Test Black Crows Navis freebird 2017

39 tests Black Crows Navis freebird.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,7/10
Yeahdemen

Green Chocard !

Black Crows Navis freebird
Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,79m | 75kg | Avancé
Taille testée : 179
Acheté : 400€ en magasin
Conditions du test : Toutes

Points forts

All-mountain allégé (fiable, très bonnes sensations de glisse, pas trop lourd pour la montée)

Points faibles

All-mountain allégé (manque de filtrage dans les neiges compliquées, spatule un poil souple)

Je souhaitais faire un retour un peu plus poussé du Navis freebird après deux ans et demi d’utilisation intensive.

Sur le papier :

Le Navis Freebird est vendu comme un ski de rando aventurier au comportement alpin. 102mm au patin et autour des 3,4kg la paire en 179cm. On a un shape assez classique avec du cambre sous le pied, un rocker pas trop prononcé et un petit early rise au talon.

En main :

J’ai monté une paire de ATK Raider 12 ce qui fait un ensemble plutôt léger pour taper dans le 1500m de deniv et avoir un bon ski à la descente. Le flex est homogène, la spatule est un poil plus souple au niveau du rocker.

Sur le terrain :

J’ai passé plus de 80 jours sur ces skis dans à peu près toutes les conditions possibles que l’on trouve entre les Dolomites et la Norvège.

A la montée les skis sont très agréables et sécurisants de par leur rigidité. Associée avec une paire de low tec légère et une chaussure de rando ayant un débattement correcte on pourra facilement taper dans les 1500m sans problème. C’est plus la forme du bonhomme qui m’a limité certains jours :). Les peaux sans colle fournis par Black Crows sont aussi de très bonne qualité (faites par Contour ?) et facilitent grandement les phases de collage/décollage.

Pour les liaisons sur piste les skis sont bons en neige molle, on a une bonne accroche, le flex permet de bien tenir les courbes et le talon procure une bonne relance. Leur légèreté se fait tout de même bien sentir sur le dur, ça vibre un peu et ce n’est pas toujours très agréable. Dans les bosses ça passe tout seul et encore mieux dans la soupe de printemps.

Dans la neige ventée ou dure en entrée de couloir, ou sur les crêtes, on a une bonne sensation d’accroche et le ski ne bronche pas. Le talon est là aussi bien sécurisant et pourra être un poil directif en fonction de la neige. Sur le béton de type neige tassée et non transformée leur légèreté et la largeur se fera sentir.

En neige croutée avec un fond pas trop mou les skis permettent de vraiment tout défoncer à grande vitesse et d’avoir de super sensations notamment grâce au rocker qui facilite l’entrée en courbe. Le rebond n’est pas sensationnel, il faudra prendre de la vitesse pour l’apprécier. Pour la grosse croutée, on rentre à la maison, ça veut dire qu’on n’a pas choisi le bon itinéraire.

En poudreuse tassée, leur rigidité permet de bien appuyer et de tracer vite. En neige poudreuse le rocker fait la aussi le job et on peut aussi aller vite tout en faisant varier les courbes. J’ai skié un bon mètre de fraiche sans fond sans trop de souci. Ça manque de largeur et la spatule ne sortira pas mais du moment qu’on a de la pente cela se ski très bien.

Dans la trafolle molle leur rigidité est aussi un plus mais dans la trafolle regelé leur manque de poids se fera bien sentir et faudra subir le terrain.

En neige de printemps c’est top, on retrouve les propriétés du ski en neige molle. Il faut juste arriver au bon moment ;). Sa largeur pourra néanmoins rendre la montée sur le dur plus compliquée en fonction de l’itinéraire (on sort vite les couteaux ou les crampons).

Dans le raid, les skis font aussi le travail. Ils font ce qu’on leur dit de faire, pas de côté survireur et le ski reste très sécurisant. Il s’arrête là où on lui dit de le faire.

Dans l’ensemble, on a un ski de rando ayant quasiment les propriétés d’un all mountain traditionnel en un poil plus léger. Cette légèreté ira au détriment de ses aptitudes sur les neiges compliquées. Ayant une bonne connaissance de la région dans laquelle je ski, j’arrive toujours à éviter de skier la neige dégueu et les itinéraires trop tracés, cela en fait donc un ski idéal pour mon utilisation.

Conclusion :

C’est devenu un des skis de rando les plus populaire de Black Crows est cela est bien normal. Le mélange de flex ferme, homogène et de petit rocker est devenu un standard pour avoir un ski passe partout, sécurisant et idéal pour un randonneur hyper actif. Que l’on cherche de gros couloirs, de grandes faces ou même des itinéraires tranquilles à tracer, le Navis répondra toujours présent!


Pour qui ?

Randonneur qui connait bien son coin et sait où aller trouver la bonne neige
8/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Aptitudes piste
Performance petites courbes
Performance trafole

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire