Test Blizzard Black Pearl 88 2020

5 tests Blizzard Black Pearl 88.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Blizzard Black Pearl 88

Si vous ne voulez qu'une seule paire de ski dans votre placard, prenez celle là!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 36 ans | 1,68m | 60kg | Expert | Courdimanche
Taille testée : 166
Conditions du test : Toute météo, tout terrain sauf snowpark, pendant 2 mois tous les jours
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé 100% filles : Skis Blizzard

Points forts

Indéniablement la piste!
Léger et maniable.

Points faibles

Freestyle : manque de pops et de double spat

J’ai lorgné ces skis tout l’hiver dernier, et en ce début d’hiver, Skipass et Blizzard ont décidé de me les attribuer en test ! Comme j’étais heureuse !

Je voulais des skis polyvalents, et les voici !

Malheureusement, je suis déçue en déballant le paquet. En effet, la sérigraphie n’est pas aussi belle que sur ceux de l’hiver dernier. Hé oui, désolée, mais ça compte pour moi ! Deuxième déception : le talon n’est pas tellement relevé. Pour moi, des skis polyvalents, c’est vraiment des skis pour tout faire, et là, le switch ça va être faisable, comme avec des skis de slalom, mais ça ne sera pas son point fort. Et moi j’aime bien le freestyle…

Passons aux essais terrain ! Mais avant cela, il faut déjà leur trouver des fixations…

A skis polyvalents, fixations polyvalentes ! J’opte donc pour des fixations Shift de chez Salomon.

Le temps que le magasin me les monte, je commence donc ma saison sur mes skis de rando. Mais ceux-ci me lâchent, et passent faire un séjour au magasin également. Je me retrouve donc à skier sur des skis de slalom.

Quand je peux enfin tester mes nouveaux jouets, ces fameux Black Pearl de chez Blizzard, j’ai très hâte de voir ce qu’ils vont donner, notamment sur la piste. Après avoir passé la semaine sur des skis de slalom, je me dis que je ne pourrais être que déçue.

Hé bien non ! Je dois dire qu’ils m’ont bien bluffée ! Ça taille bien de la courbe ces machins-là ! Ça répond bien ! Ils sont assez souples à l’avant, ce qui permet de bien jouer sur le rayon de courbe si tant est qu’on se met sur l’avant. Le talon, lui, est un peu plus rigide.

Bon, passées les premières excitations, je dois reconnaître que c’est un ski qui demande quand même de l’engagement. Si l’on veut correctement l’exploiter, il faut quand même lui taper dedans. Après, à faible allure, il assure quand même hein ! Le ski reste plutôt facile dans toutes les conditions de pistes.

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de vraiment l’exploiter en poudreuse fraîche et légère, mais j’ai tout de même eu le temps de le trimballer dans des conditions pas évidentes : une neige très lourde, plaquée par le vent, malgré la forêt. Les conditions étaient vraiment physiques. Il fallait se mettre sur l’arrière, et mes cuisses n’aiment pas ça… J’étais à ce moment-là avec une collègue qui, elle, était en snowboard, et j’ai donc été rassurée de l’entendre dire que, même en snowboard, elle devait, elle aussi, se mettre à fond sur l’arrière. Donc, au final, je ne suis pas sûre que j’aurais senti une grosse différence avec mes fats.

J’avais des doutes sur la longueur du ski : 166 cm, pour mon mètre soixante-huit, et je ne regrette vraiment pas.

Je l’ai également promené dans de la neige de printemps, et là, rien à dire, le ski est maniable, terrain de jeu très facile pour lui.

Ensuite, je l’ai beaucoup utilisé en ski de randonnée. Tous les jours de l’hiver ou presque, je me rendais à mon lieu de travail avec, soit 200 mètres de dénivelé. Pour une si courte distance, pas de problème ! Par contre, pour des plus gros dénivelés, j’ai commencé avec ces skis mais j’ai vite poursuivi avec mes skis de rando, presque deux fois plus légers ! Après, j’ai choisi de les fixer avec des fixations pas si légères, mais polyvalentes, comme les skis, donc c’est à chacun de voir l’usage qu’il prévoit de ces skis. Si l’on souhaite passer plus de temps en ski de rando qu’en ski de piste, il conviendra de prendre une fixation low-tech.

Enfin, je n’ai pas eu le temps de les utiliser en freestyle, pratique que je me réserve en général au mois d’avril, mais avec cet hiver écourté…

En conclusion, pour l’utilisation que j’en ai, ces skis me vont à merveille comme ski de tous les jours ! 200m de D+ pour démarrer la journée, puis du ski du niveau débutant à expert, je confirme que ces skis sont bel et bien polyvalents. Tous les terrains de jeu lui conviennent avec quand même une prédilection pour la piste, là où ils m’ont le plus conquis.

J’aurai aimé un peu plus de pops, toujours mon petit côté freestyle qui réclame, avec un talon un peu plus bi-spatulé…

Je recommanderai donc ce ski pour la skieuse qui cherche un ski unique en passant 75% de son temps sur les pistes, domaine pour moi où il est le meilleur. Il conviendra également très bien pour du ski de rando (fixé pour cette pratique ou sur des petits dénivelés) et du freeride. Pour le freestyle, je ne pourrais encore m’exprimer.

Pour qui ?

Convient pour tous les niveaux mais celles avec un bon niveau de ski l'exploiteront plus largement. Pour celles qui cherchent un ski unique, qui font un peu de tout avec majoritairement de la piste.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire