Test Scott Scrapper 105 2021

3 tests Scott Scrapper 105.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Scott Scrapper 105
ThomasDGS

Polyvalent ET performant

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,78m | 80kg | Avancé | Grenoble
Taille testée : 184
Acheté : 575€ en ligne
Conditions du test : Poudreuse, carrelage, lourde

Points forts

Sérieux : ils ne bronchent pas. Le poids et la rigidité. L'économe pour les patates intégré dans la spatule.

Points faibles

Le topsheet (?) marque assez vite, et ça fait des écailles sur les chants qui font put*** de mal ! Sinon à part ça...rien remarqué de marquant sur les quelques jours d'utilisation.

Initialement, le ski était prévu pour faire de la « freerando » : comprendre payer son forfait, aller tout en haut en cabine, coller ses petites peaux et aller chercher la fameuse combe-juste-derrière-juste-la, celle que tout le monde voit mais que pas grande monde y va : paf, une paire de Shift. Paf, des pompes de « freerando ». Et paf, le covid. C’est con, pas de rando cette année alors que j’étais hyper chaud. Mais j’ai quand même pu le skier quelques journées !

Je cherchais un ski avec une taille au patin intermédiaire, mettons entre 100 et 110 (ayant déjà une paire de fat à 117 et une paire plus « allround » à 95), un peu plus péchus que mes gros skis, peut-être moins joueur et plus sérieux, plus rigides et moins de rocker, un shape un peu plus ‘tendu’, qui me servirait en conditions « on sait qu’il a neigé mais on sait pas trop combien puis on va peut-être sortir des pistes mais on sait pas trop non plus », bref : une paire parée à toutes épreuves.

J’hésitais donc entre deux ou trois modèles (coucou les Atris), mais l’occasion a fait le larron comme on dit. Puis passer de 2,2kg à 1,78kg, ça fait zizir.

La description Scott dit « Le Scrapper 105 est un ski ludique toujours au top quelles que soient les conditions. » : je confirme à moitié, ludique n’est peut-être pas le mot approprié.


Sur piste :

Sacré rayon ! 24m, ça déconne moins que mes autres paires. J’avais beau charger la mule, mieux vaut avoir un peu de place et de vitesse pour réussir à les ancrer sur la care et les tordre un peu sinon ça file droit. Complètement raccord avec l’avis de Théo2803. Mais malgré ça j’ai beaucoup aimé, ils sont tellement plus sérieux que mes deux paires habituelles : plus rigide, peu de rocker, ça fait pas « flopflopflopflop » dès qu’on accélère un peu…en fait t’es juste serein. Et le poids mon dieu, que c'est léger !


En dehors des pistes :

Je voulais du changement j’en ai eu ! Disons que les Super 7 commençaient à se faire vieux et ne me correspondaient plus (crise de la trentaine peut-être, j’en sais rien).
Je voulais un truc plus sérieux, je suis servi ! Sans être un ski poutre-IPE, franchement je me suis éclaté : en poudre, ça bronche pas. Dans des grandes faces, tout est relatif évidemment, pleine poudre, on peut ouvrir en grand autant qu’en moto gp dans la ligne droite de Mugello. Ca bronche pas, c’est réactif, ça flotte, ça déjauge vite, t’es serein et tu kiffes. Bonheur total.

En neige complètement soufflée, voir carrément plus de neige mais juste du carrelage tellement ça a soufflé, il faut s’accrocher : y’a des chevaux, ils veulent filer mais…compliqué. Dérapage 100% autorisé.


En dehors des pistes dans les endroits serrés où il est conseillé d’avoir la caisse & la tech :

Comme j’ai pas trop la caisse (& la tech), ça a vite réglé le problème : j’en chie un peu. Combo rayon + ski plus ferme + peu/pas d’entrainement physique = transpiration intense même par -15°. Des petits arbustes à Arêches m'en veulent encore...



Pour qui ?

Tu veux monter un peu sans sacrifier du confort à la descente ? Tu veux rien monter du tout sans sacrifier quoi que ce soit à la descente ? Tu as des amis un peu indécis qui savent pas trop quoi faire une fois dans la station ? C'est la paire qu'il te faut.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire