Skipass
Skis Dynafit 2017
2000*1045px

Skis Dynafit 2017

La marque autrichienne continue de faire le lien entre rando et freerando avec deux nouveaux modèles
Texte Loïc Giaccone
Photos Loïc Giaccone
Vidéo Ludovic Chauchaix
Texte Loïc Giaccone
Photos Loïc Giaccone
Vidéo Ludovic Chauchaix
La marque autrichienne continue de faire le lien entre rando et freerando avec deux nouveaux modèles

40 marques - 27 articles

C'est une véritable bible que nous vous avons concoctée avec la présentation détaillée des gammes de ski  2016-2017 de pas moins de 40 marques, avec plusieurs dizaines de vidéos : de quoi occuper vos longues soirées d'automne et choisir la paire de skis idéale!

Accès rapide aux marques : Amplid / Armada / Atomic / Black Crows / Black Diamond / Blizzard - Tecnica / Dynafit / Dynastar - Lange - Look / Elan / Faction / Fischer / K2 /  Kästle / La Fabrique du Ski / Line - Full Tilt / Movement / Nordica / Rossignol / Roxy / Salomon / Scott / Trab / Völkl - Marker - Dalbello / Wed'ze / Zag


Ajoutez des photos (2020px)

La marque autrichienne fondée en 1970 et spécialisée dans le ski-alpinisme est connue pour avoir démocratisé le système des fixations et chaussures à inserts en randonnée. Elle enrichit cet automne ses gammes rando et freerando de trois modèles faisant le lien entre ces deux mondes : le Daulaghiri, le Météorite et sa version femme le Sphinx. Elle propose aussi une toute nouvelle chaussure de randonnée, la TLT7.

Vous pouvez retrouver tous les produits Dynafit dans notre guide du matos : le guide des skis, le guide des chaussures, le guide des vestes et le guide des pantalons.  

Trois nouveaux skis rando et freerando

Tout d'abord, le Dhaulagiri : ce dernier complète la gamme randonnée de Dynafit avec une largeur au patin de 99mm (130mm en spatule, 114mm au talon). C'est un ski à tout faire, possédant des inserts carbone couplés à un noyau en peuplier et paulownia. Il est disponible en 169, 177 et 183cm, pour un poids de 1400g/ski en 177, au prix de 600€.

Ajoutez des photos (2020px)

Le Dhaulagiri présenté en vidéo :

Le Météorite et sa version femme le Sphinx, sont à peine plus étroits que le Daulaghiri : 125-97-115 pour le premier, 123-96-113 pour le deuxième. Cependant, leur construction et leur shape sont différents : ils sont inspirés par leurs frères ainés, les Chugach et Hokkaido. Ils ont un noyau bois en peuplier et hêtre, avec des inserts carbone et un chant ABS sur toute la longueur des skis. En revanche, à la différence des deux autres, ils ne sont pas en cambre inversé : ils possèdent un cambre classique et un double rocker, pour une bonne accroche sur neige dure. Ce sont des skis plus orientés descente que le Dhaulagiri, et du coup un peu plus lourds. 

Le Météorite est disponible en 170, 177 et 184cm, pour un poids de 1820g/ski (en 177). Le Sphinx lui, sera disponible en 163, 170 et 177cm (1670g/ski en 170). Ils seront tous les deux au prix de 620€.

Ajoutez des photos (2020px)

Le Météorite présenté en vidéo :

Ajoutez des photos (2020px)

Une nouvelle TLT, la TLT7

La célèbre lignée des chaussures de randonnée TLT, pour Tour Lite Tech, connait une nouvelle évolution : la TLT7. Comme sa prédécesseur (qui reste en production en version Mountain), elle se place sur le segment de la randonnée "classique", plutôt light, avec plusieurs versions. On retrouve ainsi la TLT7 Expedition, renforcée en Grilamid et carbone et disponible en version women's (chacune avec deux choix de chaussons possibles). Comptez 600€, pour 1020g/chaussure (920g/chaussure en version femme). La TLT7 Performance est elle renforcée en Grilamid et Titanex, la rendant plus rigide que la TLT6 du même nom. Elle pèse 1010g/chaussure et sera à 700€. Il existe une troisième version en édition limitée, la TLT7 Carbonio, décrite plus bas dans l'article.

Ajoutez des photos (2020px)
Parmi les évolutions notables de cette chaussure, elle possède un nouveau système de serrage sur le crochet du collier, qui permet de faire tous les réglages à partir d'une seule boucle. Mais le point le plus surprenant se situe à l'avant de la chaussure : au revoir le débord avant ! Le nez de la TLT7 est lissé, ce qui a permis de reculer l'emplacement des inserts et ainsi l'axe de rotation de la chaussure à la montée : on obtient un meilleur déroulé du pas. Cette chaussure est donc uniquement destinée à des fixations à inserts. Elle nécessite aussi un adaptateur vendu par Dynafit pour pouvoir utiliser des crampons. Ses inserts ont également évolué, ce sont les tout nouveaux Master Step : leur forme a été revue pour permettre un chaussage encore plus facile. 
Ajoutez des photos (2020px)

La gamme Carbonio

Un ensemble complet, haut de gamme, sera disponible chez certains revendeurs Dynafit cet automne : c'est la collection Carbonio. La marque a surtout travaillé sur les matériaux utilisés, pour créer une panoplie légère et résistante, avec un design caractéristique, typique du carbone, l'élément principal utilisé. La veste Carbonio utilise des fibres enrichies de particules en carbone permettant une meilleure isolation thermique, pour un poids de 260g

Le Dynafit Carbonio 88, dérivé de l'existant Carbonio 74, sera disponible en 158, 167, 176 et 184cm pour un poids de 1100g/ski en 167. Il possède, logiquement, une construction en carbone 3D et est vendu au prix de 1000€.

La Dynafit TLT7 Carbonio possède une tige carbone pour un maximum de rigidité, le tout pour un poids de 990g/chaussure, et 750€.

Pour compléter la tenue, vous pourrez retrouver un casque DNA, des bâtons, un short (oui oui), une TLT Superlite 2.0 et un sac-à-dos RC 20 aux couleurs de la gamme Carbonio.    

Ajoutez des photos (2020px)

La gamme Beast

En plus de l'arrivée des Météorite et Sphinx, qui viennent agrandir le choix en skis orientés descente, la gamme freerando de Dynafit est uniformisée : La Khiôn, arrivée l'année dernière, a été rebaptisée du même nom que les puissantes fixations Beast. On retrouve donc la Beast, la Beast Carbon et la Beast Women, à 550€ pour les deux "normales" et 700€ pour la carbone. Seul changement, la Beast Carbon passe d'un système de serrage du chausson Boa au système de lacet des autres Beast. Dynafit propose également un nouveau casque, le Beast, disponible en deux versions, avec (220€) ou sans (170€) la technologie MIPS.  

Ajoutez des photos (2020px)

Le Chugach et la Beast :

Les tests de la rédaction

Vous le savez, chez skipass, ce qui nous intéresse le plus, c'est la descente ! Nous avons donc testé le combo présenté ci-dessus...

La Beast Carbon

Nous avons pu tester la Beast Carbone durant l'hiver dernier. Le chaussage n'est pas des plus aisés : il faut prendre l'habitude et bien écarter la coque pour entrer son pied. En revanche une fois dedans, c'est parfait si on a le bon pied : la Beast s'adresse à ceux qui ont un pied de largeur moyenne, grâce à un chaussant moins étroit que la Vulcan ou l'ancienne Mercury. Cela ne l'empêche pas d'être précise ! A la montée, elle possède un tout petit moins de débattement que les TLT, mais il permet tout de même de grandes foulées. La semelle, de chez Pomoca, fait très bien son travail dans les pierres ou sur la neige dure. 
Une fois au sommet, quand on bascule la chaussure en mode ski, on commence à comprendre ce pour quoi elle a été conçue. Celui-ci nous met tout de suite à l'attaque, il n'y a plus qu'à serrer les crochets et ça ne bronche plus ! Le flex est rigide et même très rigide pour une chaussure de randonnée, comparable à du 120 sur des chaussures alpines, voire 130 de certaines marques. Il y a de la marge avant d'en trouver la limite, si jamais vous y arrivez après avoir avalé quelques centaines de mètres de dénivelé. Elle transmet donc très bien les forces, notamment sur neige dure avec des skis larges. 

Pour qui ? 

La Beast Carbone s'adresse à des skieurs techniques et puissants, qui gardent des jambes après la montée pour pouvoir appuyer sur leurs skis à la descente. Elle est assez légère (1530g/chaussure) dans son segment, permettant ainsi de l'emmener sur de bons dénivelés. Elle est comparable à la Vulcan au niveau du programme, mais son chaussant et sa construction son différents.  

En plein test des Beast Carbon aux Iles Lofoten (photo Karin Sidi-Ali) :

Ajoutez des photos (2020px)

Le Chugach

L'arrivée du Chugach et de son grand frère le Hokkaido (respectivement 106 et 116mm au patin) a beaucoup surpris l'hiver dernier. On comprend pourquoi quand on prend le ski en main : un cambre inversé, chez Dynafit ? Et une histoire de double ellipse qui permet de garder quand même de l'accroche en neige dure ? Il faut avouer qu'il y avait de quoi être sceptique...
Nous l'avons testé en début de saison au skitest du Rock On à Avoriaz, sur des conditions de neige disons, plutôt difficiles. C'était une agréable surprise ! Le flex du ski étant rigide et homogène, le cambre inversé peu prononcé, on conserve effectivement une bonne accroche sur la neige dure, et on peut aussi se permettre d'y aller fort. Et nul doute qu'un ski pareil, avec ce type de géométrie, fonctionne à merveille dans la poudre ! En trafolle un peu légère, on pouvait se permettre de skier fort, à grande vitesse, sans problème. Le cambre inversé permet de pivoter le ski très facilement, même en grande taille.

Pour qui ?

Le Chugach est dur à classer, tout chez lui donne l'impression d'avoir affaire à un ski de poudre, mais il est plus polyvalent qu'il en a l'air et vous satisfera dans la plupart des types de neiges. Cependant, cette construction rigide, la largeur et la taille en font un ski assez lourd, par rapport aux skis plus classiques de chez Dynafit. Il s'adresse donc à des skieurs qui veulent se faire plaisir à la descente, prêts à faire un compromis sur le poids. Idéal en seconde paire de rando, voire en ski de poudre station comme rando pour ceux qui le souhaitent. 

Outerwear

Dynafit propose quatre gammes de vêtements, Freetouring, Ski Touring, Speed Touring et Ski Running (ici de gauche à droite), vous pouvez les retrouver dans notre guide des vestes et guide des pantalons :

Ajoutez des photos (2020px)

4 commentaires

volcomman

inscrit le 10/01/06
326 messages
2 Avis services en station
6 Matos testé
Il faut espérer que Dynafit ait réglé les problèmes liés à la casse des plastiques sur la Khion pour les skieurs (vu aussi de la casse sur un modèle femme) qui envoient du lourd à la descente...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

mik

inscrit le 13/10/99
6418 messages
7 Matos testé
La tlt7, ça vaut une tlt6 à la descente?
Concernant le volume de la beast, au niveau du coup de pied, il y a un aussi bon maintien qu'avec les anciennes mercury / vulcan?

Connectez-vous pour laisser un commentaire

DDAY

inscrit le 16/03/10
107 messages
1 Matos testé
Déjà posté mais l'année dernière j 'ai tournée toute la saison avec des Chugach et Beast 14...le Top. On peut tailler sur piste (après une phase d'adaptation due au cambre inversé;), parfait en petit virage-couloir-neige pourrie. En poudre j 'ai les 188 donc 108 au patin...seul bémol, y en

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire