Test Völkl Mantra 102 2020

3 tests Völkl Mantra 102.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10
Matiouf

Probablement le meilleur polyvalent que j'ai pu skier.

Völkl Mantra 102
Avis sélectionné
Profil du testeur : 59 ans | 1,85m | 85kg | Expert
Taille testée : 191
Acheté : 550€ en magasin
Conditions du test : Toutes neiges tous temps.

Points forts

Polyvalence. toutes neiges pistes et hors-pistes.

Points faibles

Un peu d'Ancrage en spatules dans certaines neige frittées ou croûtées . Toucher de neige correcte mais pas excellent.


Mantra 102 191 : Spatule progressive avec rockers avant et arrière bien dosées sans excès. Skiés avec des Mach1 130 à -0,5 et +0,5 du préconisé. On sent bien la différence -0,5 c’est trop derrière, le ski est stable en grandes courbes et il faut appuyer bien devant, mais en tricotant il y a un déséquilibre entre avant et arrière gênant. Montés à +0,5 il est équilibré en tricotage, mais à perdu en stabilité et déjaugeage. Donc la marque préconisée est la bonne.

+ Sur Pistes, il carve vraiment bien pour un ski de cette largeur avec une entrée en courbe assez incisive de l’avant, mais un talon un peu gentil. On le sent léger, pas l’impression qu il va tenir, mais il tient, certes pas autant qu un Monster 98 de même taille. De plus il passe aisément en dérive, mais avec un petit déséquilibre entre un avant présent et un arrière qui s’efface, probablement dû à la géométrie un peu pintail et au talon un peu tendre. On peut lui reprocher un certain manque de relance et un toucher de neige un peu fade toujours par rapport au Monster 98, ski inégalé sur Pistes dans cette catégorie.

+ En dehors des jalons, il présente bien des qualités. Tout d’abord, il déjauge bien avec une déformation homogène, moyennement souple, manquant un peu de vie par rapport à un Stormrider 105. Il passe bien aussi en neige de printemps et sur les neiges fermes avec un amorti très correcte, mais perfectible. Amateur de grandes courbes, il est stable, mais assez à l’aise quand il faut réduire le rayon. Dans du « raide » gelé, ça passe mais on ne sent pas la même sérénité que sur un Cochise, un Monster 98, ou même un Stormrider 105 et l’effet pintail, même léger se ressent. Un autre petit bémol quand la poudre à pris en densité par frittage, la spatule à tendance à ancrer (un peu trop de rayon devant?). Le blabla commercial nous parle de triple rayon avec des rayons plus long aux extrémités qu'au milieux. Skis aux pied , on sent bien le rayon plus long à l'arrière, mais l'avant semble rayonné, chose intéressante sur pistes mais qui peut gêner dehors.

En conclusion, un des skis les plus polyvalents que j’ai eu, qui carve très honorablement pour son gabarit sur pistes et déjauge très bien en poudre. Je n’en aurais qu’un, ce serait celui-là. En comparaison, le Monster 98, meilleur sur pistes est un sous-marin en poudre alors que le Stormrider 105 est un peu en retrait sur pistes mais plus complet en freeride.

Pour qui ?

Tout skieur expérimenté qui recherche une paire à tout faire soit en paire unique soit pour les jours où on ne sait pas trop ce qu on va rencontrer comme conditions, ou des conditions très variables.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire