Test Völkl Kendo 88 2020

6 tests Völkl Kendo 88.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Martin Aml

Un ski fait pour aller viiite !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,68m | 65kg | Expert
Taille testée : 177
Conditions du test : toute neige tout terrain
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé : Skis Völkl Kendo 88

Points forts

stabilité à grande vitesse et grand rayon
déjauge bien en poudreuse
polyvalence
accessible

Points faibles

court rayon (?)

Pour ce test privé j’ai pu tester les Völkl Kendo 88. Tout d’abord visuellement ils claquent ! Le bleu contraste bien et on retrouve le même esprit que les autres skis de la gamme comme les Mantra. Par contre contrairement à ce dernier la semelle est moins travaillée et reste simple. Mais comme on dit on ne juge pas un livre à sa couverture.

J’ai reçu les skis entre noël et jour de l’an. J’ai donc pu les tester dans des conditions de neige bien différentes jusqu’à maintenant. Poudreuse, neige croûtée, neige lourde, sur piste…

Je mesure 1m68 et j’ai testé le modèle en 1m77. J’ai volontairement pris un ski plus grand car vu la ligne de côte il était clairement taillé pour des virages moyen à grand rayon, donc prendre une « grande » taille permet plus de stabilité à vitesse élevée. J’ai monté des Griffon 13 de chez Marker dessus pour garder une homogénéité au niveau de la marque.

  • Sur piste : Avec 88 au patin on ne s’attend pas forcément à des miracles sur piste. Quand on reste dans sa zone de confort, pas de surprise, c’est un ski facile et agréable à skier. Mais la vitesse devient vite grisante et on se rend compte qu’on a en fait sous les pieds un ski ultra réactif et stable. Son secret : la plaque en titane planquée à l’intérieur. Elle permet de rigidifier le ski. Du coup à vitesse élevée et sur des courbes de moyen et grand rayon on se retrouve avec un ski qui ne bronche pas et ça permet aux skieurs confirmés de vraiment le pousser et de retrouver des sensations comparables à un vrai ski de piste (type Master), attention au retour d’appui ! En ce qui concerne la godille, ça devient un peu plus sportif, il faut vraiment avoir des cuisses pour en tirer quelque chose. Mais bon, en même temps est ce que c’est ce qu’on lui demande ? En conclusion, sur piste, c’est un ski de géant !
  • En hors-piste : de l’autre côté des jalons il est tout aussi performant. En poudreuse il déjauge bien et a une bonne portance. Dans des neiges plus lourdes et croûtées, là encore, la plaque en titane est super efficace. Même si ça tape sous les pieds le ski reste stable ce qui permet de s’engager avec plus de vitesse. Même lorsque la qualité de la neige change il rassure : quand on passe de dur à mou il n’enfourne pas (grâce à sa bonne portance) et dans le sens inverse (mou à croûté) sa rigidité et sa portance permettent de rester au-dessus et de pas passer par devant. En poudreuse on arrive plus facilement (que sur piste) à venir sur des petits rayons mais il n’est clairement pas fait pour ça. On est beaucoup plus à l’aise quand on prend un peu plus de vitesse et qu’on reste sur des rayons moyens. En conclusion, en hors-piste, il passe partout.

Pour conclure, je dirai que c’est un ski ultra polyvalent et accessible à des skieurs de niveau intermédiaire à expert. Le gros plus c’est sa stabilité en courbe et à vitesse élevée que ce soit sur piste, hors-piste et dans toute qualité de neige (un ski de derby quoi !). Par contre pour la godille on repassera. 

Pour qui ?

Skieurs intermédiaires à expert

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire