Test Dupraz HappyD 2012

6 tests Dupraz HappyD.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,5/10
englarus2

La paire de ski qui se prend pour un snowboard

Dupraz HappyD
Profil du testeur : 38 ans | 1,81m | 70kg | Expert | Die
Taille testée : 181
Acheté : 300€ en magasin
Conditions du test : toutes conditions

Points forts

Des skis parfaits pour tailler des courbes dans un esprit proche du snowboard

Points faibles

Ils sont lourds. On voudrait les mêmes en plus léger, pour faire de la free rando !

Je n'avais pas skié depuis plus de 20 ans, étant passé au snowboard au milieu des années 90.
Et depuis une petite dizaine d'années, je surfais sur un Dupraz D1. Convaincu par cette approche : grandes courbes, sur piste comme en poudreuse, centré sur la planche plutôt qu'en transferts avant-arrière, pour des sensations fortes à chaque virage, à moyenne comme à grande vitesse.
Quand mes enfants ont été en âge de skier (c'est-à-dire dès qu'ils ont su se tenir debout), j'ai eu envie de reprendre le ski. Avec des Dupraz, c'était une évidence pour moi.
Après 20 saisons sans skier une seule fois, je suis monter sur ces lattes avec un peu d'appréhension. Mais dès la première descente, j'ai eu l'impression de les avoir toujours eu aux pieds. Ou plutôt : de ne pas avoir changé d'engin. 
Le tour de force de Serge Dupraz, c'est d'avoir réussi à faire des skis qui sont parfaitement similaires dans l'esprit à ses snowboard. C'est la même approche, la même philosophie, et la même pratique : aussi centré que possible, on tourne en basculant le bassin, sans vraiment bouger les jambes. Les skis suivent sans problème. 
Et j'ai redécouvert le ski - y compris sur neige dure, à grande vitesse. Ce sont des skis incroyablement faciles, malgré leur taille, leur largeur et leur aspect un peu pataud. Ce sont des jouets pour grands enfants - la banane toute la journée, quelles que soient les conditions, sur piste et en dehors.
On ne passe certes pas inaperçu, avec leur déco et leur forme, mais ça permet d'engager des conversations avec les pisteurs, et les autres skieurs.
Bref : je suis convaincu et j'alterne désormais avec enthousiasme entre mon snow et mes skis.

Pour qui ?

Tous skieurs qui aiment tailler des courbes. La seule limite, à l'évidence, c'est le freestyle (ou le gros freeride avec sauts de barre).
10/10
Accessibilité & confort
Aptitudes piste
Aptitudes hors-piste
Aptitudes freestyle

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.