Test Black Crows Navis freebird 2020

39 tests Black Crows Navis freebird.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,7/10
Yeahdemen

Désormais plus free que rando.

Black Crows navis freebird
Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,79m | 75kg | Avancé
Taille testée : 179
Acheté : en magasin
Conditions du test : Mix de tout

Points forts

Stabilité
Homogénéité
Fiable

Points faibles

Moins agréable si fatigué ou à faible vitesse
Point de montage ???

Sur le papier:

Le Navis Freebird a été revu pour la saison 2020. Le ski n’avait pas vraiment été touché depuis sa création à part quelques variations de poids. J’ai passé 2 ans et demi sur cet ancien modèle monté en ATK Raider 12 et j’ai pris beaucoup de plaisir à le skier en toute neige et c’était devenu mon unique ski de rando sur la saison (voir mon test https://www.skipass.com/tests/ski/black-crows_navis-freebird/2017_25974.html). Je lui avais néanmoins reproché une spatule un peu souple mais qui savait s’effacer et un manque de filtrage dans les neiges compliquées. La bonne nouvelle est que ces deux défauts ont été en principe corrigés sur cette nouvelle version 2020. On a toujours un cambre classique avec des rockers avant/arrière. La spatule avant a été évasée, son déroulé est plus progressif que sur l’ancienne version et son flex est un peu plus ferme. Le talon est là aussi un peu plus progressif afin de le rendre moins directif. On a plus de taper ce qui est sensé améliorer son comportement en poudreuse. Un renfort titanal a aussi été ajouté sous le pied afin de consolider le montage des fixations. Le poids est un peu plus élevé avec 3,400kg la paire en 179cm.

En main:

Je les ai monté avec les nouvelle Atk R12. J’avais encore les vieux Navis FB + Radier 12 et on sent facilement sous la main que le nouveau est un peu plus lourd (2,145kg et 2,125kg avec fix). Le flex est plus homogène que l’ancienne version avec une spatule avant moins soft. La nouvelle géométrie avec plus de taper est bien visible en mettant les skis cote à cote. J’ai monté les fixs sur le recommandé sans réfléchir (comme sur l’ancien) et je me suis aperçu ensuite que le montage est 3,5cm plus avancé que l’ancien. 

Sur le terrain:

J’ai pu les skier une dizaine de fois entre début décembre et fin janvier 2020. Principalement en poudre/neige molle en décembre puis neige dure, de printemps, en janvier.

A’ la montée le ski reste OK malgré le petit surpoids. Ça reste tout de même dans la fourchette haute pour un ski de rando. Sur neige dure l’accroche n’est pas des meilleures.

En poudreuse j’ai tout de suite pu ressentir un ski plus puissant à mener avec sa spatule plus large et un peu moins souple. Les courbes s’enchaînent de manière plus stable que sur l’ancien et on peut les varier sans souci. On prend donc beaucoup plus de plaisir à gagner en vitesse et à les allonger.

En neige molle, croûtée ou ventée j’ai trouvé qu’il fallait être plus présent sur le ski pour moins subir les changements de neige. La spatule est plus incisive que sur l’ancien et le ski demande plus de vitesse pour être confortable. En toute neige et à petite vitesse je le trouve plus dur à mener et ce malgré un centrage beaucoup avancé. Là où je n’avais aucun souci avec l’ancien modèle qui restait assez neutre, je me suis fait plus chahuter avec le nouveau en neige hétérogène. Pas top quand tu viens de te taper plus de 1200m de montée. Sur neige dure et de printemps lisses on garde une bonne accroche et le ski est maniable.

Sur piste, le Navis reste fiable. Cette nouvelle géométrie permet de plus attaquer qu’avec l’ancien. Il reste très facile à mettre en travers en cas d’urgence.

Conclusion:

Ce nouveau Navis est donc un peu plus sportif que l’ancien. Il nécessite d’être plus présent et de prendre plus de vitesse en toute neige afin de garder en fluidité. Je ne le considère plus pour ma part comme un ski qui pourrait être utilisé uniquement en rando comme l’ancien mais comme un ski un peu plus all-mountain qui sera agréable à mener sur piste, plus stable en toute neige si on y met du sien et prêt pour des randos de proximité. Pour simplifier je monterai plus une Shift dessus qu’une Trofeo/Race (et les photos du site BC parlent d’elles-mêmes). Le point de montage serait à étudier car je l’ai ressenti trop en avant pour ma part. 

Pour qui ?

Freerideur qui fait de la rando de proximité.
6/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Aptitudes piste
Performance petites courbes
Performance trafole

Où acheter Black Crows navis freebird

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire