Test Rossignol PROGRESS - EPP 2018

5 tests Rossignol PROGRESS - EPP.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,6/10

Le bonnet de protection

Avis sélectionné
Profil du testeur : 42 ans | 1,81m | 85kg | Avancé | Nantes
Conditions du test : Gros froids, neige, pluie, grand soleil, grosses chaleurs.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé : casques Rossignol

Points forts

Technologie
Confort
Aération

Points faibles

Qualité traitement de surface de la coque
Jugulaire

Ce test est rédigé dans le cadre des Tests Privés. J'ai été sélectionné pour recevoir gratuitement ce casque, le tester, faire un retour détaillé et le garder.

Contexte:

Je fais parti d'une génération pour qui le port du casque n'est pas un reflexe. J'ai passé toute mon adolescence et ma vie de jeune adulte à skier sans casque. J'en porte un depuis 3/4 saisons parce qu'on m'en a offert un, ce qui m'a fait prendre conscience de l'intérêt d'en porter.

Le casque que j'avais précédemment (voir test Anon Tallan) me paraissait inconfortable, oppressant, extrêmement peu aéré. Bref, un casque qui ne se fait pas oublier et qui nécessitait une vraie décision pour le porter "Aller ! Aujourd'hui je mets le casque !".

Mais ça, c'était avant... 

Test:

Technologie

Je ne vais pas faire le camelot et vous remettre ici toutes les innovations de ce casque. Mes co-selectionnés l'ont déjà fait dans leur test et si vous en êtes à lire des tests c'est que vous vous êtes déjà renseignés et que vous cherchez le petit truc qui vous fera ou pas basculer pour cet achat.

On dira quand même rapidement et très schématiquement que le principal intérêt de ce casque est sa conception avec une mousse à "mémoire de forme" qui lui permet de conserver ses propriétés protectrices même après un (ou plusieurs) impacts.

Prise en main / confort

Au déballage et lors des premiers essais il parait évident que le casque est bien conçu avec des matériaux qui semblent de qualité et une précision d'assemblage et de finition digne des produits haut de gamme.

Ca tombe bien: à 180€ le casque on est bien dans l'univers du haut de gamme !

Une fois posé sur le crane et ajusté grâce à la mollette BOA j'ai ressenti immédiatement une sensation de confort, ou plutôt une absence totale de gène (ça reste un casque et pas un bonnet...). C'est certain, ce casque je ne vais pas rechigner à le porter contrairement à l'autre.

Le poids (contenu) ne se fait pas sentir, une fois la mollette serrée le casque ne bouge pas même sans la jugulaire et pour autant je ne ressens pas cette sensation désagréable de compression autour du crane. Jusque là... tout est parfait.

Par contre je décèle immédiatement un problème important: la sangle de la jugulaire est trop courte. Je suis obligé de la desserrer au max si je veux pouvoir déglutir. Je n'ai pas de double menton... mais une barbouze et un buff en laine me promettent une asphyxie lente si je veux fermer la jugulaire. Et si je desserre la sangle au max je vais perdre à coup sûr la bouclerie, la sangle n'étant pas équipée de stop. Erreur de conception à modifier. 2cm de sangle en plus et parfait. 

Je règle le soucis avec un élastique à cheveux pour bricoler un stop mais à ce niveau de gamme on attend autre chose...

Sur le terrain

J'ai donc pu tester le casque début Mars et début Avril. Je n'ai pas eu de très grands froids comme en Décembre mais quand même quelques T°C bien fraiches, de la neige, de la pluie, du soleil, des grands vents (rafales à 130).

Je confirme définitivement le confort du casque. Je le pose à 9h sur la tête, je l'enlève à 16h30 et entre le deux à aucun moment je ne me suis dit : "Je n'en peux plus, il faut que je vire ce truc qui m'écrase les tempes". C'est pour moi le plus grand point positif du produit à l'utilisation (étant entendu que je n'ai aucune envie de vérifier si la mousse a bien une mémoire de forme après impact).

Concernant l'aération et la gestion de la chaleur: rien à redire. La garniture tissu / filet et suffisamment décollée du fond pour assurer une bonne ventilation en cas de chaleurs et de volets ouverts et surtout un séchage rapide après une bonne suée. C'est le second point positif du casque. Ce n'est pas agréable de remettre un casque trempé et froid... ici le phénomène est très fortement atténué. 

Concernant le froid, difficile pour moi de répondre n'y étant pas très sensible au niveau de la tête. Les oreilles sont bien protégées par des rembourrages de mousses de différentes densités participants pleinement à la sensation générale de confort.

Le système aimanté de fermeture de la jugulaire et très appréciable c'est rapide, intuitif et facile d'utilisation.  

A noter que la jugulaire ne pose plus de problème de longueur avec mon bricolage. Cependant la mentonnière est énervante. Elle tourne sans cesse autour de la sangle de la jugulaire et se retrouve systématiquement dans le mauvais sens, la moumoute de protection vers le sol. Sans intérêt donc. Un point de couture regèlera le problème mais encore une fois un bricolage que l'on ne s'attend pas à faire sur un casque haut de gamme.

Un point problématique est la qualité du traitement de surface du casque. J'ai les lombaires un peu soudées :-) et j'éprouve quelques difficultés à me baisser / relever rapidement sans grimacer de douleur. Les entrées / sorties dans les petites bennes multicolores ne sont pas la partie la plus rigolote pour moi. Je tape donc souvent la tète sur les montant supérieurs des bennes, barres de télésièges... le vernis marque très vite et s'écaille très, trop, facilement. C'est purement esthétique (quoique, le vernis peut avoir une fonction anti UV pour protéger la coque ?) mais encore une fois, j'imagine que c'est rageant lorsque l'on investit dans un casque à 180 € (en tout cas moi ça me ferait rager si j'avais lâché une telle somme dans un casque)...

Conclusion:

En conclusion c'est un très bon casque, très bien fini, très confortable (ceci étant subjectif et relatif à l'adéquation fit du casque / forme de mon crane), fonctionnel, il tient bien autour de la tête même quand ça secoue fort dans les bosses, la trafolle ou à grande vitesse. 

Les points positifs sont sa qualité de fabrication et d'assemblage, le confort et l'aération que je trouve appréciable tant pour évacuer la chaleur que pour permettre au casque de sécher rapidement.

Les points négatifs sont les problèmes de jugulaires et la qualité du traitement de surface de la coque.

Mon avis est qu'un casque à 180€ se doit d'être parfait et sans défauts lors de son utilisation quotidienne. L'innovation de conception ne doit pas justifier à elle seule un tel prix. 

Rossignol s'est un peu loupé sur 2/3 points de détails qui sont facilement corrigeables mais qui me font mettre une petite note globale de 7 compte tenu des attentes fortes que l'on est en droit d'avoir s'agissant d'un produit clairement positionné haut de gamme de part son prix.

Pour plus de détails : http://www.skipass.com/forums/sports/testsprives/sujet-140324-0.html#3376787


Pour qui ?

Tous skieurs / surfeurs soucieux de la sécurité et de ses normes et ayant un budget non négligeable à mettre dans un casque.

commentaires

1 commentaire
PerGiocare
Statut : Expert
inscrit le 14/11/01
Stations : 5 avisMatos : 3 avis
Sardine disait : «J'ai les lombaires un peu soudées :-»
Tiens, moi c'est le disque L5S1 que j'ai un peu coulé à la bataille dorsale ... il y a 34 ans :P
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire