Test K2 Mindbender 99 Ti 2020

4 tests K2 Mindbender 99 Ti.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
K2 Mindbender 99 Ti

Bluffant !!! ... mais à dompter !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,87m | 85kg | Expert | Lyon
Taille testée : 184
Acheté : 550€ en ligne
Conditions du test : Testé sur deux 1/2 journées en Janvier: La première il venait de neiger 10/15cm (plus dans certaines accumulation) sur un fond très dur et irrégulier. Testé en traffolle. La seconde journée sur piste uniquement mais neige très bien préparée et douce à skier. Beau temps les deux journées.

Points forts

Superbe accroche sur piste
Stabilité à haute vitesse
La déco (les goûts et les couleurs hein!)

Points faibles

Difficile de le skier "à la cool" - une journée complète dessus doit être éprouvante.
Pas fait pour les bosses bien creusées (avec mon style de ski en tout cas) - talon trop rigide pour ça.
Adepte de sauts en bords de piste ici et là, clairement pas le ski pour ce type de programme

Profil du testeur (vous pouvez passer cette partie mais ça peut aider à comprendre mes points de comparaison au long du test):

Skieur assidu par le passé, le travail et la famille m’oblige à me « contenter » d’une quinzaine de sorties par an. Cela veut dire que je privilégie mes sorties lorsqu’il y a beaucoup de poudreuse, dans les sapins lorsqu’il pose encore des pizzas, sans oublier une ou deux sorties au printemps lorsqu’il fait doux. Je skie principalement en station mais privilégie l’aspect backcountry/freeride dès que je peux.

Mes paires de skis sont :

- Dynastar Big Trouble 186cm (les tout premiers) – paire dite de « tous les jours » et cailloux vu l’âge !

- Des Atomic Bentchetler 192cm pour les jours de poudre

- Des Salomon Suspect (me souviens plus la taille) de l’époque où je faisais encore des journées 100% park

- Viennent se greffer cette année des Armada Zero 96 TI en 184cm, mais pas encore skier assez pour utiliser comme point de comparaison


Le vif du sujet :

J’ai pu tester ces skis par deux fois en Janvier 2020, cette paire appartenant à mon frère (par chance on à la même longueur de semelle chaussure, pratique pour échanger). Montés avec des Marker Griffon 13.

Première impression extérieure : déco sobre (on aime ou on aime pas, moi j’aime bien), le top sheet à l’air d’une belle qualité (à voir la tenue dans le temps), on remarque bien la plaque en « Y »/ « H » en Titane et le shape en général est original. Ce qui frappe aussi c’est la position de montage des fixs (qui ont été monté au point recommandé, -11cm du vrai centre de mémoire) qui semble très en arrière !! Un beau rocker à l’avant (voir photo en comparaison avec des BT), l’arrière est légèrement relevé  (je pense pas qu’on puisse parler de rocker ?) mais je pense qu’on oublie clairement les réceptions switch ! La belle largeur de la spatule avant ne donne pas l’impression qu’on a un ski de presque 100mm au patin.

Il est temps de rejoindre les pistes…et c’est là qu’on la sent bien la plaque Titane !! Les skis sont assez lourds. Je nuance quand même en disant que pour un usage station (pistes/bords de piste/run freeride en station) je ne pense pas que le poids soit un frein (au contraire voir plus bas à grande vitesse), mais c’est pas un ski qu’on prendra pour faire de longues marches d’approche !

Une fois chaussés aux pieds, je me lance sur piste (une piste que je connais sur le bout des doigts) pour le comparer avec mes BT que j’ai skié ce matin même. Comportement de ski différent !

Une tenue impeccable sur piste : ça carve et on peut alterner virage courts ou grandes courbes à sa guise…enfin quand je dis à sa guise je réalise rapidement que le MindBender nécessite qu’on lui rentre dedans si on veut en tirer quelque chose. La grosse rigidité du ski, notamment en talon, fait que si on ne reste pas à minima au-dessus du ski voir appui languette, on se fait rapidement sanctionné !! J’ai eu le droit à quelques frayeurs « wheeling » sur des sorties de virages engagés !

Néanmoins une fois qu’on a compris comment se positionner, le renvoi en sortie de courbe et le changement de carre est juste hallucinant pour un ski de 100mm au patin !!

Je les ai poussé dans leur retranchement à haute vitesse (85km/h selon la montre connectée…allez savoir si c’est juste … ou si c’est beaucoup en fait, j’en sais rien !). Rien à redire, ça reste dans des rails et le ski ne vibre pas, on se sent vraiment en sécurité/contrôle (c'est la piste qui était trop plate ;) ! ).

Malgré les 10/15cm de fraiche ce jour-là je n’ai pu les tester qu’en traffolle (hé ouais pas fou le fréro, il n’allait pas se faire sucrer un run de pow juste pour ma tronche !). Sur ce terrain, c’est la large spatule et le rocker qui font leur taf et qui encaissent (presque) tout sur leur passage ! Pas eu de conditions difficiles ce jour-là (trafolle dure après un regel ou croute) donc je ne pourrai pas juger.

Sur la deuxième ½ journée d’essai, j’ai pu l’emmener sur un autre type de terrain et notamment des champs de bosses. C’est peut-être là la seule ombre au tableau du MindBender. J’ai tendance à skier les bosses en « engloutissant » le relief et venir « taper le talon » dans la bosse suivante (aucune idée si c’est la bonne technique mais ça me permet de skier droit dans la ligne de pente et assez vite je pense, tout en gardant le contrôle). Je n’ai pas réussi à retrouver la fluidité et l’absence d’effort que mes BT me procurent dans un champ de bosse. Principalement dû au fait de la rigidité du talon je pense et peut être de la position très reculée des fixations ( ?) ; très difficile de faire pivoter ce talon dans ce type de terrain. [encore une fois d’autres auront peut-être une technique de ski différentes dans les bosses et n’auront pas ce problème].

Pour rejoindre le point ci-dessus, il faut aussi un certain temps d’adaptation pour venir mettre le ski en dérapage sur piste sans que la carre ne prenne la neige et enclenche un virage.

J’ai un passé assez freestyle, je n’ai pas emmené le MindBender en park mais sur les petits sauts en bord de piste on sent que ce n’est pas du tout son programme, notamment dû au montage très reculé des fixs). Néanmoins sur des sauts (rocher/barres) sur des lignes hors des pistes, je pense que le comportement sera correct et que la rigidité rajoutera à la stabilité de la réception.

En conclusion :

En relisant mon texte je me rend compte que j’ai pointé des points « négatifs » - il est toujours plus facile d’identifier ce qui ne va pas !

Au final c’est un ski très complet, avec des performances remarquables sur piste pour un ski de ce gabarit, qui pourrait être utilisé comme paire unique MAIS pour des personnes ayant une bonne condition physique ou qui aime engager sur un ski ! Si vous aimez skier le buste relevé en profitant du paysage ou que pour vous la godille c’est le kif, ce ski n’est pas fait pour vous (il vous dégoutera juste du ski !). Pour reprendre un terme que les anglophone aime beaucoup, le MindBender 99 TI est un bon « charger » !

Pour qui ?

Skieurs très bons qui aiment engager sur un ski.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire