Test Lagoped Kiiruna 2022

4 tests Lagoped Kiiruna.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 5,5/10
nantraldam

Un bel objet plutôt qu'un bon sac à dos, dommage...

Avis sélectionné
Profil du testeur : 36 ans | 1,80m | 72kg | Avancé | Paris
Conditions du test : Vie quotidienne, ski de randonnée à la journée
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Sac à dos Lagoped Kiiruna

Points forts

Design
Légèreté
Forme du volume de chargement
Ecoresponsable

Points faibles

Technicité
Accessoirisation
Accès au volume de chargement
Fermeture du sac à plein charge

J'ai eu la chance d'être sélectionné pour essayer le sac à dos LAGOPED Kiiruna dans le cadre des tests privés. Merci encore Skipass !)

Je suis ravi de pouvoir découvrir un produit de cette marque française qui porte des valeurs auxquelles j'adhère. Sans être un gros geek du matos, je trouve que le bon et beau matériel fait partie du plaisir dans les sports de montagne. Malheureusement, tout ce beau matériel n'est pas très écolo. Sans en faire un critère d'achat obligatoire, j'aime bien regarder où et comment sont fabriqués les produits que j'utilise. Quand on peut avoir du beau matériel fabriqué en circuit court à partir de matières recyclées plutôt que des produits "sales" qui viennent de l'autre bout du monde, c'est quand même plus satisfaisant !


Découverte


Le design du sac est assez étonnant, ça se veut minimaliste et ça l'est !

Le sac se compose d'un grand volume principal avec seulement une petite poche zippée, + un compartiment également zippé pour accueillir la mousse de confort du dos, qu'on peut facilement sortir pour l'utiliser comme assise à la pause ou en bivouac. Le volume global est d'une trentaine de litre (un petit 30L sans compter la jupe de fermeture, un gros 30L en comptant la jupe). C'est bien adapté pour des sorties à la journée, voire quelques jours pour ceux qui sortent légers.

J'aime bien la forme du volume principal, étroit et proche du dos, où le chargement est vraiment réparti sur la hauteur plutôt qu'en largeur et en profondeur. Par contre l'accès ne se fait que par le haut du sac, il n'y pas de zip latéral ou au niveau du dos pour accéder plus facilement au milieu ou au bas du volume de chargement. Il n'y a pas non plus de compartiment ou d'accessoirisation intérieure pour faciliter l'organisation du sac. Pas de petite sangle intérieure pour accrocher un brin de corde, pas de système pour tenir le manche de pelle et la sonde pour le ski, etc. Il n'y a que la petite poche zippée intérieure qui permet de ranger ses papiers et clefs, un téléphone, des lunettes, la crème solaire, etc. D'ailleurs, je trouve que cette poche n'est pas très bien positionnée, car elle est juste sur la partie haute du sac qui sert de rabat pour fermer la poche principale.

L'accessoirisation est vraiment minimale, mais l'essentiel y est : un porte piolet unique (qui est très bien pensé !) et 2 sangles pour le portage des skis. Les sangles pour le portage des skis sont aussi plutôt bien conçues: la sangle haute est aussi la poignée pour porter le sac à la main (c'est assez malin car on n'a jamais besoin des 2 en même temps!), et la sangle basse est amovible, ce qui est pratique, car une petite sangle peut toujours servir pour bricoler une réparation de fortune ou improviser un système de portage "non conventionnel". Il n'y a pas de sangles de compression mais vue la forme du sac, elles ne sont pas nécessaires. Pour les amateurs de Camel bag, il n'y pas de poche pour le réservoir ni de passage prévu pour la paille. Heureusement pour moi je préfère utiliser une gourde en montagne.

Le portage est également minimaliste. A première vue, je trouvais les mousses des bretelles un peu "cheap", mais finalement elles sont assez confortables. Par contre, il y a très peu de réglages pour ajuster le portage du sac sur le dos : on ne peut ajuster que la longueur des bretelles et des sangles poitrine/ventrale. Il n'y a pas non plus de travail sur la forme du dos, juste la plaque de mousse amovible (non préformée).

Le tout est plutôt léger (j'ai pesé 0.69 kg pour 0.66kg annoncé) et a l'air assez costaud, que ce soit la toile du sac ou les sangles. Il faudra surveiller l'élastique du porte-piolet pour voir s'il est aussi durable que le reste, mais au pire c'est facile à changer pour continuer à profiter de ce petit accessoire très bien fait.


Utilisation


J'ai testé le sac en usage "urbain" et un peu en ski de rando, mais pour moi c'est en alpinisme que le sac sera le plus adapté. Le test sera à compléter cet été!

Le sac fait très bien le job pour la vie de tous les jours mais sa forme haute et étroite est effectivement plus adaptée à une utilisation montagne, d'autant plus qu'on ne peut accéder au contenu du sac que par la jupe en haut du volume de principal. Un zip latéral permettant d'accéder au contenu du sac par le côté ou le devant plutôt que par le dessus aurait été pratique (mais plus lourd évidemment, on ne peut pas tout avoir!).

Je ne suis pas convaincu par la boucle de fermeture en haut du sac. C'est très réussi en terme de design, mais je ne trouve pas ça très pratique à l'usage. Même si la boucle est grosse, ça n'est pas évident à manipuler avec des gants, et je trouve la boucle pas très bien positionnée pour fermer le sac quand celui-ci est très chargé. Il manque aussi un petit système pour assurer l'étanchéité de la jupe en haut du sac quand il est très rempli.

Au niveau du portage, les bretelles sont effectivement confortables, mais le dos aurait mérité un peu plus de travail. La mousse amovible du dos peut-être est un gadget pratique pour les bivouacs, mais ça n'est pas idéal pour le portage, ça manque un peu de rigidité. Si le sac est mal organisé, le dos n'est pas forcément très confortable. Lagoped a sans privilégié la légèreté du sac, or je suis plutôt habitué à des sacs plus lourds avec un dos plus rigides.

Pour le ski, j'ai pris l'habitude de sortir avec un sac airbag Arva Reactor, qui est à peu près l'opposé du Kiiruna de Lagoped ! Etant habitué à un sac très technique, bien compartimenté et très accessoirisé, j'ai un peu de mal à passer sur le concept très minimaliste de Lagoped. Sans parler de l'airbag, j'aime bien avoir une poche dédiée pour le matériel de secours pelle + sonde, dans laquelle je glisse aussi mes peaux lorsqu'elles sont mouillées, pour garder le reste de mes affaires au sec dans un autre compartiment.

Reste à tester le sac en alpinisme. Il n'a qu'un seul porte piolet et pas de porte-matériel de grimpe, mais ça devrait largement suffire pour mon usage d'alpiniste peu technique. Le volume, la forme et le poids du sac me paraissent bien adaptés à cette pratique, plus que pour le ski en tout cas.


Conclusion (pour le moment)


Le Kiiruna est un sac minimaliste au design très réussi pour les amateurs de ce style, mais c'est plus un bel objet qu'un bon sac à dos de montagne. L'essentiel y est, les accessoires sont peu nombreux mais bien pensés, par contre je ne suis pas convaincu par le dos et par le système de fermeture du volume principal. Un peu dommage à mon avis, car avec j'ai pu voir des vêtements Lagoped, je m'attendais à mieux, à un produit un peu plus technique.

Dans mon cas, ce sera un sac pour les courses d'alpinisme peu techniques ou la randonnée, où j'espère qu'il sera plus convaincant. Test à compléter dans quelques semaines avec les premières sorties alpi!

Pour qui ?

Pour les amateurs de la marque, plutôt pour la randonnée et l'alpinisme peu technique
4/10
Solidité
Manipulations/accroches
Confort/Maintien
Modularité
Qualité/pertinence des accessoires
Finition
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire