Test Fischer Ranger 99 Ti 2020

5 tests Fischer Ranger 99 Ti.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,6/10
sebizarre

Fischer-man’s Friends !

Fischer Ranger 99 Ti
Avis sélectionné
Profil du testeur : 42 ans | 1,79m | 70kg | Avancé
Taille testée : 181
Acheté : en ligne
Conditions du test : Piste et HP allant de la neige damée/dure, trafolée, douce (entre 20 et 40cm) voir un peu soupe en fin de journée.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé : Skis Fischer Ranger 99 Ti

Points forts

- facilité d'accès (une fois la position trouvée)
- rigide avec du pop sur neige damée
- légers (ça aide les journées de moyenne forme)
- adaptés à la plupart des conditions (si pas extrêmes)
- jolis (lors des pauses bronzage)

Points faibles

- spatules légères qui font perdre en stabilité dans les neiges difficiles/haute vitesse
- talon présent et faibles rockers si +20cm de fraîche
- topsheet qui se marque facilement
Un test privé sur des skis autrichiens (jamais testé cette marque) pour renouveler mon matos piste/HP, parfait !


Procédons par étapes, je dois me mettre dans l’ambiance locale, « OK Google : dicton autrichien ! » : « D'abord, cuire le strudel, ensuite s'asseoir et réfléchir. » c’pas gagné vu mes talents de pâtissier… je vais plutôt fignoler mes derniers tests matos (et faire quelques prières à Jean-Michel dieu de la neige).

Je m’inscris et suis l’un des heureux élus : « Vielen dank Skipass ! »

Fischer annonce la couleur : « Le ski de tous les jours » encore faut-il pouvoir skier tous les jours !

  • Moi : « chef j’peux poser 4 mois cet hiver ?! Ce n’est pas pour moi hein, c’est pour la communauté Skipass ! »
  • L’chef : « j’ai l’air d’un barbu joufflu habillé en rouge avec un troupeau d’rennes garé dehors ?! »

Surement les offrandes qui n’étaient pas au goût de JM ou vexé que Bon’App s’arrête… what else ?!


Déballage :

Le 1er coup d’œil est flatteur : un noir brossé avec une jolie sérigraphie, quelques touches de jaune pétant et une spatule en carbone – parfaitement assortie à mes pompes, une vraie fashionista !

  • Les mensurations dans la taille 181cm choisie : 130-97-121 (ne pas hésiter à les prendre à sa taille pour du 50/50 et un poil plus grands pour une utilisation 30/70 HP) – ce sont uniquement les 188 qui ont 99mm au patin comme le nom du modèle l’évoque
  • 18m de rayon
  • 1950g par ski
  • Cambre normal, rocker en spatule et talon (réduit par rapport au modèle précédent – 98Ti) en parlant des extrémités du ski, elles sont vraiment fines et légères.
  • Technologies : Aeroshape, Carbon nose, Air Carbon Ti (fiche technique : https://www.fischersports.com/ch_fr/ranger-99-ti-1094 )

NB : les skis sont livrés avec des ATTACK² 13 AT W/O (Din 5-13) – position centrée. Mon gabarit 1.79m pour 70kg (+2kg pour cause de fêtes de fin d’année dans le Sud-Ouest…), le tout fut skié avec une paire de Head Raptor 120 RS.

Ayant une affinité toute personnelle avec le titane (clou centromédullaire pour les connaisseurs…) j’en retrouve naturellement dans ces skis, complot ou simple coïncidence ?! Plus familier des constructions bois + fibres, cela me fera un 1er point de comparaison, le 2iem sera la spatule en carbone, réelle utilité ?


Planté d’baton :

J’ai l’habitude de skis avec une position plutôt reculée, de longues spatules (ZAG) et des appuis languette à m’en épiler les tibias ! Rien de tout ça sur ces Fischer ou l'on se trouve sur un centrage « new school », cela change les repères et il me faudra quelques descentes pour trouver mes marques.

Faciles à guider dès l’entrée de courbe (la légèreté de la spatule en carbone y est pour beaucoup) avec un flex progressif tout en gardant un talon bien présent. Les inserts en titane offrent une bonne rigidité sous le pied, on peut skier de manière agressive avec des sorties de virages toniques sans vibration excessive (à vitesse raisonnable).

Par contre dès que le rythme s’accélère (trop) attention aux élans d’optimisme notamment sur neige dure (glacée) où une sensation de flottement et des vibrations rappellent qu’on est sur des skis de ~100mm à la spatule légère, dans cet exercice certains concurrents s’en sortent mieux (Mantra par exemple) mais en étant plus physiques/techniques.

Les changements d’angles sont vifs, on varie le rythme/rayon facilement entre les bosses et les sapins mais il faut resté tonique sur la conduite du ski car le talon ancre un peu si on relâche de trop.

On peut tout de même cruiser sans s'épuiser, toujours utile en cas de sortie en famille/lendemain de fête/courbatures/conditions changeantes et pas assez de place dans le coffre pour prendre 3 paires.


La neige elle est trop molle :

Une nouvelle fois, équilibre à trouver mais peu de vitesse suffit pour déjauger et les faire pivoter tant que les conditions restent moyennes +/-20cm de fraîche (c’pas la taille qui compte mais il y a tout de même des limites…) au-delà il faudra plus de vitesse et un poil d’expérience pour s’amuser. Ils restent faciles d’accès pour s’initier au HP mais on ne retrouve pas le comportement de purs skis freeride/BC avec de gros rockers et beaucoup de portance, ils suffiront pour le commun des skieurs désirant une paire unique tant que les conditions ne sont pas dantesques.

En trafolée ils absorbent bien les changements de neige et restent faciles à garder parallèle par contre cela gomme un peu l’effet bulldozer de skis plus lourds.

En réception de sauts ils sont tolérants même sur neige tassée pour les gabarits légers – à voir pour les barbus joufflus !

J’ai testé quelques passages en park mais vu mes talents dans ce domaine, la décence m’empêchera tout commentaire technique d’où ma note à 0... Les adeptes des TwinTip préféreront sûrement la gamme FR, plus joueuse avec moins de présence en talon.


Au bar final :

Ils ont fière allure ces p’tits autrichiens, le topsheet n’est pas indestructible (il faut dire que la couleur n’aide pas à masquer les accros), je ne suis pas spécialement bourrin mais la semelle a bien tenu le(s) choc(s) vu les conditions printanières de ce début d’hiver et les bancs de requins sévissant dans les Alpes ! La finition des chants et des carres est exemplaire – bref cela reste dans l’ensemble du beau matos.

Leur légèreté permet une prise en main rapide une fois le mode d’emploi trouvé et adopté, leur fonctionnement reste intuitif si on s’ouvre aux nouveaux shape et si on accepte une certaine rigidité sous le pied et une bonne accroche en talon.

Bref tu peux rayer de la fraîche le matin et finir l’après-midi sur piste avant d’aller te rincer le gosier au bar t’hydrater au tea-room. Ces skis sont faits pour te faciliter la vie et épargner tes cuissots tant que le rythme et les conditions restent raisonnables.

Maintenant pour faire un podium sur une étape du FWT ou dré dans l'pentu sur une piste FIS, faudra pas rêver et parler à tes parents de cette histoire de Père Noël !


Pour qui ?

Comme l’indique le précepte de Sir Connor McLeod : « il ne peut en rester qu'un ! » ces Fischer Ranger 99 Ti peuvent-être d’excellents prétendants au titre.

Loin d’être des barres à mines t’obligeant à te déplacer comme Wall-E le lendemain d’une bonne journée de ride, ils sont dans l’optique de se faire plaisir peu importe les conditions et ils y parviennent plutôt bien.

NB : je préviens l’monchu plus à l’aise à la Folie Douce que sur des skis et qui saccage le moindre bout de fraîche en tirant droit dans l’pentu à cul, histoire de poster sur Insta : « Ride the pow pow ! » faudra pas non plus t’attendre à des miracles !

Pour qui ?

de l'avancé à l'expert pour celui qui cherche des skis passe-partout.
8/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Performance trafole
Aptitudes piste
Aptitudes freestyle

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire