Test Dalbello Lupo AX 120 2020

14 tests Dalbello Lupo AX 120.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,4/10
marcoche

L'outil pour aller chercher les lignes vierges.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 47 ans | 1,77m | 70kg | Confirmé / expert | Allinges
Conditions du test : Toutes conditions
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé : Dalbello, Chaussures Lupo

Points forts

Robustesse, rigidité, légèreté et confort

Points faibles

Maintient vertical du pieds (j'ai du customiser un peu)

Aficionados des chaussures Dalbello et possesseur de Panterra 120. J'ai été sélectionné pour tester la version free rando « La Lupo AX120 ». merci Skipass et Dalbello (Marker) pour leur implication dans les tests privés et l'envoi express.


L'architecture de la chaussure:

Poids: 1880g en taille 27.5

Une Coque principale de Largeur 100 mm, semelle grip walk et insert pour être compatible avec les fixations lowtech.

La languette qui assure le flex 120 est démontable pour donner plus d'angle en mode rando.

Un robuste collier chargé fibre et articulé enveloppe le mollet. 

Une position marche avec le déverrouillage classique à l'arrière .

Dalbello annonce 67° d'angle total (40° en avant et 27° en arrière).

Le serrage est assuré par 3 crochets avec plusieurs positions possibles : un réglage principal de la position de l'embase et le réglage fin avec les micrométriques.

Le crochet inversé de l'avant du pied permet d'ajuster la largeur et en meme temps d'assurer le plaquage vertical du pied.

Le 2eme crochet plaque la languette au niveau du coup de pied.

Le 3eme crochet bloque le tibia au niveau du collier. La sangle velcro termine le maintient.

Le chausson est fin et leger soit 100g de moins que le chausson des panterras. Les flanc sont aéré type nids d'abeille. La malléole bien dégagée (mon point sensible). Un laçage rapide avec un coulisseau verrouillable est prévu pour maintenir le pied dans le chausson en mode marche/rando.

Les chaussures sont livrées avec deux « semelles » de compensations pour caller le pieds en hauteur et deux spoilers que l'on place a l'arrière du chausson pour une position plus avancée.


Le test: 

A ce jour, j'ai utilisé les Lupo: En freeride avec plusieurs types de skis et de fixations : Rocker 2 108 (STH13) et Atris (Griffon13), zero G 105 et wayback 106 + kingpin 13.

Mais aussi en ski station, avec les Mantra M5 et j'ai même poussé le vice avec les slaloms (pour chercher la limite précision/rigidité des Lupos)

Au total plus de 20 journées de tests.  Beaucoup de petites marches d'approche (20-30min) pour aller chercher les faces + couloirs sur les crêtes ou le vent a mis les rochers à nus et en petite rando de moins de 300D+ 


Action:

Une petite heure pour peaufiner les réglages, remplacer les semelles d'origines par mes Sidas personnalisées et me voilà prêt a en découdre.

Premier galop d'essai au Marecottes par un ski test. Les chaussures se prêtent parfaitement au petit jeu des changements de skis. On passe des zero G 105 (kingpin) aux Atris (warden 13) sans se poser de question.

A l'issue de la premiere journée, le confort est parfait et la precision très bonne avec les skis freeride et free rando testé ce jours. Ce qui m'a le plus surpris, c'est les 300grs de moins par rapport a mes Panterra. Une sensation d'agilité qui associée à des skis légers est un régal.

La position du collier manque un poil d'attaque : Au retour, je place le spoiler en caoutchouc derriere le chausson pour une position plus en avant.

Le flex est bien au rendez vous : a flex identique, je trouve les Lupo plus raides que mes Panterra. 


Une quinzaines de journées freeride s'enchainent dans toutes les conditions hors pistes possibles. Toujours le même constat de confort, d'efficacité et de légèreté. Les aérations nids d'abeilles du chausson assurent une bonne respirabilité bien appréciable.

Les approches a pieds sur les crêtes sont facilitées par le débattement en mode marche très efficace (en conservant la languette). L'adhérence avec le grip walk est parfaite dans la neige et sur les rochers, sauf sur la glace bleue ou j'ai failli m'en coller une bonne...mais pour le coup les chaussures sont pas en cause.

En mode petite rando d'approche, le retrait de la languette apporte un très bon débattement. La jupe pare neige qui se trouve sous la languette est suffisamment haute pour garder les pieds au sec. Il faut juste penser a serrer le lacet du chausson pour éviter les frottements. Sur des liaisons de 1km en pas du patineur, une chaussure légère est vraiment appréciable (2x300g de moins que mes panterra).

La Lupo associée à un ski leger(genre scott scrapper 115, zero G105...) + fix «légère» (kingpin, techton...) est le combo idéal pour se régaler a la descente sans souffrir a la montée. On peut sans problème s'attaquer a des dénivelés de 500-1000D+ tant que l'on ne cherche pas a faire un chrono...

A la descente, les Lupo sont performantes et confortables....What else..


S'ensuit quelques journées pistes et bord de pistes en famille :

Changement de monture avec les mantras: je découvre que la conduite des M5 et moins précise, l'avant du pieds insuffisamment callé verticalement. 

J'ai poussé le test avec les slaloms: C'est clairement pas les chaussure adaptées a la conduite de tels ski, le pied n'étant pas assez bloqué dans le chaussons mais les Lupo m'ont bluffés par leur rigidité qui permet de prendre vraiment de gros appuis. 

J'ai du recaller avec une mousse autocollante le dessous de la languette pour améliorer le placage du pieds.

Avec ce type de ski, plus «exigent» (M5, SL), j'utilise les Panterra plus adaptées, plus alpine, avec 4 crochets.


Bilan :

La Lupo est clairement conçue pour barouder au delà des pistes. Elle sont performantes et sécurisantes en mode descente que ce soit dans les grands champs de peuf ou les couloirs les plus raides.

A l'usage, la semelle a très bien résistée a l'abrasion du terrain, de l'usure par frottement est apparue sur la coque et la jupe mais rien de bien méchant. Quelques marques sans conséquence aussi du coté des inserts avant.

Ses points forts sont : Robustesse, rigidité, légèreté et confort. Avec les Lupo, les marches d'approches sont du plaisir pur.

Points faibles : Maintient vertical du pieds (j'ai du customiser un peu).

Pour qui ?

Pour les freeriders baroudeur.

commentaires

3 Commentaires

yrlab Quel poids dans la taille testée ?
marcoche Salut je vais l'ajouter au test: 1881 grs en 27.5 voir photos
yrlab Ah oui pas si léger pour du gros D+, j'avais pas vu la photo ;)
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire