Test Giro Ledge FS 2020

1 test Giro Ledge FS.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
BOOZ
Par BOOZ

Style, solidité et sobriété à un prix contenu

Avis sélectionné
Profil du testeur : 46 ans | 1,66m | 58kg | Expert
Acheté : 40€ en magasin
Conditions du test : Quelques sorties à Tignes cet été et cet automne.

Points forts

Look
Solidité
Ajustement

Points faibles

Assez lourd
Ne dispose pas du système MIPS

Autant je porte toujours mon casque en rando (un Meteor de Petzl), autant j’ai toujours skié sans casque en station. Et convenons du fait que ce n’est pas très malin puisque je vais bien plus vite en station, que ce soit sur des HP ultra connus que sur piste.

Il était temps de remédier à ça. Evidemment, je n’ai quasiment pas fait de ski en station la saison dernière, je n’ai donc pu tester ce Ledge FS que sur glacier cet été et cet automne.


Pourquoi avoir choisi le Ledge FS de Giro ?

  • Déjà pour le look. Son design inspiré des casques de skate est quand même très réussi.
  • Aussi pour le prix. Je l’ai trouvé à 40€ et j’ai dit Bangkok.


Confort ?

  • Il est proposé en 3 tailles : 52/55.5, 55.5/59 et 59/62,5. J’ai choisi la grande taille car je comptais le porter avec un bonnet dessous. Ca passe nickel et je ne me sens pas du tout à l’étroit.
  • Le système de réglage du tour de tête grâce à une molette user friendly est très précis. Le maintien peut être affiné dans le sens vertical grâce aux 3 positions proposées (voir photo). Combinés, ces deux systèmes permettent un très bon ajustement du casque aux dimensions du crâne ainsi  qu'à celles du masque. Mon masque Quiksilver Q1, bien qu’imposant, y trouve sa place.
  • A même le crâne, la doublure amovible est très douce et agréable au contact.
  • Il est assez lourd (annoncé à 530g en M, je n’ai pas vérifié mais ça me semble juste) . Moi qui suis habitué à des casques super-light, ça m’a fait un peu drôle au début. Maintenant je m'y suis fait et ce que je trouvais source d’inconfort ne me dérange plus.
  • La jugulaire mécanique est molletonnée sur une longueur conséquente. Aucun désagrément de ce côté-là (cf photo).


Aération?

  • Le Ledge FS dispose de 2 aérations sur l’avant, de 2 autres sur l’arrière et 4 sur le dessus (cf photos).
  • Même s’il y a des casques bien mieux ventilés, ça fait le job par températures modérées. Ça chauffe quand même le crâne en fin de matinée en été, mais rien d’étonnant. Cependant, je ne m’amuserais pas à remonter un couloir avec ça sur la tête…


Solidité ?

  • C’est le point fort de ce casque. Sa construction Hard-Shell lui donne un aspect indestructible, à des années lumières de la fragilité des casques ultralight d’alpi auxquels je suis habitué. Pour l’instant, il n’a pas marqué du tout.


Autre chose à noter?

  • Le clip arrière pour maintenir le strap du masque en place est ingénieux : bien que le strap se retire par le haut, ce qui est bien pratique, une fois en place, il ne bouge plus.
  • Les oreillettes sont souples et peuvent être détachées. Elles disposent d’une poche avec velcro pour pouvoir insérer un système son-téléphone. Je ne les utilise pas et je les ai retirées car en station, je tiens à entendre ce qui se passe autour de moi, même si je sais que la protection du casque en est amoindrie.
  • Le Ledge FS ne dispose pas du système MIPS. Il absorbera donc moins l’énergie d’un impact. Il existe néanmoins en version MIPS, mais à un prix plus élevé.


Résultat des courses :

Ce Ledge FS de Giro est un bon casque qui respire la solidité. Il est très stylé. Il est peu onéreux mais ne dispose pas du système MIPS.

Pour qui ?

Pour les skieurs de station qui veulent un casque stylé, solide et peu cher.
7/10
Confort
Aération
Correspondance Taillant
Intégration masque
Modularité (liner, oreillettes, etc.)
Finition, qualité de la coque
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire