Test Nordica Strider 115 W dyn 2022

3 tests Nordica Strider 115 W dyn.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,7/10
Lilychx

Freerando dans l’âme

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,58m | 57kg | Expert | Grenoble
Conditions du test : Toutes neige, toutes météo, année COVID tout en rando.

Points forts

Précision, flex, débattement

Points faibles

Poids, inserts non guidé

Associé au Santa Ana 88 et à sa KingPin, Nordica m’a également envoyé une paire de Strider 115W, spécial femme, pour pouvoir tester tout ça. C’est dangereux les chaussures comme ça en vente à distance, pas gagné que ça aille, surtout que chez le femme c’est quand même méga la galère sur les haut de gamme. La preuve je ski en alpin avec une Gea RS2 plutôt qu’avec les Cochise ou je perd mes pied à chaque fois. La dernière chaussure femme que j’ai testé, la rossignol alptrack120 et son super collier tulipe m’a fait des bleu énormes …

Bref, c’était un risque, mais j’ai bien fait de le prendre, la chaussure est vraiment bien. La chaussure est super fit et on sent une très grande précision. Gros flex (115 réel), mais progressive. L’exigence est donc un poil moins importante que sur les Gea par exemple, et elle se ski plus facilement en étant fatigué, même si on peut quand même charger fort. Bon c’est une chaussure de freerando, donc c’est louuuuurd, mais ça se traîne quand même à la montée. Le grip walk est de qualité et adhère bien à toutes les surfaces.

Le débattement est bon, plutôt vers l’avant mais pas embêtant avec mon style de marche. Les leviers de manipulations sont pratiques et semblent fiables. Seul point négatif d’un point de vue rando, les inserts sont classiques est pas avec le guide comme sur mes scarpa, ce qui les rend un peu plus difficiles à chausser (enfin pas dans la KingPin).

À la descente on peut les charger sans aucun souci, elles apportent une très grande précision dans les appuis j'ai presque l'impression de retrouver les sensations que j'avais dans mes chaussures de compétition avec du confort en plus. Par contre je les déconseille vivement aux frileuses. Elles sont très serrées et donc les jours de grand froid elles ne permettent pas une bonne irrigation des orteils.

Encore une fois un test qui demandera à être complété l’année prochaine avec un déchaînement de dénivelé négatif, mais c’est pour le moment un sacré coup de cœur, et je sais que je vais commencer la saison prochaine avec cette paire au pied.

Pour qui ?

Les femme qui on envie / besoin d'un gros flex et d'une bonne précision a la descente et qui font des petite approche en monté.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire