Les nouveautés dans les domaines skiables de Savoie
2000*1045px

Les nouveautés dans les domaines skiables de Savoie

[Savoie] Hiver 2018-2019 : petit récapitulatif des nouvelles infrastructures présentes sur l’ensemble des domaines skiables du département savoyard.
Texte Maxime Petre
Photos En-tête : Val Cenis / Vignette : La Rosière
Texte Maxime Petre
Photos En-tête : Val Cenis / Vignette : La Rosière
[Savoie] Hiver 2018-2019 : petit récapitulatif des nouvelles infrastructures présentes sur l’ensemble des domaines skiables du département savoyard.
.

Les chiffres clés du tourisme le confirment, la Savoie est LA destination dans le monde pour le ski : 3 stations dans le top 10 mondial des stations de ski alpin les plus fréquentées, première destination montagne l'hiver, 49 stations, 1 019 remontées mécaniques (28% du parc français), 201 452 mètres de dénivelée cumulée, 361 km² de surface skiable, 22,2 millions de nuitées sur la saison d'hiver, 20.8 millions de journées skieurs alpins. Tout cela se conforte par le nerf de la guerre, des investissements, afin de garder un fort potentiel d'attractivité et de promotion du territoire.

Tignes

des Brévières à la Grande-Motte

Les points le plus bas et le plus haut du domaine skiable sont entièrement modernisés. Une nouvelle télécabine signée Poma reliera le village des Brévières (Tignes 1550) au site des Boisses (Tignes 1800) en remplacement de trois appareils. Cette future télécabine sera couplée avec la déjà existante télécabine des Boisses construite en 2010 par Doppelmayr. Le front de neige du hameau des Brévières a complètement été remodelé en lien avec les travaux d’aménagement de la télécabine. Le temps de trajet sera sensiblement identique mais le confort de montée en est grandement amélioré.

On vous avait déjà parlé du sommet de la Grande-Motte dans une récente brève. Les Suisses de Wengen et de Stanserhorn avaient été devancier sur le téléphérique toit terrasse mais Tignes explose les chiffres avec une arrivée à 3 456 mètres et une capacité de 100+20 personnes. Ce nouveau téléphérique s’intègre également dans un projet global d’investissement baptisé « Altitude expériences ». Imaginé dans le cadre d’un partenariat entre la STGM et le Parc national de la Vanoise, « Altitude expériences » est un parcours « Unique, Ludique & Pédagogique » autour du monde glaciaire et des écosystèmes montagnards.

Val d'Isère

freeride et Symphony

Bellevarde en 2002, Solaise en 2016, la Daille en 2018...trois ascenseurs ultra-modernes aux pieds des pistes de Val d'Isère. Les skieurs Avallins vont en effet découvrir cet hiver la télécabine de la Daille entièrement rénovée avec comme pour la première génération de télécabine sur ce secteur, le constructeur isérois Poma à la baguette. Le spécialiste français du transport par câble livre une installation de grand standing rehaussée par la toute dernière génération de cabine produite par SIGMA le nouveau modèle Symphony. Sièges chauffants, intérieur plus vaste, vue panoramique, portes coulissantes, Wifi... 11 millions d’Euro d'investissement pour l'alliance du confort et de la modernité sur une installation unique en France puisque seule la nouvelle télécabine Piz Seteur à Val Gardena dans les Dolomites italiennes bénéficie des mêmes caractéristiques techniques. Le rendez-vous incontournable du Critérium de la 1ère Neige sur la piste des légendes « Oreiller-Killy » sera l'occasion de tester ces cabines dernier cri.

Val d'Isère réveille aussi l'univers un peu aseptisé du ski en ré-ouvrant un secteur mythique, le téléski des 3000 sur Solaise. Construit en 1962 et plus exploité depuis 2011, cet appareil ne semblait plus qu'un lointain souvenir. Surprise, il réapparaîtra tel le phœnix sur le plan des pistes 2018/2019 et avec lui les pistes noires accessibles par le tunnel des Leissières pour basculer sur l'Iseran. Avec le téléski, une nouvelle webcam panoramique a été installée sur la crête offrant une vue à couper le souffle.

La Rosière

ouverture d’un nouveau secteur sous le Mont Valaisan

Alors que les extensions et connexions de domaines skiables sont légions en Autriche notamment, ce type de grande manœuvre a moins court en France notamment car ces projets suscitent souvent une opposition de la part des associations de protection de l’environnement. On peut s’en réjouir comme le regretter mais nous ne prendrons pas part au débat. Toujours est-il que le domaine international de l'espace San Bernardo concrétise cette année un projet vieux de 2011, date de dépôt de l'unité touristique nouvelle du Mont Valaisan.

Le projet se matérialise par l’aménagement d’un nouveau secteur sous le Mont Valaisan, vigie du domaine à 2 891 mètres. Cet investissement de 15 millions d’euros donnera naissance à 5 nouvelles pistes rouges, desservies par deux télésièges débrayables 6 places : Moulins et Mont-Valaisan. Un ski plus technique et de nouvelles possibilités de ski freeride seront également à portée de spatules !

La station n’oublie par les skieurs débutants. Pour plus de confort, les téléskis Clarines 1 et 2 font peau neuve, pour ne devenir qu’un. Le nouveau téléski Clarines partira directement du sommet du téléski de Manessier et proposera un arrêt intermédiaire sur l’espace débutant de La Rosière centre.


Courchevel

réaménagement de la liaison entre le Village (1550 m) et 1850

La télécabine des Grangettes, remontée structurante et lien principal (piétons/skieurs/lugeurs) entre Courchevel Village et Courchevel 1850 fait peau neuve. Datant de 1975 et modernisée en 2004, la télécabine des Grangettes manquait de capacité de transport (environ 855 personnes/heure). La nouvelle télécabine, représentant 11,5 M€ d’investissement, s’inscrit sur le même tracé mais avec de toutes nouvelles cabines 10 places assises (avec éclairage nocturne intérieur) et un débit à terme de 2400 p/h.

Courchevel continue également ses efforts avec l’enneigement des pistes du Lac des Creux et de la Rama. Ce sont 26 enneigeurs dernière génération qui seront installés. La Garantie Ski est ainsi consolidée avec un domaine skiable couvert par 695 enneigeurs.

les Ménuires

la touche verte

La station des Ménuires a investi cet été 9,5 millions d’euros pour augmenter la puissance et le confort de son parc de remontées mécaniques...sans construire de nouvelles remontées. Elle a su concilier les enjeux économiques, sociaux et écologiques en effectuant des choix raisonnés et rationnels. La nouvelle télécabine des Bruyères est la figure emblématique de ces investissements réfléchis avec la conservation des pylônes et des structures des gares pour la rénovation d'un appareil qui gagne grandement en confort. La télécabine du Roc 1 et le télésiège des Granges s'offrent aussi un lifting et voient leur débit augmenté. La Masse, secteur clé des Ménuires bénéficiera, par ailleurs, d’un enneigement garanti dès l’ouverture de la saison grâce à une retenue collinaire de 78 000 m3 qui sera alimentée à partir des trop-pleins des cours d'eau.


Méribel

les championnats du monde de ski alpin 2023 en point de mire

Chamonix en 1937 et 1962, Grenoble en 1968, Val-d'Isère en 2009, et Méribel-Courchevel en 2023, la France accueillera ainsi pour la cinquième fois les championnats du monde de ski alpin, événement majeur après les jeux olympiques d’hiver. L'organisation de compétitions sportives internationales conditionne généralement les stations bien en amont du jour J et Méribel n’y coupe pas puisque elle a engagé dès cet été des aménagements conséquents sur le secteur du Roc de fer, terrain de jeu des compétitions. Dès l’hiver prochain, deux nouveaux télésièges débrayables 6 places donneront un visage totalement neuf au versant Roc de Fer. Les skieurs pourront redécouvrir rapidement et confortablement ce secteur et ses pistes mythiques où la neige est toujours d’excellente qualité. Le front de neige de la Chaudanne sera desservi par le nouveau télésiège Legends, nom hommage aux grands champions du ski. Cette installation haut débit (3 600 pers/heure) sera équipé, pour la première fois en France, de 104 sièges coque Premium avec sièges chauffant à appui tête. Le difficile téléski de Cherferie est également remplacé par un télésiège 6 places offrant ainsi les 2 251 mètres du sommet à plus de candidats que son prédécesseur à perche. À noter aussi que les cabines du Mont Vallon ont été changées pour plus d’espace et de confort. La gare d’arrivée de ce télécabine a également été remaniée.

Val Thorens

l'année du fun et de la transition

Pas de clinquant cette année à Val Thorens, on attendra 2019 pour le chantier de la décennie avec la nouvelle télécabine Orelle/Caron. Val Thorens s'affaire cependant à satisfaire les nouvelles exigences d'une clientèle, de plus en plus friande d’expériences complémentaires à celles de la seule pratique des sports d’hiver. Cet hiver, les activités se multiplient sur les pistes avec la nouvelle tyrolienne Bee flying du sommet du télésiège de la Moutière et un concept luge scénarisé le cosmojet. Deux nouvelles piste sont créées. La cime, piste bleue au départ de Caron permettra aux débutants de descendre l'emblématique Sommet et ses 3 195 mètres. L'armoise, piste noire sur le secteur de Boismint s'offrira aux skieurs chevronnés. Un nouveau tapis couvert sera spécialement réservé aux enfants accueillis par l'École du ski français.

les Sybelles

confort et rapidité au Corbier

Depuis 1995 et ses premiers pas au Corbier et à Saint Jean d’Arves (Maurienne – Savoie), le groupe Maulin.ski a révolutionné le domaine des Sybelles le faisant entrer dans la cour des grands domaines skiables français. Le nouveau TSD6 du Mont Corbier, qui partira de l’ancien télésiège de l’Epaule jusqu’à la Pointe du Corbier, sera le 12ème télésiège six places construits sur les Sybelles en 15 ans. Cette installation installée par le Suisse BMF permettra d’améliorer l'accessibilité au sommet du secteur Saint Jean d’Arves/Le Corbier avec un gain de temps important et de renforcer la liaison à l’Ouillon. Le téléski Vadrouille 2 et les télésièges du Corbier et de l’Epaule sont démontées au passage rendant le paysage un peu plus pittoresque. La station a réalisé également des travaux de pistes : une piste bleue - Apollon - entre la piste de la grande vadrouille et le croisement de Marguerites, est créée ; la fin de la piste du chardon est retravaillée ; le tracé de la piste ludique des Vikings sera retravaillé et amélioré.

Sur Saint-Sorlin-d’Arves, le téléski du Bobby est doublé. La Toussuire a investi dans une nouvelle Tyrolienne à l'espace Chaput.

La Plagne

amélioration de l'accès au secteur d'altitude de la Roche de Mio depuis Montchavin

La station de la Plagne est composée aujourd'hui de onze stations-villages, autant dire que les étés sans nouveaux équipements et investissements sont rares.

5 ans, 3 nouveaux télésièges, le magnifique secteur du Carroley va retrouver un attrait certain sur Montchavin-Les Coches. Fini l'interminable retour plein nord sur la Roche de Mio depuis la route des Bauches en arrivant du glacier. Le nouveau télésiège 6 places des Inversens construit cet été par Poma est le dernier maillon de cette chaîne de trois appareils. De quoi profiter pleinement des magnifiques pistes des crozats et des Inversens mais également enchaîner de belles rotations depuis le glacier de Bellecôte. Le secteur de Montchavin voit également la création d'une nouvelle piste - les myrtilles - qui reliera les pistes Pierres Blanches et Mont Blanc, en croisant la piste noire des Murs.

L’inconfort (tout relatif!) de la télécabine de Champagny ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir. Cette dernière a en effet subi un bon relooking avec le renouvellement des cabines d'origine 10 places debout Poma par des nouvelles cabines Diamond 8 assises.

Enfin, des modifications structurelles ont été apportées à ce bon vieux Télémétro sur Aime la Plagne suite à un déraillement survenu en janvier 2017.


Les Arcs

un débrayable sur Comborcière à moindre coût

Le TSD6B Pré St Esprit aura un nouveau voisin cet hiver avec TSD4 de Comborcière. Projet intéressant dans sa philosophie puisque les Arcs réimplante l’Ex TSD4 Portette de Val Thorens qui subit au passage un bon coup de neuf. Ce genre de reconditionnement est intéressant car il montre que des installations en bout de souffle sur un domaine peuvent avoir une seconde vie pas trop loin plutôt que de partir en Asie centrale ou en Amérique du Sud. Ce nouveau télésiège offrira plus de rapidité et de confort sur l’axe Arcs 2000/1600. Ce changement nécessaire pour répondre à l’augmentation du flux de skieurs engendré par l’augmentation du nombre de lits marchands avec l'arrivée du Club Med sur Arcs 1600. Une nouvelle piste rouge - le secret - est créée afin de développer du ski propre dans le vallon de Comborcière et permettre aux skieurs de ne pas voir ce télésiège comme une simple liaison mécanique vers Arcs 1600.

Val Cenis

coup de neuf sur le Vieux Moulin

La rénovation de la télécabine du Vieux Moulin qui datait de 1983 s’inscrit dans un investissement global de 20 millions d’euros comprenant également une rénovation complète des bureaux de la SEM du Mont Cenis qui aura lieu durant l’été 2019. Au-delà de ce projet, le domaine skiable de Val Cenis investit également dans un nouveau téléski en front de neige (Plan des Champs) et dans un élargissement du réseau de neige de culture. TSD6 du Solert en 2000, TCD10 du Vieux Moulin en 2018, vingt petites années auront permis de transformer le domaine skiable Haut-Mauriennais en référence internationale.

Valmorel

remplacement du télésiège 2 places du Mottet par un télésiège débrayable 6 places

L’arrivée du bateau amiral Club Med en 2011 a fait rentrer la station de Valmorel dans une autre dimension. A cette occasion, le secteur du Gollet-Mottet avait vu la construction de la télécabine de Pierrafort. Avec le démontage du télésiège 2 places du Mottet construit en 1978 et l'installation d'un télésiège 6 places en lieu et place, c'est presque le second tronçon de la télécabine de Pierrafort qui se dessine pour cet hiver. Cette installation rapide et confortable va réenchanter une très belle zone de ski propre composée de deux pistes raides (une rouge et une noire). En plus de ce nouvel appareil, une piste bleue devrait être tracée pour dynamiser le secteur et offrir une alternative aux skieurs débutants. Le télésiège de Mottet permet aussi la liaison avec le secteur de la Madeleine pour les très bons skieurs par l’enchaînement de la piste du Col du Mottet, du téléski et de la piste noire du Riondet. A ce titre, l'installation d'un télécorde facilitera l'accès au téléski du Riondet, et évitera de pousser sur les bâtons comme c'était le cas sur le début de la piste rouge du Col du Mottet.

13 commentaires

kéké 3.6
Statut : Confirmé
inscrit le 04/07/02
Stations : 1 avis
A propos de la construction de la nouvelle TC des Brévières:
"Le temps de trajet sera sensiblement identique mais le confort de montée en est grandement amélioré"
On passe d'une liaison direct Brevières/Plateau du Marais à un trajet en deux tronçons. Car oui il faudra bien changer de cabine. Alors le bénéfice de la nouvelle cabine pour un skieur, je le cherche toujours. Ok, les sièges seront peut être mieux rembourrés...
marmopo

inscrit le 27/02/14
Travaillant aux remontées mécanique de Tignes et justement sur le plateau du marais je peux peut etre te donner quelques éléments de réponses: Le point principal de se changement est la vétusté de la Sache et le second le débit. En effet l'appareil n'était plus aux normes et avait il me semble obtenu une dérogation d'exploitation l'hiver dernier. Le système de pince sur ces cabines étaient des pinces poids et c'était a ma connaissance (et si quelqu'un peut le confirmer) le dernier de ce genre en Europe. Il devenait également assez compliqué a exploiter car il ne faut pas se leurrer il avait laaaargement fait son temps (construit en 1983). Reste encore le TSF du Marais à changer (dans 2 ans si pas de changement) qui lui a été construit en 1981 et qui n'est plus adapté lui non plus aux débits actuels.
0
kéké 3.6
Statut : Confirmé
inscrit le 04/07/02
Stations : 1 avis
Je ne remets pas en cause la vétusté avérée de l'ancienne cabine de la sache. Je souligne juste que la solution de remplacement choisie à savoir passer d'un trajet direct à un trajet en deux étapes avec obligation de changer d'appareil ne me paraît pas une amélioration de la liaison Brevieres /marais. Contrairement à ce que dit l'article, les deux cabines ne seront pas couplées aux Boisses, ce seront deux appareils indépendants.
0
marmopo

inscrit le 27/02/14
Le nouveau télécabine a aussi pour but de relier les brevières et les boisses pour que les piétons souhaitant se rendre au lac puisse prendre les navettes comme ils le faisait avant en empreintant le télésiège des brevières. Le télécabine sera également exploité en soirée pour permettre au gens de se déplacer entre les différentes parties de tignes avec les navettes entre les boisses et le lac. Des tests seront effectué en fin d'hiver à ce sujet pour une exploitation nocturne la saison prochaine si tout va bien. Comme le télécabine des boisses est un dopell et que le nouveau des brevières est un poma il était plus que compliqué de faire une station intermédiaire aux boisses qui aurait permis aux client de ne pas sortir de la cabine. Poma à remporté l'appel d'offre de la cda et la station de tignes (comme valdisere) n'a pas eu son mot à dire malheureusement.
0
kéké 3.6
Statut : Confirmé
inscrit le 04/07/02
Stations : 1 avis
Tu exposes bien l'ensemble des contraintes qui ont dû être pris en compte, notamment le contrat Poma/CDA. Il en résulte une solution qui présente deux améliorations : l'utilisation nocturne de la télécabine, le remplacement de 3 RM (TC sache/TS Brevières/TK Pitots) par une seule. On peut ajouter la plus grande facilité d'accès pour les piétons vs un TS. Pour le reste: liaison skieur dégradée/accès navette pour le lac dégradée. Je ne sais pas ce que tu en penses mais le bilan est pour le moins mitigé.
1
ventoux84
Statut : Confirmé
inscrit le 18/11/03
Je reconnais (puisque je suis l'auteur de l'article) que l'usage du mot "coupler" n'est pas totalement approprié puisque effectivement il y a rupture de charge avec changement de télécabine.
Le contrat Poma/CDA a modifié la donne car initialement la G1 des Boisses sur le plateau du Marais devait se transformer en station intermédiaire...Ce contrat a pu étonner le "milieu" car Tignes est historiquement attaché aux constructeurs Doppelmayr et Skirail.
2
marmopo

inscrit le 27/02/14
"le remplacement de 3 RM (TC sache/TS Brevières/TK Pitots) par une seule."
En fait pas tout à fait ;)
Le TK des Pitot a bien été démonté mais il va simplement etre remplacé par un autre TK dès l'année prochaine avec une implantation légèrement différente. Les permis de construire ayant été délivré relativement tard et la nécessité de faire du terrassement pour implanter ce nouveau TK ont empêché son implantation sur site pour cet hiver (le TK est déja prêt chez le constructeur). Donc pour cette saison il y aura un fil neige pour le remplacer et l'été prochain il devrait etre mis en place pour une exploitation pour l'hiver 2019/2020
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Shane Harrisson
Statut : Gourou
inscrit le 09/10/17
Stations : 4 avis
Ayant vu les photos sur le FB des Arcs du nouveau télésiège de Comborcière, et sourtout les aménagements en bas de la nouvelle piste rouge (le secret), je me dis qu'ils ont quand même massacré la forêt et la montagne. C'était une zone nature superbe. Rien que pour sa beauté, on pouvait prendre le télésiège de Comborcières et l'admirer d'en haut. J'ai franchement des regrets par rapport à ce qu'ils en ont fait. J'ai aussi peur qu'avec ces nouveautés, de plus en plus de skieurs inexpérimentés s'aventurent dans ces vallons voire un peu au dessus, où Robert Blanc est mort et que ces skieurs disons "inconscients" ne subissent le même sort. Je peux comprendre que le nouveau Club Med des 1600 ait besoin d'infrastructures pour ramener les clients en fin de journée, mais cela en vallait-il la peine de raboter la forêt ainsi? La fréquentation de cette partie du domaine va aussi exploser et les secouristes vont avoir fort à faire pour aller ramasser à la civière/à la pelle/au buvard (rayer les mentions inutiles) les skieurs qui présumeront de leurs capacités en s'avanturant dans Comborcières ou Malgovert.
JohnLondon

inscrit le 13/02/17
Je me faisais la meme reflexion, et je trouve cette evolution triste plus qu'enthousiasmante...
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

flexibletruck
Statut : Confirmé
inscrit le 23/03/08
Et dire qu'il y a, pour chaque projet, étude d'impact environnemental...
lib

inscrit le 08/01/18
Ouais, enfin, si tu sais ce qu'est une étude d'impact, tu vois bien que ça sert souvent juste à donner bonne conscience...
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

meremicheleprod
Statut : Confirmé
inscrit le 20/11/10
Matos : 2 avis
Et on parle là que de remontées mécaniques... Je n'ai jamais vu autant de grues en même temps à courchevel et à val D'Isère cet été !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

G.Abitbol
Statut : Confirmé
inscrit le 01/10/10
Matos : 2 avis
Dommage l’installation du télécorde à Valmo, c'était le passage idéal pour une prépa Derby #Ruillans :-)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire