Test Commencal Tempo 2022

1 test Commencal Tempo.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
N.i.c.o

L'esprit du surf dans une planche de montagne

Commencal Tempo
Avis sélectionné
Profil du testeur : 43 ans | 1,83m | 81kg | Expert | Eckbolsheim
Taille testée : 158
Conditions du test : Une saison, toutes neiges, toutes conditions
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Gamme complète Commencal 2022

Points forts

Plaisir de glisse, polyvalence, prix, accessibilité

Points faibles

Largeur à la montée, taille unique (158 pour un petit gars ou une petite nana ça fait un gros fish)

Conditions du test :

Je réceptionne la planche en début de saison, peu de temps après avoir appris que j'avais été sélectionné.

Livraison au top, le split arrive nu, très bien emballé, sans peaux ni fixations.

Aucun problème à ce niveau, j'ai deux paires de fixations dans l'atelier, je décide de lui attribuer les K2 Far Out, tellement simples d'utilisation en poudre, plutôt que les Karakoram parce qu'au vu du shape, je lui destine plutôt mes sorties peuf que les couloirs verglacés.

Pour les peaux par chance, j'ai une paire de G3 fraîchement réencollées qui lui iront comme un gant avec juste un petit manque de largeur en spatule, mais qui n'a jamais été un soucis. (auparavant sur une Hovercraft Jones).

La saison aura été compliquée pour tester l'engin, j'aurais bien aimer publier le test plus tôt mais la météo a jouée contre moi tout l'hiver.

Pas de réelles chutes de neige cet hiver chez moi dans les Vosges. Une semaine correcte en février avec un gros gavage de poudre, mais sans partenaire de peaux pour faire des sorties sérieuses... Puis enfin, rattrapage in extremis la semaine dernière, avec des conditions pas idéales, mais l'occasion d'aller tâter un peu des itinéraires de montagne avec les bonnes personnes, pour pousser un peu la planche en pente raide.

Description :

Premier constat, il s'agit d'un modèle spécifique split et non de la déclinaison d'une autre board en un modèle splité et ça fait plaisir, parce que ça montre une vraie volonté de proposer une board originale et pas juste un coup de scie dans la planche de série.

La planche fait 158cm, elle est proposée en taille unique pour un poids de 3100gr, ce qui la place plutôt pas mal par rapport à ces concurrentes (moins lourd que l'Hovercraft de Jones par exemple).

La planche est montée avec les clips Union qui font très bien le taf et en silence. (les possesseurs de Karakoram comprendront).

Le shape : un fish super marqué avec un nose énorme et une planche fortement taillée avec un rayon de courbe annoncé à 7m.

Cambre classique sous les pieds pour une meilleure relance mais avec un bon gros rocker pour flotter en toutes conditions.

Je chausse du 43, et la largeur est idéale sous les pieds.

La planche est bien finie, rien à redire sur la construction, elle s'assemble au mm, la déco est sobre comme d'habitude chez Commencal avec juste un petit rappel sur la carre, qu'il s'agit d'une marque de bike à la base.

Seul reproche pour moi, les vis du kit, apparentes sous la semelle, non pas que cela gène à la descente, on retrouve ça sur plein de modèles, mais c'est pénible au fartage, toujours compliqué pour enlever entièrement le fart qui s'y accumule et qui fini sur les peaux. De plus si besoin de resserrer une vis, il faut deux outils...

D’emblée le programme me semble plutôt orienté freerando qu'alpinisme et pente raide. Je la sent plutôt conçue dans un programme où l'on sort les peaux pour gagner les sommets jouxtant le téléphérique que pour bouffer des kilomètres de dénivelé positif... à voir !

Très grosse cerise sur le gâteau, le split sort à un tarif défiant toute concurrence puisqu'il est annoncé à 439 euros.

A la montée :

La planche est large, j'ai l'habitude, car je split depuis 5 ans sur un fish, mais c'est vrai que cela ne va pas sans poser des problèmes lorsque l'on suit des traces de skieurs beaucoup plus étroites. Si les traces sont profondes ou que la neige est dure, on peut être gêné par la largeur des spatules et perdre pas mal de temps et d’énergie par rapport aux copains skieurs ou spliteux 3 parties.

Par contre si on fait la trace en poudre, c'est plutôt une bonne chose d'avoir de la largeur car on s'enfonce beaucoup moins et le rocker fonctionne aussi à la montée.

Énorme avantage d'un split en fish dans les conversions, ça tourne tout seul, l'arrière étant très court, on ne s'arrache pas un adducteur à chaque changement de direction.

En devers j'ai eu tendance à mettre les couteaux assez tôt par rapport aux skieurs qui m'accompagnaient, mais c'est également le cas avec mes autres planches, je pense que la souplesse des softs boots (Deeluxe XV) et des fixations (K2) combinés à la largeur de la planche font que la tenue est moins rassurante qu'avec une paire de ski. Pour la même raison, je me suis aussi retrouvé à cramponner avant les skieurs.

Les planches sont légères sous les pieds et la largeur ne pose aucun problème de chevauchement lorsque l'on ne progresse pas en devers.

Petit détail esthétique toujours agréable, le topsheet est assez résistant et ne marque pas trop aux coups de carres et de couteaux.

Attention, en cas de portage, la largeur du split fait que certains sacs ne pourront pas accueillir les deux parties du split dans les portes skis (on est limite sur le Deuter guide par exemple, les clips ne passent pas. cf photo) donc il vaut mieux prévoir un sac avec un portage spécifique snow mais cela peut être contraignant en cas d’alternance entre portage et mode ski de remonter le split à chaque fois.

A la descente :

En poudre, la board est juste magique, un vrai surf... J'ai fait toutes les erreurs possibles qui m’auraient valu un plantage de spatule sur une autre planche mais là non, elle flotte ou au pire ressort systématiquement. Niveau sensations, j'ai adoré c'est top. On ne sent pas du tout qu'on est sur un split.

On peut jouer sur le rayon de courbe en passant de la grande courbe à fond aux petits virages serrés dans les sapins. C'est vraiment un super jouet qui tiendra toutes les allures.

Je l'ai utilisé en neige gelée jusque dans du 40/45° sans que cela pose de soucis même si elle manque peut être un poil d'accroche par rapport à une board plus rigide, sa maniabilité en fait une option intéressante en pente raide ou couloir serré, en effet, le fish lui permet de pivoter plus facilement qu'une board classique.

Dans la soupe de printemps aucun soucis non plus, la largeur de la spatule fait que la board reste bien manœuvrable et permet de garder une bonne vitesse sans risque de se faire scotcher.

J'ai également testé la board sur piste puisque je la vois bien dans un programme freerando... Encore une fois, très bonne surprise, la conduite sur piste est facile, on peut carver sans problème avec.

Elle se ride aussi bien en grandes courbes tranquilles, qu'en mode petites courbes agressives.

Dans ce second cas elle s'avère assez efficace pour un split, probablement du au petit rayon de courbe, j'ai retrouvé des sensations proches de planches spécifiques avec à l'arrivée les cuisses qui avaient bien travaillées.

Bilan :

Un très bon choix de split, tant pour le tarif qui est vraiment attractif que pour la qualité de la planche.

Elle conviendra à tout le monde, si on accepte sa largeur à la montée. A la descente c'est que du bon.

J'ai toujours privilégié le plaisir à la descente et je trouve que cette planche est parfaitement dans cet esprit.

Je remercie Commencal pour ce test et je les félicite pour avoir oser sortir un engin de glisse aussi cool.


Pour qui ?

Pour ceux qui font tous ces efforts pour le plaisir de la descente
9/10

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.