Test Atomic Shift 10 mnc 2020

1 test Atomic Shift 10 mnc.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Aurel0205

Fini les concessions

Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | 1,72m | 60kg | Avancé | Lyon
Acheté : 300€ en ligne
Conditions du test : Carrelage, poudreuse, neige de printemps, tôle ondulée, herbe

Points forts

La polyvalence
Sécurité
Poids

Points faibles

Plastique

Contexte : J’ai acheté la paire de fixation suite à la non-ouverture des stations en 2020-2021. J’avais fait un weekend rando auparavant avec des fixations à insert + ski de freerando assez léger.

Le but était de profiter de cette saison et de pouvoir skier les prochaines quand les stations auront rouvertes, sans devoir changer de matos.

Mon but en station étant de faire des marches d’approche, pour augmenter le potentiel freeride. Je me suis orienté vers ce modèle pour le côté « sécuritaire », et gardé le ressenti des fixations alpines sur le damé et dans les conditions difficiles.

Ce sera aussi mon choix en cas de condition incertaine, quand je ne sais pas trop sur quoi m'orienté.

Les fixs sont une paire de Shift 10 montés sur une paire d’armada JJ (5.8Kg la paire de ski + fix sans peaux).

J’ai effectué une dizaine de sorties dont la plus longue sur plus de 1200m D+, en moyenne je tournais autour de 800-900 sur les autres.


Premier coup d’œil :


La finition est top il n’y a rien à dire, par contre au départ j’ai eu comme un doute sur la solidité.

Effectivement tout est en plastique sauf la talonnière avec une petite partie en métal fine. Beaucoup de points de pivot en plus de cela donc accentuant l’impression de « fragilité ».

La première manipulation de la fixation me parait assez complexe, et me donne l’impression de pouvoir me tromper et d’oublier quelque chose. (Spoil : enfaite dès la 3e fois c’est super simple, plutôt rapide, et ne laisse pas vraiment de place pour une fausse manipulation…) 


Les réglages :


Rien de spécial de ce côté, 15 mm AV/AR de débattement, avec un réglage par vis.

Il n’y a que le réglage de la plaque de friction (Sur la butée avant) que j’ai trouvé complexe à réaliser. Il y a comme des « crans » lors de la montée de celle-ci, cela m’a gêné pour trouver le bon réglage. Après une dizaine de sorties aucun dérèglement à signaler.


En glisse montante :


Le passage en mode montée (après plusieurs essais à la maison) s’effectue facilement.

Le levier de blocage de la butée est un peu dur à verrouiller, rassurant cela dit car une fois en position il ne bouge pas (Je n’ai pas la version avec la MAJ du capot) le verrouillage des stop ski est facile, sauf dans le cas ou de la neige/glace se loge à l’arrière, néanmoins le design de la fixation permet d’évacuer tout cela sans problème.

Je n’ai jamais rencontré de souci lors des ascensions, sauf 1 fois ou j’ai accroché un stop ski ce qui l’a fait se déclipser (115 mm au patin donc les skis se touchent souvent …).

L’unique cale de montée joue son rôle, absolument pas pénalisante surtout pour une fixation de ce type, une seconde aurait (je trouve) été un gadget.

Elle fait pleinement ce que je lui demande en montée


En glisse descendante :


Le passage en mode descente s’effectue aisément, seul le déclipsage des stop ski est embétant, il faut forcer très fort et ça me tape 1 fois sur deux dans les doigts quand ça lâche (mauvaise méthode ?)

Le chaussage s’effectue comme une fixation alpine, aucun jeu et une fixation proche du ski.

J’ai skié dans toutes les conditions au cours de mes sorties, et effectué pas mal de saut de barres (2.5m max) et tout s’est passé pour le mieux, aucun déchaussage intempestif alors que j’ai réglé ma fixation normalement, pas comme un dingue. Cela m’a sauvé un genou lors d’un déchaussage à l’arrêt sur une perte d’équilibre (corps qui tourne autour du ski planté dans la neige…)

Fixation aussi bonne qu’une alpine en descente.


Conclusion :


J’ai été vraiment agréablement surpris par cette fixation, venant de l’alpin et faisant avant tout de la rando pour apprécier la descente cela correspond à mes besoins. Le mélange assez complexe des deux technologies, en gardant un poids assez contenu permettant de bonnes ascensions est une très belle réussite.

Evidement le revers de la médaille est le côté fiable du système, en tout cas c’est l’impression car je n’ai vu aucun signe d’usure précoce ou anormal d’un élément.


Conclusion bis :


Je suis très content de mon choix, je conseille cette paire de fixation sur des skis polyvalents pour n’emmener qu’une paire en station, dans le cas de condition incertaine (Skier sur piste et/ou effectuer des marches d’approche), ou sur une paire de ski freeride pour ceux qui aiment aller chercher la petite ligne qui va bien.

Pour qui ?

A tous ceux qui se sentent concernés par le créneau de cette fixation, pas à un pur randonneur.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire