Test Nordica Promachine 130(gw) 2019

2 tests Nordica Promachine 130(gw).

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
KillaWhale
Staff
Ce lecteur travaille pour une marque ou dans l'industrie sportive : skipass.com, 1997 media.

Libérez la Machine.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,72m | 65kg | Expert | Grenoble
Conditions du test : Beau temps et temps couvert, toutes neiges, piste et hors-piste (6-7 sorties environ).

Test tiré de l'article complet des nouveautés Nordica : skis Nordica 2019.

J'ai testé plusieurs journées la Promachine 130 l'hiver dernier, avec plusieurs types de ski (piste, all mountain, freeride). Tout d'abord, à la prise en main : la chaussure est simplement magnifique. Le plastique noir a ce côté à la fois lisse vu de loin et strié finement lorsqu'on l'inspecte de près qui fait la marque de fabrique des coques Nordica, chose que j'avais déjà remarquée l'année précédente lors du test des Strider. Ce premier contact avec le chaussant Nordica avait été un peu gâché par une pointure qui n'était pas parfaite pour moi (d'une demi-pointure voire une pointure de moins), mais le fit en largeur était bon (99mm). Cette fois-ci, la taille est la bonne (27,5) et les 98mm conviennent alors parfaitement à mon pied.

Grip Walk

A noter que cette version est livrée montée en semelle Grip Walk Michelin (plus d'infos sur le Grip Walk ici). Seules celle-ci, la 115 W et les Strider sont équipées de cette version en collaboration avec le fabricant français de pneus bien connu. J'ai pu comparer un peu avec les autres semelles "normales" Grip Walk et il n'y a pas photo : la forme est la même mais elles ont un grip bien meilleur grâce à la gomme Michelin, très proche du Vibram ou autres matières de ce style utilisées en randonnée. Si vous avez des fixations compatibles GW, c'est du détail mais ce ne sera que du bonheur pour aller du parking au front de neige (ce sont des alpines tout de même). Pour ma part, après avoir joué un peu avec et fait mes comparatifs, j'ai du enlever les semelles GW et les remplacer par les semelles alpines fournies avec pour pouvoir les utiliser avec mes propres skis, montés en bonnes vieilles fixations alpines classiques. La révolution sera pour plus tard...

Aux pieds

En pratique : le chausson "cork" (liège, en anglais) doublé Primaloft est d'un confort fantastique. Dur d'en revenir ! Sa languette est ajustable en hauteur grâce à un scratch au niveau du coup de pied. La chaussure est légère (pour une alpine hein, 1870g), simple à chausser et utiliser. Le strap de 45mm possède une plaque plastique qui vient répartir la pression sur toute la largeur de l'avant du tibia et sur une hauteur plus grande que le strap lui-même. Les crochets crochètent bien (pas toujours si évident avec une chaussure de ski...) et une fois enserré on sent un meilleur angle d'inclinaison avant que dans la Strider (que je trouvais un peu trop droite). Dans les chiffres, la Promachine est à 13° et la Strider à 12°, et ça se sent. Personnellement, j'aime être bien sur l'avant, ça m'aide à être plus à l'attaque, plus agressif dans mon ski.

Le flex est parfait, un vrai 130 bien rigide avec la touche de progressivité qu'il faut pour éviter le côté "béton" et limite douloureux de certaines chaussures. Une fois sur les skis, la transmission et le renvoi sont parfaits, c'est que du bonheur : on coupe, on taille, on carve, on accélère, on repasse en virages courts, quelque soit le type de lattes la chaussure permet de leur faire faire exactement ce qu'on veut. La prise en main et la mise en confiance ont été plus rapides que jamais dans mon cas. A noter que je suis un habitué de la Pinnacle 130, que je trouve plus "brouillonne" (légèrement moins raide, et moins précise).

Vive l'alpin

Conclusion : Après des hivers et des sorties à skier et tester des chaussures de type rando ou freerando, qu'est-ce que ça fait du bien de remettre les pieds dans une vraie pompe d'alpin ! Pas de bidouillages de systèmes ski/marche, pas de crochets bizarres compliqués à utiliser, un vrai chausson, un vrai fit, une vraie inclinaison, un vrai flex... La base. Que demande le peuple ?

Photos tirées de l'article, prises sur le stand à ISPO (ou Meribel, je ne sais plus). 9/10 parce que j'ai toujours du mal à mettre 10, et je n'ai pas pu tester la longévité durant la saison faute de blessure. A voir de ce côté. 

Pour qui ?

Skieur sportif, performant, tout terrains (en alpin). Pour les orientés rando, voir du côté de la Strider.
9/10
Facilité de chaussage
Confort
Serrage/Manipulations
Précision
Style/Look
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Rapport qualité/prix

Points forts

Fit,
Flex,
Ergonomie.

Points faibles

RAS.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire