Test Black Crows Navis freebird 2020

39 tests Black Crows Navis freebird.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,7/10
cereuila

Poids acceptable en monté pour faire parler la poudre en descente

Black Crows navis freebird
Profil du testeur : 26 ans | 1,85m | 75kg | Expert
Taille testée : 179
Acheté : en ligne
Conditions du test : testé sur la saison 2020, ski de rando, piste, free-rando ou haute montagne avec remontée de couloir skis sur le dos.

Points forts

Sensations
rigidité
polyvalence
compromis poids / performance

Points faibles

rigidité selon les gouts
poids selon l'utilisation

1e pare de ski achetée de la marque black crows

Sur le papier à priori la version 2020 prend 50g mais gagne en skiabilité avec des lignes plus longue et une rigiditée augmentée, ceci due à une plaque rejoutée au niveau de la fixation qui permet également de doubler les valeurs d'arrachement (je suis rassuré, après avoir arrachée 2 fixations sur mes 2 dernières saisons ...) 

J'ai pris en 179 pour mes 1m85, sans regrets.
Montés avec les plum Yak 14, sans stops skis, pour un poids total a quasiment 4kg la paire (3950g), ce qui reste très acceptable, même pour des longues ascensions !

A la descente c'est une vraie arme, idéale dans tous les terrains, 
- en poudreuse le ski déjauge facilement avec son rocker et ses 102cm au patin. les sensations sont bien plus présente que sur mes anciens ZAG Ubac ou Cham 97, que ce soit à haute ou basse vitesse. 
- en neige dure ou damée le carving est parfait, la résistance est la, ca ne flotte pas, on est en confiance et le plaisir est au rendez-vous
- en trafolle, la rigidité globale fait perdre légèrement de confort mais le ski reste maniable, il en restera pas moins exigeant ! 

Au total c'est le ski que je cherchais ! Rigide à souhait mais avec une bonne taille au patin et un rocker modéré, les sensations sont garanties. Adapté à tous les styles de neige, il restera un ski exigeant a la descente et pas dans la famille des très légers à la monté, cuisses bien musclés nécessaires !

Pour qui ?

les skieurs qui veulent faire parler la poudre à la descente

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire