Test Lagoped Kiiruna 2021

1 test Lagoped Kiiruna.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
siewicz

Dubitatif

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,80m | 64kg | Expert | Aime
Conditions du test : Ski-alpi, ski rando sur 3J, beau temps, neige, vent, froid.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Sac à dos Lagoped Kiiruna

Points forts

Légèreté
Litrage modulable
Quelques features bien pensées
Style

Points faibles

Cohérence de l'ensemble
Aucun compartimentage
Incompatible avec une poche à eau

J'ai reçu ce sac dans le cadre du test privé Lagoped. Après quelques semaines d'utilisation voici mon test. Accrochez-vous, j'ai pleins de truc à dire !


Contexte


Tout d'abord, un grand merci à Lagoped d'avoir mis à disposition ces sacs pour le test et de jouer le jeu de Skipass !

Je découvre Lagoped avec ce test, j'en ai profité pour visiter le site de la marque. Leur particularité est de créer des vêtements et accessoires de montagne "beaux, durables et qui vont à l’essentiel sans superflu" (brochure) avec une démarche écologique : développement, fabrication, distribution locale (France/Europe) et qui privilégie les textiles recyclés.

Je ne suis pas insensible à cette démarche. Je préfère cependant prévenir que ce n'est pas ma priorité quand je choisi mon matériel. Ma priorité étant le budget. On est pété de thune ou on l'est pas...

J'ai pour références quelques sacs trek queshua/simmond, mon ancien Dakine Helipro 24L (orienté station/freeride) et mon actuel Blue Ice White Tiger 25L (orienté ski alpi/pente raide). Ce sac est donc le bienvenu avec son litrage modulable jusqu'à 36L pour mes sorties de 2/3 jours.


Caractéristiques


Il est vendu comme un sac 4 saisons pour le ski de randonnée, la randonnée et l'alpinisme. Vanté technique et léger.

  • 1 grand compartiment principal
  • 1 poche de rangement intérieur zippée
  • 1 porte piolet
  • 1 Porte ski vertical
  • Ceinture taille & sangle pectorale ajustable en hauteur
  • Fermeture haute par cordon de serrage sur jupette souple, serrage par boucle métallique sur sangle
  • Mousse de dos amovible
  • Traitement déperlant sans PFC
  • Poids annoncé : 660g / pesé à 720g


Prise en main


Je déballe le sac et tout de suite j'ai un doute. Je flaire un manque de cohérence. Je ne sais pas encore d'où ça vient. Reprenons les mots de la marque :

Beau, ok. Oui le sac est sympa. Le type cordura au grain fin est beau et agréable. Le tout est bien dessiné et bien proportionné. On m'a envoyé la version jaune soleil, pas forcément la plus en accord avec ma tenue mais je suis fan quand même. Je valide.


Durable ? A voir dans le temps évidemment, mais j'ai déjà des interrogations. Rien de flagrant mais des petits indices en prenant quelques minutes pour inspecter :

La couture de jonction du sac et de la jupe me semble fine, l'élastique du bas du porte piolet est fin et court (donc obligé de tirer fort dessus à chaque rangement/repose du piolet). Les bretelles sont plutôt fines. Les tissus de la poche intérieure et du compartiment mousse sont très fins aussi...


Enfin, l'essentiel sans le superflu. C'est la que je ne suis pas convaincu. Le sac se veut minimaliste mais j'y trouve quand même des choses à mon avis inutiles. A l'inverse il y a des facettes de ce sac qui sont trop minimaliste et qui mériteraient d'être plus développées pour une utilisation confortable en milieu technique.

Par exemple : la sangle basse du porte ski est amovible. Elle est attachée par un noeud tête d'alouette. Pourquoi ? Pour gagner 22 grammes en été ? Oui, je l'ai pesé... I'm that guy. Je préférerais une sangle fixe et 15cm plus courte. 

Autre exemple : la mousse amovible. L'enlever et la remettre chez moi est déjà galère même à vide. Je sais déjà que je ne vais jamais la sortir du sac... imaginez en rando devoir vider la moitié du sac pour faire passer la mousse dans ce fin compartiment... "Partez devant les gars, je range mon coussin et je vous rattrape !". Je ne vais pas non plus utiliser cette poche pour mon pc et me retrouver avec une dalle rigide de 15 pouces à même le dos.

A l'inverse, j'aurais "économisé" le poids de la fermeture du compartiment mousse et d'un peu de sangle pour pousser un peu le confort ou la technicité : à part la poche portefeuille, le sac est juste une seule grande poche... moi qui aime que tout soit bien rangé et accessible, je vais pas être déçu. 

J'ai du mal à comprendre la logique entre la communication sur le poids et le choix de certains éléments. La sangle de fermeture 40mm avec sa boucle métal doit être assez lourde. Par contre les bretelles sont assez fines. On me dira probablement que c'est pour le style... idem, ce n'est pas mon critère phare dans le choix d'un sac.

Dernière remarque, pas de compatibilité poche à eau. Celle là je l'ai vraiment mauvaise.


Aller, je termine sur les notes positives avec les choses bien pensées

  • La sangle supérieure du portage des skis est la traditionnelle petite sangle qu'on a en haut de chaque sac du monde. Bonne idée.
  • Le réglage de la hauteur de la sangle torse est bien pensé. 
  • La sangle ventrale ne se règle que d'un côté : top ! j'ai toujours trouvé le réglage bilatéral moche et inutile. 
  • La poche portefeuille est grande.
  • Malgré des mousses et bretelles fines le confort à l'air pas pire.
  • Détail : les sangles des bretelles arrivent sur la ceinture ventrale et non sur le corps du sac. Je pense que ça peut optimiser le confort de portage des épaules.
  • Le poids. Même si le poids annoncé est "optimiste", ça reste vachement léger.


Sur le terrain


Confort. A mon grand étonnement, le confort est bon, voir très bon. J'avais peur des bretelles fines et du rembourrage du dos avec une simple feuille de mousse, mais en réalité ça se passe très bien : Le sac est fin et proche du corps. Même chargé avec les skis sur le dos. Minimaliste mais technique. Je valide à 100%.


Praticité. Le coup de la grande poche unique, je l'ai vu venir, ça ne me plait pas. On fait bien le sac à la maison, mais on sait que ça va être le fouillis dès qu'on va prendre un truc dans le sac. 

La bouteille traine en haut car pas de poche à eau. La pelle est coincée contre la paroie extérieure mais y'faut pas qu'elle abime la doudoune. Manche de pelle et sonde sont bien calés tant qu'il y a du contenu, mais après le sandwich et avoir sorti les couches, ça se ballade partout. Le tube de crème, la pochette de secours, la flasque de génépi qui étaient bien calés au départ se sont retrouvés tout au fond avec le sac des peaux. Et enfin la poche fourre tout est pleine à craquer avec les clés, les papiers, les barres, les lunettes, la paire de sous gants qu'on veut pas perdre au fond... Bref. VOUS AVEZ COMPRIS ?

Si je compare au Blue Ice, tout est compartimenté. Je peux plonger ma main dans le sac et ressortir à l'aveugle ce je veux. Tadaaa.

MAIS SURTOUT, comme c'est une poche unique, pour le moindre petit truc, faut retirer le sac du dos et l'ouvrir EN ENTIER ! Cad : desserrer la sangle, faire passer la boucle, déplier le haut du sac, desserrer le cordon de serrage, ouvrir la poche. Et après il faut le refermer à l'inverse ! Oui môssieur. 

Maintenant imaginez la manip avec les gants par vent et froid. Tu viens de boire un coup, il faut repartir pour ne pas mourir de froid. Tes potes t'attendaient et tu es enfin prêt, et là tu te dis que tu aurais moins froid avec le masque qu'avec les lunettes de soleil. Tu regardes tes potes. Ils te regardent. Tu les regardes. Ils regardent ton sac. Tu te détestes. Ils te haïssent.

Enfin, il n'y a pas de rabat. Le haut du sac est le rabat. C'est ok quand le sac n'est pas plein. Mais si on utilise les 36L, le cordon de la jupette trône en haut. Si il pleut/neige, le traitement déperlant ne va pas beaucoup servir si l'eau rentre directement par le haut du sac. 


Technique. Le portage des skis est très bon, je ne reviens pas sur la sangle amovible. Si on va chercher dans le micro détail, je pense que les sangles sont trop longues. Oui, il est écrit dans la brochure que c'est compatible splitboard, mais je doute que les splitboard et les gars montant avec du 140 au patin soient intéressés par ce sac.

En revanche, les boucles ont un clapet de verrouillage pour que les sangles ne glissent pas. Je ne suis pas fan. Les clapets sont durs et difficilement manipulable avec les gants. Cela entrave le bon glissement en serrage, qui normalement ne bouge pas une fois serré. Y'a les même sur le Dakine, et déjà je trouvait ça gadget (et à force, les clapets ne serraient plus donc... inutile).

Ensuite, les bitoniaux pour les cordons de serrage du piolet et de la poche ont aussi un système de verrouillage ouvert (pour glisser librement les cordons). Moui. Si on veut. C'est petit, pas forcément pratique avec des gants, et je me dis que c'est encore un petit truc qui peut casser. Au lieu de ça, j'aurais fais attention au bitoniau du piolet dont le cordon élastique est tellement épais qu'il empêche le bouton de sortir complètement du mécanisme. Pour l'actionner il faut donc le pousser à l'intérieur de sa coque. Essayez de faire ça avec des gants...


Durabilité. Le bilan sur 2 semaines me paraît correct. Pas de casse à signaler. juste quelques taches. Le jaune, ça se salit vite puisqu'il faut déposer le sac à chaque manip.


Pistes d'amélioration

Parce que j'aime la critique, mais j'aime aussi proposer. #freeR&D

Il faudrait :

  • De quoi compartimenter

C'est pour moi le point le plus important, au delà même du côté pratique, c'est une question de sécurité. Il faut de quoi rendre accessible la pelle et la sonde rapidement et les séparer du reste.

  • La sangle du porte ski non amovible (en été ça peut servir pour les bâtons) et moins longue
  • Inverser les cordons du porte piolet : le réglable en bas (pour le passage de la lame) et petit élastique en haut (bout du manche).
  • Ajouter un rabat ou déporter l'ouverture pour que, même sac plein, il n'y ai pas en béance sur le haut.
  • Oublier les gadgets tels binomiaux, boucles verrouillables et la mousse amovible.
  • Ajouter la compatibilité poche à eau.

Et enfin côté commercial, donner le vrai poids. Ah ! C'était sans la mousse et les sangles ? "-J't'expliquerais. -Te casse pas on a compris".


Conclusion


J'ai conscience que développer un produit éco responsable par une petite compagnie et le fabriquer en Europe en petite série est couteux. Bien qu'il fasse le taff sur le terrain, je ne suis pas convaincu du rapport entre les promesses sur le produit, le résultat et le prix demandé (190€).

J'espère que chez Lagoped vous continuerez à développer ce produit pour qu'il justifie son prix sur l'étiquette ! Soyez certain que -malgré ma modeste critique- ce sac servira à bon escient. 

Pour qui ?

Le skieur de randonnée "à la cool" qui cherche un sac à tout faire (journée/2-3 jours), pas trop exigeant sur la technicité, sensible à la philosophie de la marque et qui a le budget pour.
6/10
Solidité
Manipulations/accroches
Confort/Maintien
Modularité
Qualité/pertinence des accessoires
Finition
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

1 commentaire
Rider de Terre
Statut : Gourou
inscrit le 02/04/02
Stations : 1 avisMatos : 3 avis
bravo pour ce test détaillé !
2
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire