Test Salomon Shift 2019

32 tests Salomon Shift.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
NobruDude

La réunification des 2 mondes, rando et alpi !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 47 ans | 1,70m | 62kg | Avancé | Fonsorbes
Conditions du test : Test d'une journée avec temps un peu bouché et 20-30cm de fraiche déjà pas mal tracée mais froide et agréable.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé : Shift Day 2018

Points forts

Comportement en mode alpi
Mécanisme de chaussage LT super facile
Poids
Couleur :-)

Points faibles

J'aurai aimé une 2ième cale de montée

J’ai eu la chance de participer au Shift Day (#HollyShift) aux Arcs le 18 Mars 2018, et j’ai donc eu le privilège de tester les lattes de la gamme 2019 de Salomon et surtout les fameuses fixations Shift ! Il y a tellement de descriptions très bien faites (notamment pas Loïc) déjà dispo, que je vais essayer ci-dessous uniquement de vous donner mon sentiment perso, sans rentrer dans comment ça marche ou les caractéristiques techniques. Il y a d’ailleurs entre autres le test de Gab qui est très complet :

http://www.skipass.com/tests/fixation-ski/salomon_shift-5/2019_22132.html

Sinon, ces Shift étaient montées, en ce qui me concerne, sur des lattes Salomon QST106. Donc, comme nous l’ont rappelé Tony Lamiche et Romain Raisson en début de journée, c’est en fait un ensemble que l’on a testé, et le comportement global est le résultat du combo ski + fixation. J’ai déjà posté un test pour le ski : http://www.skipass.com/tests/ski/salomon_qst-106-1/2019_22134.html

Mais il faut donc bien garder en tête que c’est l’ensemble qui a été testé durant cette journée.

Les conditions météo et au sol étaient, comme ils disent, « pas pires » : environ 20-30cm de poudre fraiche, de la veille donc déjà pas mal tracée et un temps un peu bouché, mais avec quand même de la visibilité, assez en tout cas pour bien tester le matos et faire qqs images.

Alors avant de glisser avec ces fixations, il a fallu les régler à nos pompes respectives, et bien aucun pb, la butée arrière possède un certain débattement qui permet de bien adapter la longueur. Idem, pour l’avant on règle la hauteur facilement, un coup de tournevis et c’est parti. Le DIN se règle aussi très facilement, perso, je l’ai mis à 7,5 devant et derrière (pour un poids de 62Kg tout mouillé).

Bon, donc, la grosse innovation de cette Shift, c’est d’être à la fois une alpine et une rando (je ne mentionne pas les normes, certains le font beaucoup mieux que moi !!), mais voyons donc ce que j’ai ressenti dans les 2 modes :

Mode alpi : et bien si on veut faire court, voire très court même, ces fixations ont exactement le même comportement qu’une fixation alpi « habituelle » (exemple les Rossignol Axium 120 dans mon cas). Le chaussage/déchaussage à l’arrêt se fait facilement, la transmission entre la chaussure (et donc le bonhomme) et le ski est précise, et ça tient bien ! En bourrinant un peu dessus, de même que sur qqs sauts, rien ne bouge, c’est super rassurant, on sent que, contrairement à une LT classique, on peut envoyer la soudure sans risquer tout d’un coup de perdre un ski sur une récep un peu appuyée ou sur un virage, lui aussi appuyé ! Donc, mon sentiment en mode alpi, c’est qu’il n’y a aucun écart avec une fix normale, on a un comportement identique, et donc rassurant !

Mode rando : c’est là, la grande nouveauté ! Je pense que les ingés de Salomon ont dû regarder un peu trop les Transformers, parce que le mécanisme est assez complexe… mais super simple d’utilisation au final : au niveau du talon, on bloque les stop-skis facilement (ça peut sauter après mais il est alors très facile de les remettre d’un coup de talon), il y a 2 modes : soit à plat, soit avec une cale qui se met aussi assez facilement, même avec le bâton (peut-être une 2ème cale aurait été bienvenue, j’ai en effet l’habitude de jouer avec mes TLT Radical avec les 2 cales, ça m’a un peu manqué, même si les qqs 100m de D+ effectués n’ont pas permis de le sentir). Pour la butée avant, une simple bascule permet de passer en mode LT, et un énorme avantage est alors de pouvoir, avec le bâton, appuyer sur la manette à l’avant et écarter les pins, ça rend le chaussage très facile ! On verrouille ensuite en relevant cette manette, avec 2 crans, le 2ième étant parfois difficile, mais si on l’oublie, ça déchausse en pleine conversion (ça, c’est du vécu !! mais comme le rechaussage est super facile, aucun soucis). Après, ça monte pas tout seul, mais on est sur de la rando classique, je n’ai pas ressenti de différence avec mon matériel habituel, sauf que le combo QST106 + Shift est bien sûr bcp plus lourd que mes Dynafit + TLT, mais c’est normal, et l’usage n’est pas le même ! Je pense qu’au dessus de 1000D+, ça pourrait commencer à piquer un peu ! Ce n’est pas la cible de cette Shift qui est destinée à faire des approches, et non des raids collant-pipette !!

Il faudra bien sûr voir comment vieillissent tous ces mécanismes, mais vu que Salomon bosse sur ce joujou depuis presque 10 ans, on peut penser que ça va tenir assez longtemps pour qu'on s'amuse avec ! Mais ça bien sûr, on n'a pas pu le tester, et c'est dans les années qui viennent qu'on pourra faire un retour !

Enfin, il y a eu, ou il y a encore, un débat sur la couleur (bleu électrique en l’occurrence, voir photo de tous les skis montés en Shift pour cette journée), couleur qui parait-il pourrait en rebuter certains. La version ATO de cette Shift sera d’ailleurs blanche. Moi, ce bleu, je l’aime bien, ça lui donne du caractère, et une identité aussi puisqu’on ne voit pas trop ça ! Donc je vote pour garder cette couleur !!

Résumé : ce n'est pas pour faire de la lèche, mais honnêtement, si ces fixs étaient en vente, j'en aurais déjà achetés, pour les monter sur des lattes légères de Freerando, c'est le combo parfait pour monter un peu chercher les meilleures lignes et envoyer à la descente en toute sécurité, comme d'habitude !!!

Merci à Skipass bien sûr qui nous a permis de tester ces joujous, et aussi de côtoyer l’espace d’une journée Rom, Tony et aussi Timy (Theaux), des supers gars qui ont été assez sympas de mettre un peu le frein à main pour skier à notre rythme et se mettre à notre service, vraiment génial !!

Pour qui ?

Pour le Freerider qui monte un peu faire des approches, et qui veut envoyer à la descente en gardant ses genoux !

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire