuls bémols pour moi d’un point de vue performance : le manque de progressivité sous les appuis lié à l’exigence technique pour les exploiter à 100% de leurs capacités.

  • Pour quoi faire ?

De la piste, bien entendu. Le package accessibilité / accroche / stabilité permet de couvrir l’ensemble des conditions skiables sur piste pour une très grande majorité de skieurs. Même si la performance est au rendez-vous, ces skis sont destinés à une utilisation toutes conditions, il ne faut pas y voir une paire spécialisée ultra performante sur son rayon.

  • Pour qui ?

A priori à tous ceux qui cherchent une paire de piste à tout faire. Mais en prenant en compte les tarifs - malgré les promotions de fin de saison qui ont lieu en ce moment sur leur site internet, il est impossible d’acheter ces skis à moins de 500€ nus -, ce que propose la concurrence et ce problème de chants, difficile de recommander ces Sans Compromis à un public autre que celui qui aime l’originalité et qui veut acheter français…

Les + : bons skis de piste de tous les jours ; Made In France - Artisanat ; sensations et originalité du bambou sous les pieds.

Les - : résistance des chants ; entrée de virage ; variation du rayon sur l'angle ; le rapport durabilité/perfs/prix qui peut être bien meilleur chez la concurrence.

Enfin, je souhaite souligner que La Fabrique Du Ski est présente tout au long de l’hiver aux bords des pistes pour permettre de tester ses skis, alors n’hésitez pas à aller vous faire un avis skis aux pieds et à échanger directement avec eux. Toutes les dates de test sont ici.

Les notes ont été attribuées en prenant en compte ce que fait la concurrence. Le problème de résistance des chants coûte cher sur la note globale.


Pour qui ?

Voir conclusion ;)
6/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Aptitudes "tout terrain"

Points forts

- Domaine d'utilisation
- Caractère joueur (rebond)
- Made In France

Points faibles

- Résistance des chants !!
- Planté de spatule
- Capacité à raccourcir le rayon en virage
- Rapport perfs / prix

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire