Test Scott Scrapper 105 2019

3 tests Scott Scrapper 105.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,3/10
Théo2803

Un super Freerando !

Scott Scrapper 105
Avis sélectionné
Profil du testeur : 21 ans | 1,87m | 80kg | Avancé | Passy
Taille testée : 189
Acheté : 295€ en ligne
Conditions du test : Piste, hors-piste, toutes neiges.

Points forts

Léger, Stable, Accrocheur, Maniable, Prix

Points faibles

Intérêt limité sur piste.

J’ai acheté ces skis en début de saison pour les monter en rando. Plutôt orienté freeride, je recherchais un ski performant en descente, mais restant tout de même light pour la montée. Le Scrapper 105 m’a séduit par son poids très contenu pour un ski classé freeride, son shape proche du Atris que j’ai beaucoup aimé, mais aussi son prix relativement bas. J’ai monté ces skis avec des marker alpinist 12, afin de ne pas trop alourdir le montage. J'ai testé ces skis sur une demi saison, dans tous types de neiges.


Sur Piste

Avec des fixations lowtech et n'étant pas un fin technicien, mon avis sur les capacités de ce skis sur piste seront sûrement biaisées. J’ai cependant remarqué qu’il est difficile de réduire le rayon du ski (24m tout de même). On a beau appuyer, une fois sur la carre le ski part droit, ce qui limite un peu l’intérêt de ce ski sur piste. On doit passer le plus clair du temps en dérive si on veut skier à moins de 200km/h. Dommage.


Randonnée

Montée

À la montée, sont faible poids et ses lignes de cote tendues lui donnent un comportement très sain. Il accroche parfaitement en devers et ne fatigue pas beaucoup les jambes, ce qui permet de s'engager dans des sorties longues avec du dénivelé sans se cramer. En bref un ski efficace qui préserve les jambes pour la descente.

Skiabilité

En neige fraîche, c'est là où le scrapper prend tout son sens : ça dégauge très bien, ça flotte, rien à reprocher c’est son domaine. En trafolle le ski ne bouge pas, la spatule absorbe très bien le terrain. Sur des petits sauts de barres, il encaisse bien à la réception et reste équilibré en l’air ce qui le rend très fun à skier (je me suis même surpris la tête en bas avec ;) ). Dans des passage plus étroit en forêt ou en couloir, son double rocker lui octroie une grande maniabilité qui le rend assez accessible et ludique. Lorsque la neige devient plus dure, le patin assez large ne se fait pas sentir. Les lignes de côtes assez droites lui confèrent une très bonne accroche, le rocker ne vibre pas trop, c’est rassurant.


Conclusion

D’une façon générale, le scrapper est très facile à prendre en main et rassure par son comportement. Maniable dans des portions techniques, stable à haute vitesse, puissant en trafolle et accrocheur sur la glace, il incite même à jouer avec le relief. Ajoutez à cela un comportement idéal à la montée, cela fait de lui un freerando idéal. 

Pour qui ?

Skieur recherchant un freerando polyvalent, mais tout de même joueur

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire