Test Elan Ripstick 106 2018

19 tests Elan Ripstick 106.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,7/10
yeka
Par yeka

Polyvalence et performance

Elan Ripstick 106
Avis sélectionné
Profil du testeur : 34 ans | 1,73m | 65kg | Expert | Grenoble
Taille testée : 181
Conditions du test : Neige fraîche damée et traffolle sur le glacier. Neige à canon béton sur le bas. Super soleil mais bien froid (-5/0°C)... jusqu'à la mise en route des canons et le gros brouillard sur les pistes!

Points forts

tolérance, accessible, rapport polyvalence / perf.

Points faibles

manque d'accroche talon sur neige dure.
Avant Propos

Première journée au Ski Force Winter Tour de Tignes, et pour clore ma journée de tests, je me dirige vers le stand Elan, ou la gamme Ripstick me fait de l'oeil. Les skis sont chouettes et puis je n'ai encore jamais testé la construction Amphibio, avec sa particularité d'avoir un ski droit et un gauche. 

D'ailleurs, pour ne pas se tromper, Elan indique bien sur ces skis lequel est le droit, et gauche.

Pour ceux qui ne connaissent pas  cette techno, Elan a imaginé donc de mettre du rocker en spatule sur les carres extérieures, et garder du cambre sur les carres intérieures (voir graphique plus bas). Ca donne en quelque sorte un ski avec une légère torsion. Leur idée, c'est associer la facilité du rocker pour absorber le terrain, tout en conservant de l'accroche.

Test terrain

En cette fin de journée, les conditions ne sont plus idéales. Le soleil se cache et les températures redescendent, et Tignes décident d'ouvrir les vannes des canons à neige... et la fatigue commence à peser.

Malgré tout, le ski est rassurant et n'a pas l'air d'être trop exigeant. Ouf, c'est un bon point pour finir la journée.

Il s'engage bien dans la pente, et c'est vrai que la conduite est douce mais précise, tolérante mais efficace. La spatule se pilote bien et c'est super agréable. La pente s'accentue, on prend de la vitesse et le ski suit bien, et en redemande. C'est stable, la trajectoire se tient bien sans puiser dans les ressources. Et quand on rentre à reculons dans le brouillard des canons qui givrent le visage, avec une mauvaise équilibration sur le ski, sa tolérance parle encore et pardonne ces petites erreurs.

Pour un ski en rocker spatule seulement, le talon n'est pas si présent et à tendance à se dérober pour une conduite plus orientée glissée. Rien d'anormal pour son gabarit, on a quand même 106 au patin mais ça limitera ceux qui veulent vraiment le mettre sur la carre.

Ce qui fait finalement qu'on se surprend à tenir des petites courbes, malgré le shape costaud, ce qui me semble de bonne augure pour des sessions dans les mélèzes!

En trafolle, c'est un régal. Il passe partout, accepte les changements de neige, on garde les appuis avec confiance et le ski le rend bien. Il absorbe le relief et s'adapte parfaitement entre neige compacte et douce. il a du répondant et on peut vraiment envoyer de la vitesse et se faire plaisir.

En bref

élan signe un ski freeride vraiment performant, sécurisant et assez polyvalent pour mes conditions de tests et un réel potentiel. A voir en poudreuse ce qu'il peut donner.

Un rapport polyvalence / performance de haut niveau comparé à un Ross Soul 7, au gabarit similaire et au même prix, il n'y a pas photo!

Je ne suis pas adepte de la paire unique, mais ce ski a de vrais arguments pour les garder aux pieds une bonne partie de la saison. la belle découverte de cette journée!

Pour qui ?

Sans aller jusqu'à "merveille de ski unique" pour reprendre les mots d'Elan, ce ski s'adresse dès le skieur confirmé qui souhaite progresser en freeride tout terrain avec la même paire de ski toute l'année

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire