Test Fischer Ranger 102 FR 2022

5 tests Fischer Ranger 102 FR.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
Record2727

Excellent ski accessible pour du All Mountain Freeride

Fischer Ranger 102 FR
Avis sélectionné
Profil du testeur : 36 ans | 1,77m | 69kg | Avancé
Taille testée : 177
Conditions du test : 2h30, en hors piste trafollé

Points forts

Accessibilité incroyable
Légèreté et rebond
Excellent carver pour la largeur

Points faibles

Taille assez court avec un rocker arrière prononcé
Ski léger et facile à déformer qui sature à haute vitesse

Ski testé sur 2h30 lors du Rock and Snow d’Avoriaz en décembre 2021. Après des grosses chutes de neige toute la semaine, j’ai pu tester ce ski le dimanche avec des nouvelles remontées ouvertes dans la neige vierge tombée 2 jours avant puis dans la trafolle avec des traces de tous les côtés.

Les données de ce Fischer Ranger 102 FR:

136 - 102 – 126 Poids ski nu : 2.000 kg taille: 177 R : 18m.

La déco est flashy en bleu pétant métallique, la finesse (au sens propre) du ski peut surprendre, surtout sur les spatules, mais cela procure une belle légèreté.

Ce Fischer skie plutôt court avec un point de fixation est assez centré (loin d’un vrai twin tip quand même) associé à un rocker arrière discret mais non négligeable.


Premier contact :

Ce dimanche nous avons une belle météo avec quelques pans vierges grâce à l’ouverture de remontées additionnelles. On file directement sur le spot via les pistes, au premier feeling le ski est vraiment facile, il carve tout seul et se montre très joueur en bord de piste. La spatule extrêmement finie vibre légèrement à haute vitesse, rien de désagréable cependant.

Le point notable reste la facilité à carver en virage moyen, on sent la qualité d’un fabriquant orienté « piste-compétition » dans ce comportement. C’est un gros point positif pour ceux qui recherche un « one ski quiver » et qui comptent l’utiliser sur piste, dans du dur ou du gelé. Avec cette largeur au patin, ce type de comportement n’est pas commun.


Dans le vif du sujet, la poudre

Sur les grandes faces "semi-vierges" :

Dans des portions de poudre bien ouvertes, je suis bluffé par leur maniabilité, on tourne facilement en jouant avec le rebond. Avec leur faible poids on peut facilement pivoter en virage court en extension. Cependant, quand on veut allonger la courbe on sent que le rayon court (18m) et la spatule assez souples sont rapidement dépassés. Ici, soit on fait un staight line en se centrant sur le ski, soit on rebondi de virage courts en virages court, il faut oublier les courbes de Super-G en hors-pistes.

Le ski offre un excellent rebond, qui associé à cette légèreté, cependant je l’ai trouvé un peu fin et souple pour avoir confiance sur les sauts ou pour charger la spatule.

Ici le fait d’avoir pris ce ski à la taille était peut-être une erreur, le 184 aurait offert un peu plus de portance et de longueur sur la spatule.

Comportement sur piste en neige douce:

Le ski est agile et permet de cruiser sur les pistes déjà travaillées, ici aussi on voit un confort incroyable et un peu jouer sur les bosses et tous les reliefs. Par contre mais le ski sature un peu vite ce n’est pas un ski pour aller à mach 2.


Bilan :

J’ai été bluffé par le rapport performance/facilité qu’ils proposent. Très bons sur pistes, agiles en poudreuse et en trafolle. Le compromis parfait pour une one ski quiver ou pour une ski de hors-piste polyvalent et facile à skier.

Avec leur profile intermédiaire à rayon moyen court ils conviennent en toutes circonstances.

A noter qu’ils skient assez court, il faudra donc les prendre au minimum à la taille si on vise une utilisation régulière en hors-pistes.

Faute de temps je n’ai pas pu les tester en 184 mais ils m’auraient peut-être mieux convenu aux vu des conditions du jour.

Pour qui ?

Skieur en progression qui cherche un ski de hors piste ou skieur confirmé qui veut un "One Ski Quiver"

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.