Test Allinwood White Shadow 2020

1 test Allinwood White Shadow.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
NobruDude

Un couteau Suisse… en bois bien français !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 51 ans | 1,70m | 62kg | Avancé | Fonsorbes
Taille testée : 0
Conditions du test : Beau temps, froid sec... neige datant d'une dizaine de jour

Points forts

Rayon court, ski assez joueur
Carve super bien
Talon très sécurisant
Conception artisanale, avec une conscience environementale
Bois français

Points faibles

Spatule qui vibre

Si vous êtes adepte des beaux objets, uniques, et fabriqués de façon artisanale, ce test va vous plaire ! Car on parle ici de skis Allinwood White Shadow, des lattes entièrement en bois, shapées par Jules, qui sévit notamment dans le shop Sport2000 situé à Arc200.

J’avais eu l’opportunité, il y a 2 ans, de tester une autre paire Allinwood (les POKA, si ça vous intéresse, c’est par là !). J’avais beaucoup aimé, et du coup, comme je repassais par les Arcs en ce mois de Janvier 2022, je ne pouvais pas décemment ne pas revenir discuter avec Jules, et éventuellement tester une autre paire de lattes. J’aurais aimé essayer un gros gun de freeride (il en a), mais les conditions en ce début 2022 sont étonnamment sèches aux Arcs, avec un anticyclone bien installé, et comme je ne voulais pas massacrer les planches, il me fallait plutôt une paire polyvalente pour plutôt aller sur les pistes.

Les principales caractéristiques de cette paire de lattes White Shadow sont les suivantes :

  • Taille 170cm (soit à peu près ma taille, ce qui fait assez court), avec un patin intermédiaire à 93mm,
  • Un talon plat de 118mm et une assez grosse spatule de 128mm avec un rocker assez prononcé (voir les photos),
  • Tout ça donne un rayon très court de 16m,
  • Le cambre est un cambre classique, que je qualifierais de assez peu prononcé (là aussi, voir les photos),
  • Le flex est intermédiaire, c’est ni trop rigide, ni trop mou, je pense un bon compromis (voir ci-dessous)
  • La construction est donc entièrement en bois, un savant mélange de frêne (pour la rigidité), et d’érables pour la souplesse.
  • Au niveau du poids, je n’ai pas pu les peser (je ne me balade pas en vacances avec une balance !!!) mais je dirais qu’ils ne sont pas légers, ils ne sont pas lourds non plus (à savoir que les fixs montées étaient des Marker Squire, pas les plus légères non plus).

Pour mieux situer ce test, la journée était donc froide et sèche, avec un grand soleil et une neige de bonne qualité mais qui datait de plus de 10 jours. On avait donc des pistes extrêmement bien préparées, et une neige trafollée un peu compliquée en fonction es orientations.


Ce que j’ai bien aimé

Le 1er truc qu’on remarque avec ce ski, c’est que ça tourne court pour un patin de 93… ayant skié une bonne partie de la journée sur les pistes, j’ai presque eu l’impression de skier des skis de slalom, mais en plus joueurs. C’est vraiment génial de pouvoir se pencher et carver à donf : si vous ne vous échappez pas, ces White Shadow vous suivront, ça tient la route et ça ne dérape pas (voir photos ci-dessous). Ça tient extrêmement bien.

Et non seulement ça tient, mais on peut enchainer facilement, même si ça ne renvoie pas comme un ski de slalom, le passage de carres à carres est rapide (surtout vu la taille du patin). C’est vraiment super joueur.

Un autre élément que j’ai apprécié, c’est le talon, bien présent et assez rigide (bon, c’est loin d’être une barre à mines, mais on peut s’appuyer dessus). C’est assez sécurisant, notamment quand ça commence à pencher un peu plus. Attention, on n’est pas sur des lattes pour la pente raide (et je n’ai pas pu tester ça sur la journée) mais néanmoins, c’est un bon point.

On a pu passer un peu en neige traffollée, pas très épaisse (voir photos), mais cela a suffi pour s’apercevoir que le rocker (assez prononcé) en spatule fonctionne parfaitement, pas besoin d’aller très vite pour sortir, et si on "descend" un peu sur les jambes, on arrive à dompter le terrain, même si ce dernier est compliqué.

Un autre point qui n’est pas forcément négligeable en cette période où on commence (enfin) à se soucier de l’environnement, tous les bois utilisés par Jules viennent de forêts françaises, et la colle utilisée est une colle végétale bio. Un bon point pour moi donc pour Allinwood.

Ce qui pourrait être amélioré

Ce qui m’a les plus gêné avec ces lattes, c’est la spatule qui vibre assez rapidement. Pas besoin d’aller à Mach12 pour voir la spatule (avec un rocker assez important comme on le voit sur les photos) commencer à vibrer. Alors ce n’est pas forcément gênant au départ même si ça perturbe un peu… là où ça devient un peu plus chiant, c’est quand on accélère un peu, voire bcp, on a alors une désagréable impression qu’il y a tout qui bouge, et que ça pourrait décrocher. Ce n’est clairement pas une paire de lattes pour faire du KL !! Après, pour être franc, je les ai quand même poussé assez fort, et je n’ai pas pris une seule tarte !!


Wrap-up

Les White Shadow sont des super lattes pour tout faire dans le domaine skiable, le rayon court permet un carving incroyable, elles sont très joueuses et faciles à manier, vous pourrez vous appuyer sur un talon solide, et vous pourrez être fiers de ces magnifiques skis en bois.


Je rajoute qu’il est possible de contacter directement Jules pour réaliser votre propre paire de portes de placard avec les caractéristiques que vous voudrez : taille patin, spatule, rayon, flex, rocker or not, vous donnez vos exigences et vous obtenez vos planches, uniques ! Et bien sûr, en ce qui concerne le topsheet, vous pouvez mettre ce que vous voulez, le matériaux bois permet de pouvoir sérigraphier ce qu’on veut (on voit un super exemple dans la photo ci-dessous du Forest Jump avec sa tête d’ours !!). Donc, n’hésitez pas à contacter Jules @ Allinwood via son site web, c’est par ici

Pour qui ?

Bonne idée en paire unique si vous voulez un ski joueur pour carver sur piste et être bien en dehors !
8/10

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire