Test Dynastar Mythic 97 Pro 2020

2 tests Dynastar Mythic 97 Pro.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Dynastar Mythic 97 Pro
biof
Par biof

Un bijou trop fragile

Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | m | Expert
Taille testée : 184
Acheté : en magasin
Conditions du test : une saison avec de nombreuses sorties en peau de phoque (D+ maximum 1500m), et utilisation sur piste. Tous types de neige

Points forts

Facile de prise en main, ludique, dynamique, à l'aise sur tous les terrains (sauf neige dure à haute vitesse)

Points faibles

fragile fragile fragile

Conditions du test : une saison avec de nombreuses sorties en peau de phoque (D+ maximum 1500m), et utilisation sur piste.


Sur le papier : 

Lignes de courbes : 133-97-113

Rayon de courbe : 15m

Poids de la paire : 2700g

Taille testée : 1m84


Un ski aux caractéristiques intéressantes avec un patin large, un rocker hallucinant, un rayon de courbe offrant une belle polyvalence et un poids intéressant.

Je les ai monté avec des fixation Tecton 12 de chez Fritschi Swiss pour garder l’esprit freeride en me fait un peu moins de 2kg le ski. Pas du tout léger mais déjà de quoi se faire bien plaisir.

J’ai acheté des peaux POMOCA mixtes en silicone.


Go sur l’or blanc.

Les peaux sont mises, chaussures mises, planches aux pieds, c’est parti pour la montée !

Ski relativement léger, les grimpettes sont agréables.

Dans les pentes en dévers, la largeur du ski atteint ses limites, la cheville est régulièrement en torsion et l’adhérence n’est pas optimale.

Pour le reste je n’ai pas grand-chose à dire, le ski fait son taff. Les conversions se font sans difficulté (je fais 1m84, soit la même taille que les ski).


Une fois arrivé au sommet, la descente !

On arrive sur ce qui nous intéresse vraiment ! Je commence par le bilan : DE LA BOMBE

Le ski est chez lui dans presque toutes les conditions !

Dans la poudre, c’est un pur plaisir, le ski déjauge tout seul ! Pas besoin de skier le cul en arrière. On enchaine avec lui aussi bien les petits virages serrés que les grandes courbes, les virages se déclenchent tout seul, sans presque aucun effort.

Vous allez me dire qu’un comportement au top dans de la grosse poudre c’est bien mais on est loin de rencontrer ses conditions tous les jours…

Je vous répondrai ainsi :

Ok vous avez raison, mais j’ai aussi fait énormément de bord de piste/ hors piste très fréquenté avec. Résultat très plaisant sur la neige transformée, croutée, trafolle. Le ski garde son dynamisme, sans effort particulier on ne se fait pas balader par le ski entre les traces, il écrase les aspérités du terrain pour s’imposer.

Dans les couloirs et pentes raides on se sent en sécurité grâce à accroche déconcertante.

Sur neige dure, voir béton qu’on retrouve parfois sur les pistes on slalom sans problème, le ski accroche. Seul bémol, lorsqu’on prend pas mal de vitesse pour attaquer on se retrouve un peu sur des patinettes. L’immense rocker à tendance à vibrer et flotter.


Durabilité, solidité :

Grosse déception sur ce point-là. C’est un ski relativement cher pour sa catégorie et très fragile !

Dès la première sortie j’ai pris un caillou qui m’a trouvé la semelle presque jusqu’au bois (ma copine a pris la même trace que moi et a eu juste une petite trace sur sa semelle des camox freebird, peut-être le poids du skieur …). Le moindre caillou entaille sans hésitation la semelle, ça pique !

En plus d’une semelle très (trop) fragile, le top sheet l’est aussi ! Il marque vraiment très vite, après déjà quelques sorties le dessus de mes skies étaient tout balafrés. Ca fait mal au moral quand on a des ski tout neuf ! 

Pour qui ?

Toute personne désirant un ski polyvalent, facile de prise en main et sachant réparer la semelle lui même sous peine d'y laisser le porte-monnaie.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire