Test Elan Ripstick 106 2019

19 tests Elan Ripstick 106.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,7/10
yrlab

Du bon temps (presque) en toutes conditions !

Elan Ripstick 106
Avis sélectionné
Profil du testeur : 40 ans | 1,90m | 84kg | Expert
Taille testée : 188
Conditions du test : Pistes damées, verglas, neige trafollée et poudreuse,
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Elan Ripstick 106

Points forts

Polyvalence, portance, confort et toucher de neige, peu exigeant, très accessible

Points faibles

Conduite coupée, spatule un peu légère pour la neige dure, manque de carre sur spatule

Deuxième saison des tests privés et la marque Elan propose cette année les Ripstick 106 qui a priori ravissent tous les freerideurs qui les ont skié. Merci à Skipass pour la confiance renouvelée et à Elan pour votre logistique irréprochable qui permis d’être livré dans les 10 jours qui ont suivi la publication des résultats du test privé. Elan dit que c’est « le préféré de Glen Plake » : peut-on les croire ?

A l’ouverture du colis, les skis sont relativement léger pour leur gabarit mais étant équipé en rando, j’ai fait le choix de les équiper d’une bonne paire de Look Pivot PX12. Le dieu de la neige pyrénéenne était en grève et puis il s’est remis (enfin) au travail depuis janvier : voilà mon retour !


Caractéristiques/spécifications :


A la première lecture de la fiche technique, de multiples technologies sont utilisées pour la fabrication de ces skis :

  • Le profil Amphibio : C’est un design qui intègre un rocker et un cambre dans un ski droit et gauche pour donner des skis bien asymétriques et estampillés droite et gauche sur le topsheet pour pas se tromper ! Le cambre intérieur est censé apporter « précision, accroche et stabilité »
  • Un noyau technologique appelé Tubelite Wood Core : deux tubes de carbone de 5m insérés de chaque côté du ski dans le noyau bois et sur la totalité de la longueur pour apporter de la légèreté, de la stabilité en torsion et de la puissance en rebond.
  • Des inserts Vapor Tip ont été placés dans les spatules et talons pour gagner en poids et réduire les vibrations lors des plus grosses sollicitations. (cf schéma en photos)


  • Le modèle est décliné en 4 tailles : 167, 174, 181 et 188 cm.
  • Les lignes de côtes sont typiques d’un modèle freeride et ne varie pas selon la taille choisie : 140-106-122.
  • Le rayon varie selon la taille : 15.8 m pour le 167 cm et 20.4 m pour ma paire en 188cm.


Mon expérience :


Sur piste :

Les premières descentes se sont faites sur des pistes bien damées et gelées par endroit. Malgré ses formes généreuses, la prise en main est instantanée et peut-être que le profil Amphibio y aide un peu. Les premières sensations confirmées par la suite donne un ski très accessible et pas très exigeant. La conduite coupée n’est pas son point fort comme tous ceux de sa catégorie mais l’entrée se courbe se passe bien alors que les spatules sont bien relevées. Il y a de l’inertie dans les changements de carres mais l’accroche est très bonne sur la neige dure et on taille de belles courbes. Adepte de la vitesse, les skis montrent leur limite en mode Super G avec les spatules qui tapent légèrement sur neige très dure et à haute vitesse. Il est plutôt fait pour cruiser que pour attaquer. Les inserts Vapor Tip des spatules limitent les vibrations mais ne peuvent pas tout lorsqu’on charge tout ce qu’on peut. Quant au talon plat à peine relevé, l’accroche est sérieuse et saine, on peut y aller de bon cœur pour le tordre.

Sur neige trafollée :

La spatule de 140 fait un très bon travail et je n’ai jamais été pris en défaut par les grosses irrégularités du terrain. Il reste très maniable et permet de pouvoir enchainer les courbes dans les champs déjà labourés sans jamais perdre en stabilité. On retrouve la limite connue sur piste avec la spatule qui vibre à grande vitesse sur neige trafollée et durcie. C’est à ce moment-là que les quadriceps entrent en jeu et permettent de ne pas se faire éjecter de la trajectoire envisagée.

Sur neige poudreuse :

Sur une moquette de 15cm recouvrant une neige dure, le ski procure un plaisir de glisse parfait. Les courbes s’enchaînent avec une facilité déconcertante et la stabilité est sans faille. J’adore le pivot de ces skis qui permettent de jouer constamment avec le relief. Il y a plutôt un pop qui facilite les sauts et le talon est très sain pour les réceptions.

En neige fraîche profonde, la spatule généreuse déjauge très bien et la flottaison est proportionnelle à la vitesse. Les sensations de glisse sont très agréables et la construction relativement légère en fait un ski freeride accessible et peu exigeant physiquement. Dans une forêt assez serrée, les skis sont pas les plus maniables de la catégorie mais s’en sortent plutôt bien même s’il faut y mettre un poil plus de muscles. Le toucher de neige est excellent !

Et les skis inversés ?:

De retour sur piste, j’ai chaussé les skis en inversant le droit et le gauche : Fini le cambre intérieur et place à des carres bien droites à l’intérieur. L’accroche est bien supérieure mais ce n’est plus les mêmes skis. Cela devient un plus physique, les virages sont moins faciles à déclencher et le plaisir de glisse est un peu diminué. Cette configuration peut être utilisée éventuellement dans des pentes engagées et en neige dure afin d’optimiser la longueur de carre effective.

Durabilité :

Les carres s’arrêtent avant la spatule et je trouve cela un peu dommage. Il me semble que les spatules vont être moins protégées que les skis dotés intégralement de carres : à voir dans le temps…

Après avoir être passé sur 2 rochers simultanément, j’ai eu un gros trou dans un ski qui a montré une épaisseur suffisante de semelle et plus épaisse que certains fabricants. L’autre ski a transpiré fort mais s’en sort bien avec une grosse rainure le long de la carre.

Le top sheet est d’aspect mat et a donc l’inconvénient de bien marquer les rayures. Les coups de spatules ont fait quelques égratignures mais rien de méchant.

Décoration :

Je préférais la déco du modèle 2018 avec plus de jaune fluo et un bleu plus lumineux mais celle du modèle 2019 est plutôt réussie avec les dessous de spatules jaunes fluos assortis au-dessus des talons.


Verdict !?


Ce modèle est un très bon ski de freeride qui apporte beaucoup de bon temps et ce, dans presque toutes les conditions. Il répond bien sur toutes les neiges même si la spatule pourrait être un plus rigide pour plus de confort à très haute vitesse et sur neige béton mais ce n’est pas son programme. C’est résolument un programme 70% hors-piste/30% piste. Il est facile d’accès, polyvalent et assez léger pour son gabarit et peut permettre un montage avec des fixations de rando. Si je pars en ski-trip à l’autre bout de la planète, je pourrais emmener, sans hésitation, uniquement cette paire pour faire face à toutes les conditions !


Pour qui ?

A tout pratiquant de freeride qui recherche des skis polyvalents confortables et pas trop exigeant

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire