Test Commencal Supreme FR 2022

0 test Commencal Supreme FR.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
siewicz

Pour les barbus sensibles

Commencal Supreme FR
Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,80m | 65kg | Expert | Aime
Taille testée : 187
Conditions du test : De grand ciel bleu-neige carrelage à poudre jusqu'aux cuisses dans brouillard-on-voit-pas-à-10-mètres
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Gamme complète Commencal 2022

Points forts

Comportement sain et accessible
Performance en poudre
Ski à tout faire

Vidéo d'illustration : https://youtu.be/JQ0utO8uVzs


Contexte


Deuxième surprise pour Noël ! Après le TP du masque du printemps dernier, Skipass me contacte pour cette paire de ski. Décidément, le Père Noël Alexandre de Skipass nous gâte cette année ! Un grand merci à Commencal pour cette paire. Merci de vous prêter au jeu des tests privés !

Un petit mot sur la marque (on m'offre une paire de ski, autant faire le travail). Je découvre Commencal qui fait normalement des vélos. Des bons vélos de ce que j'ai entendu. Pour se diversifier l'entreprise Pyrénéenne a décidé de se lancer dans le ski. Après une année de partenariat avec Faction, ils font maintenant le développement et la fabrication de leur ski in-house. 

Le Commencal Supreme FR est un ski freeride en 118 au patin, "pensé pour le Freeride World Tour". Notons que le développement du Supreme a été fait avec Faction (cependant il ne semble pas être un clone d'un ski Faction). Commencal ajoute : "Tous nos skis sont pensés pour apporter performance et accessibilité".


Descriptif


  • 187cm (taille unique)
  • 23m de rayon (aucun doute là dessus)
  • 118 au patin
  • 1,7kg le ski (pas pesé nu, on va faire confiance. Ils ne sont pas montés en rando)
  • Construction 100% Paulownia / Fibre Biax 600/200. PHENOL sous pied. 0 Carbone 0 Kevlar 0 Titanal
  • Programme : le Freeride World Tour. Autrement dit, aller vite et tout droit peu importe le terrain. Joie. 

Mot de Nicolas du département ski : "Ce sont de gros FR moderne/BC. Nous avons des bureaux à Squamish BC, c’est le ski qu’on a fait pour eux. Les SUPREME MY21 sont clairement pensés pour les bons skieurs à bons cuissots. C’était le but de faire des skis performants pour les athlètes, idem pour les ABSOLUT"


Prise en main


Je me suis mis en quête de trouver des fix. On va faire monter ça au shop et on se jette sur les pistes en attendant que la neige tombe en ce mois de Janvier 2022 complètement sec.

J'ai fais 1h dessus ce jour là, le temps de comprendre que je vais kiffer ces skis : sur piste les carres sont affutés comme un katana (rayon de courbure de 23m, je confirme... gare au touriste qui change de direction) et sur les micros carrés de poudre de neige-d'il-y-a-3-semaines ça tourne tout seul !

Sur cette brève prise en main, on comprend tout de suite qu'on a affaire à un ski de barbus. Ces gens qui aiment aller droit et vite peu importe ce qu'il y a sous les pieds. Le ski est directif et rigide. Il flotte en poudre et absorbe les autres terrains. Cela dit, ce ne sont pas des barres à mine non plus, le flex est la fois ferme et doux (les mots d'Andrea). Un ski de barbu sensible on pourrait dire...

Note pour être complet : j'ai demandé un léger setback pour le montage des fix. Je trouvais le marqueur fort en avant du ski, la carre effective talon semblais presque plus longue que côté spatule. Après quelques essais : de 0 à 2cm en arrière je ne vois pas vraiment de différences.


En neiges faciles


- Piste

Ça tient le pavé, le ski est sur des rails. Le rayon de courbe est très très long et la mise en dérive peut être très physique une fois dans le rail (et à 100km/h). Ça absorbe bien le terrain. Pas de "pop" à bas régime, mais ça vient avec un peu de vitesse. Ça se conduit vite et tout droit sans trop d'efforts.

- Poudre

Pow pow pow pow pow. Juste incroyable. Ça déjauge et ça tourne tout seul. Le plaisir est immédiat. Ils sont fait pour la poudre et ça se ressent. Pour le coup, pas besoin de beaucoup de vitesse pour sortir les spatules (très appréciable pour mes runs qui ne ressemblent pas à ceux de Markus). 

Mais on sent qu'ils sont fait aussi pour la perf. La stabilité est au rendez-vous, la confiance se prend vite, la vitesse aussi. Je reconnais mon manque d'éléments de comparaison mais je sens que j'en ai sous le pied.

Mention pour la journée du 4 Avril : ski dans le brouillard, visibilité entre 5 et 10m avec de la neige au dessus du genou. Peu de pente, peu de vitesse et aucune idée de ce qu'il se passe sous les pieds : On serre les genoux, on joue des cuisses, mode godille, confiance dans les skis : Plaisir over 9000. 



En neiges difficiles


- Piste ravagée

Moyennement à l'aise dans les bosses, ça va se jouer au physique. Plaques de verglas : ça dérape mais on ne perd pas l'équilibre. Le tout droit reste ici la technique joker. Les paquets de neige fraiche ou de neige de printemps, ils adorent, ça passe au dessus ou à travers. Je m'amuse beaucoup là dedans.

- Traffolle douce

Comme ça porte bien, les transitions entre carré de poudre vierge et carré de neige tracées se passent bien. Peu de changement de vitesse, on flotte par dessus tout. On est "au dessus" de ça. M'voyez.

- Traffolle qui dégèle

Mention honorable, le ski travaille bien et plus le temps passe, moins je met du physique ce type de conditions. 

- Traffolle gelée

Pas si pire mais pas de miracle non plus : le ski travaille travaille, même si s'engager dans un bord de piste sur-tracé et gelé c'est la garantie de perdre des points de style...


Cohérence


A la manière de Brice qui attend sa vague à Nice, prendre les remontées avec un ski en 118 c'est la garantie de recevoir remarques et quolibets quand il n'y a pas 40cm de poudre tombée la veille.

Le comportement du ski est très sain. C'est un ski aux caractères dichotomique : rigide mais doux, accrocheur mais maniable, directif mais aussi un peu planant, performant et accessible... Ils renvoient ce qu'on y met en physique et en technique.

En cela, je les ai trouvé totalement cohérents au terrain alpin. Bien loin d'être candidat au FWT ou de guetter la poudre avec ma motoneige au canada, je m'amuse en sortant des pistes peu importe les conditions (j'ai des actions chez vola pour le pitex). Je n'ai jamais pris ces skis en défaut*. 

Evidement quand la neige est bonne, ça fait le taff de ouf. Mais dès que c'est croûte, gelé ou tracé, le ski fait un super taff, la technique fait le reste. Et quand c'est vraiment infâme en HP, ils me confortent dans ce que je disais sur mes vieux H112 ; des skis large et rigide rendent les pistes très ludiques en cherchant les paquets de neiges et les aspérités du terrain.

* En fait si. Un petit passage ultra-tracé type chemin de douanier au dessus d'une barre en forêt qu'il fallait descendre en dérapage. Les ski étaient trop longs et je me suis retrouvé coincé, le ski tendu en l'air dans le creux des traces, coincé à l'avant et à l'arrière par du rocher.


Réserves


Je les sort d'entretien au shop et je constate que l'accroche a un peu diminué. Ne connaissant pas grand chose sur l'affutage je me demande si il y a une technique pour maintenir la sensation d'origine ?

On a un peu discuté avec le skiman et il avait l'air d'avoir des réserves sur la durabilité du ski. D'expérience, les skis de ce type assez léger, seraient sujets aux infiltrations et au bombement de la semelle même sans signes extérieurs de pénétration. RAS Pour l'instant mais je surveillerais.


Conclusion


J'ai pu monter sur quelques autres ski cette saison (Atris, Kore 105, Ross' Sender Ti & Gamer 118, Fisher Ranger 102, Infraglass) et c'est mon préféré. Mes QST106 ne sont sortis qu'une seule fois depuis que j'ai monté les Supremes. Ils ont beaucoup de similitudes, j'ai juste l'impression que le Supreme fait tout un peu mieux. 
J'aurais bien aimé comparer aux nouveau Blank... Quelqu'un en a à prêter ?


Vous le savez, j'aime quand la description colle avec la réalité. Commencal tape juste avec un ski qui est cohérent pour ses athlète mais aussi accessibles aux bébé-barbus comme moi. Ce ski a éveillé ma curiosité, il va passer du temps sous mes pieds !

Pour qui ?

Aux barbus. Ou ceux qui veulent laisser pousser leur pilosité faciale.
10/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Performance trafole
Aptitudes piste
Aptitudes freestyle

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.