Test Ortovox Haute Route 32 2022

6 tests Ortovox Haute Route 32.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,5/10
laurent_74

Haute route, haute performance !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | 1,76m | 76kg | Expert
Acheté : 135€ en ligne
Conditions du test : toutes conditions

Points forts

robustesse
confort
design

Points faibles

prix
poids

Mon profil

Habitant à Chamonix, je pratique toutes sortes d’activités en couple ou entre amis.

Je sors tous les week-ends et le soir après le travail.

Je pratique l’alpinisme, le ski de rando, l’escalade, le trail et le VTT. Mes terrains de jeux favoris : les Aravis, Chamonix et le massif du Mont-Rose.

Je suis très exigeant avec mon matériel et mes avis sont sincères et reflètent mon opinion sans filtre !

Caractéristiques du produit

Haute Route 32 – Couleur Yellowstone

• 7 compartiments

• Accès au compartiment principal : Devant et Dos

• Compartiment séparé pour l'équipement de sécurité

• Support pour équipement de sécurité

• O-Flex-2-Frame

• Fixation des skis sur le côté

• Fixation des skis en diagonale

• Sangle ventrale

• Fixation du snowboard et des raquettes

• Fixation de la corde

• Fixation piolets (x2)

• Sangles porte-matériel

• Sangle poitrine avec sifflet d'alarme

• Filet-casque intégré

• Sangles de compression

• Compatible avec système d‘hydratation

• Poids : 1340g

Prise en main

Le père noël a encore une fois tapé juste (merci Ekosport), sac reçu le 24 au soir et testé dès le 25 au petit matin…je n’ai pas pu résister à tester mon nouveau jouet.

A première vue le sac parait robuste, ergonomique et correspond parfaitement à sa description. Je suis tout de même surpris du poids, ce sac est lourd à vide mais j’ai le sentiment que c’est le prix à payer pour avoir quelque chose de costaud et de durable. La couleur jaune (Yellowstone) peut se discuter mais moi perso j’adore ! Je m’attelle le soir même à tout rentrer dedans et là surprise tout mon équipement rentre et sans forcer. Le compartiment pour la pelle et la sonde fait clairement la différence par rapport à d’autres sacs mono compartiment.

Sur le terrain

J’ai pu tester ce sac sous toutes ses coutures, en ski de rando évidemment il excelle, mention très bien. Une fois sur le dos son poids à vide vous l’oubliez très vite tellement l’ergonomie est bonne. Il est possible de régler la hauteur du sac grâce à deux boucles de serrages sur les épaules qui permettent de bien répartir le poids sur les hanches et de le centrer au mieux. Les deux sangles de serrages sur l’avant (poitrine et ventre) permettent de ne pas le sentir en descente. On apprécie évidemment la possibilité de stocker sa pelle et sa sonde dans un compartiment dédié, cela permet d’organiser son sac efficacement. Le porte casque (filet) est de très bonne facture. S’il neige ne vous inquiétez pas ce sac n’est pas étanche mais jamais mes affaires n’ont pris l’eau ou l’humidité même sous des chutes de neiges abondantes. En un mot circulez, il n’y a rien à voir…ou pas, je vais quand même me permettre une toute petite remarque. Une poche spécifique renforcée « porte masque » comme il en existe chez d’autres concurrents (Salewa pour ne citer qu’eux) aurait été appréciable.

On pousse un peu plus la machine et on l’amène en ski alpinisme direction le glacier du géant. Le fond de sac reste le même on ajoute les crampons et une bonne doudoune et là aïe ça commence à coincer. On ne pourra pas rentrer grand-chose de plus. 32 litres pour partir sur la journée avec 2 litres d’eau, des crampons, les peaux, le matériel de sécurité, une doudoune, un repas et des bricoles on se rend compte que c’est juste mais ça passe. J’ai donc pu tester les portes skis et je dois dire que le système est bien fait. Facile à installer et facile à défaire. Le porte-matériel sur la ceinture ventrale est très pratique il permet de clipser du métal si on ne veut pas surcharger son baudrier. En ski alpinisme on apprécie l’efficacité de ce sac en haute montagne mais avec un nom pareil (Haute Route) il fallait s’y attendre.

Bon j’ai du mal à m’en séparer alors je l’amène encore une fois en altitude mais sans les skis cette fois pour le tester sur du rocher et encore une fois c’est un oui. Le porte corde joue son rôle. Il est certes un peu encombrant par son volume mais j’ai pu m’apercevoir qu’il était très résistant aux abrasions. Petit bémol il tient chaud au dos, j'ai pu m'en apercevoir au cours de mes nombreuses sorties par temps chaud et sec.

Conclusion

Pour conclure, le HAUTE ROUTE 32 est une réussite, bravo aux équipes d’Ortovox. Ce sac c’est vraiment du solide. Le compartiment principal spacieux est accessible par le haut ou par l'arrière, de sorte que tout est rapidement à portée de main, on apprécie le compartiment de sécurité séparé qui garantit un accès rapide aux équipements d'urgence. Grâce à la fixation de la corde sur le dessus du sac à dos, celle-ci peut être rapidement rangée ou déballée. Les fixations des piolets sont très ergonomiques, le filet pour le casque est présent. Les skis peuvent être fixés au sac à dos de manière classique ou en diagonale. Je ne dors pas encore avec mais en tout cas pour toute mes sorties en montagne il ne me quitte plus. 

Pour qui ?

Les montagnards tout simplement

Commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire