Test Blizzard Rustler 10 2019

26 tests Blizzard Rustler 10.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,2/10
Inak64700

La référence du mid fat double rocker

Blizzard Rustler 10
Profil du testeur : 34 ans | 1,79m | 75kg | Expert | Hendaye
Taille testée : 188
Conditions du test : toutes conditions

Points forts

le parfait mid/fat freeride

Points faibles

RAS

Je suis un grand fan de la gamme rustler à tel point que je possède plusieurs paires en plusieurs tailles. Le test concerne le R10 en 188 monté en salomon shift, combiné avec des cochise 130 dyn et chausson pu race injecté. C'est pour moi le combo idéal pour un freerideur de station version approche/ freerando.

Sur piste ça taille fort et c'est très stable, on peut lui rentrer dedans et mettre beaucoup d'angle, c'est bluffant pour un double rocker. Le ski ne nécessite pas tant de place que cela, un jour de fréquentation vous trouverez de quoi vous faufiler sans problème sans devoir attendre que l'horizon se dégage pour l'exploiter. J'ai tendance à skier vite, je préfère donc un peu de stabilité et accepte un patin plus large que le ski all mountain classique.

En freeride, l'an dernier j'ai passé 80% du temps sur le R11 en 188, un très bel outils (voir mon test) mais qui peut tirer sur les genoux vu les 114 au patin quand on est sur des terrains en neige dur de type étroits ou techniques. Plus aucun soucis, les 104 sont parfaits sur ce modèle. On ira chercher à enrouler les courbes un peu plus qu'avec le 11 mais cela n'est pas dérangeant, on ne le prend pas pour tirer des droites avec mais pour skier plus propre et plus longtemps. Aucun problème pour dejauger en appui languette, on est pas sur un fat mails il travaille à merveille. On peut allonger un peu sans problème, pas obligé de ne le skier qu'à rebond. En neige de printemps c'est le meilleur ski que j'ai. Ce ski peut être le ski unique, le fameux "one quiver ski".

Comme mentionné plus haut, je n'ai pas pu résister de me constiture un quiver version rustler. Un R10 180 première version, monté light, et ceux, pour 2 trips randos en Norvège dans les alpes de lyngen pour 1600 d+ à la journée. Le tout donne 3.7 Kg + fix à 500g, combiné avec chaussure scarpa maestrale rs 2. Il peut être un vrai ski de rando car à votre taille, il se comporte plus comme un 4X4 incroyable, léger et performant .

En conclusion, je dirais que cette gamme est un pont très bien construit entre le freerideur à l'ancienne fan de ski directif et le skieur plus newschool, tout dépend quel taille de patin vous cherchez. Tout le monde réussira à l'exploiter et le skier comme il le souhaite. La gamme R, avec sa qualité de construction blizzard, et sa capacité à tout faire envoi dans les cordes tous les fsbc de ses 10 dernières années.

Dernier argument comme pour le R11, son prix tout à fait abordable comparé à certains modèles concurrents.


Pour qui ?

toute personne souhaitant un ski capable de tout faire, aussi bien dans la performance que dans la progression

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire