Test Petzl irvis hybrid 2020

11 tests Petzl irvis hybrid.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,4/10
derriensbuck

Plus d'excuse pour laisser ses crampons à la voiture

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,82m | 73kg | Avancé | Grenoble
Acheté : 107€ en magasin
Conditions du test : neige dure en remontée de pente raide, neige souple, neige sale avec cailloux, fin d'ascension sur mixte

Points forts

pointes avant acier
légèreté
compacité avec cordelette dyneema
polyvalence

Points faibles

Remplacement cordelette compliqué

Quand on débute le ski de rando, on y pense pas forcément, d’autant plus qu’en début de saison on préfère les belles combes poudreuses aux couloirs engagés (enfin c’est mon cas, notamment à cause du risque d’avalanche, c’est bine sûr subjectif). Par contre, on peut parfois avoir à rebrousser chemin à cause d’une pente un peu trop dure et trop raide. C’est rageant mais pas si grave. Au printemps en revanche, piolet crampons deviennent des éléments souvent indispensables pour aller skier les beaux couloirs en moquette bien revenue. C’est également le moment où on souhaite varier les courses et faire progressivement quelques courses d’alpinisme facile.

Comme je ne souhaite pas faire de la cascade avec, ni pour le moment de l’alpinisme de haut niveau, je recentre mes besoins sur une paire de crampons :

- Légère et compacte, qui se fasse oublier au fond du sac

- Qui puisse me permettre de remonter des pentes de neige dure

- Qui m’autorise à cramponner convenablement sur de courtes sections en glace facile

- Pouvant évoluer sur de courte sections mixtes et roche

- Qui puisse être utilisée pour démarrer l’alpinisme sans être handicapé

Bref, en fait, je souhaitais une paire de crampons adaptée aux mêmes applications que mon choix de piolet : le Petzl Gully.

En me documentant sur les différents crampons disponibles sur le marché et en testant certaines paires, j’ai vu que pour ma pratique, plusieurs technologies de crampons existaient :

Crampons alu complets avec attache souple entre avant et arrière, comme le Leopard chez Petzl ou bien le CAMP Race 290. Cette gamme est la plus légère du marché, environ 300 g. Destinés uniquement à une utilisation sur neige, ces crampons ne sont pas équipés d’antibottage pour les alléger au maximum.

Crampons alu avec tige rigide entre avant et arrière et anti-snow, comme les Salewa Alpinist Alu. Même utilisation, ils sont par contre plus lourds et plus volumineux : 700 grammes environ

Crampons acier légers avec tige rigide entre avant et arrière, tels le petzl Irvis, le Caiman 2 speed. Pour ces modèles, on est aux alentours de 850-900 grammes. Ces crampons sont plus robustes et peuvent cramponner dans le mixte et la glace. Ils ne sont par contre pas trop techniques.

Au milieu de toutes ces gammes, le nouveau venu de Petzl : l’Irvis hybrid. Il tente d’unir les avantages des différentes catégories. Il pèse seulement 540 grammes, il a une liaison souple entre avant et arrière en cordelette Dyneema, sa partie avant est en acier, la partie arrière en aluminium, et enfin il est muni d’anti-snow. Le but est donc d’avoir un crampon léger et compact dans le sac, robuste grâce à l’utilisation de la cordelette dyneema, fiable grâce au système de réglage Petzl, et qui puisse être utilisé dans la plupart des situations rencontrées au cours d’une sortie. En effet, si jamais un peu de glace est présente dans la partie à remontée, ou bien qu’il y a un peu de cailloux dans la partie neigeuse, l’accroche sera quand même bonne, grâce aux pointes avant acier, identiques à celles de l’Irvis. De même, s’il faut sur quelques mètres passer sur du rocher, pas de souci pour les mêmes raisons. Il faudra simplement faire attention de ne pas trop appuyer sur les pointes arrières en aluminium.

En pratique :

Petzl, avec sa technologie Cordtec gagne déjà un premier pari d’après moi. Ayant testé auparavant des crampons à tige rigide, je me demandais toujours s’il fallait les emmener ou pas en sortie de ski de randonnée, plusieurs fois j’ai fait le mauvais choix. Ici, plus de question à se poser, dès qu’on a un doute on les prend, ils sont compacts et ne pèsent rien.

Ces crampons fonctionnent très bien sur mes Scarpa F1. Je n’ai pas eu de problème pour les régler.

On peut également les utiliser avec des chaussures d’alpi (semelle vibram raide obligatoire avec la technologie Cordtec) semi automatique, la fixation avant est fournie pour ce type de chaussures.

Rien à dire à l’utilisation, le crampon ne bouge pas. Dans la neige souple et collante, on est content d’avoir le système anti-bottage. sur la neige sale ou le cailloux, on est content que les pointes avant soient en acier. En faisant attention à la partie arrière, il est possible de ne pas trop l’âbimer.

Pour le moment, la cordelette semble encore comme neuve

Pour qui ?

Tous ceux qui cherchent une paire de crampons compacte et légère qui ne s'utilise pas uniquement en neige

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire