Test Salomon Mtn Explore 95 2021

46 tests Salomon Mtn Explore 95.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,8/10
siewicz

Accessible, polyvalent, rassurant.

Salomon Mtn Explore 95
Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,80m | 64kg | Expert | Aime
Taille testée : 177
Conditions du test : Ski-test de 2h : Beau temps, neige dure, croute, 5cm de poudre, raide, trafolle gelée et piste fraichement damée (en 500m de dénivelé, oui)

Points forts

Tolérants, accessibles
Rebond
Portance
Poids dans la moyenne

Points faibles

Un peu pataud (revers d'être tolérant)
Poids dans la moyenne

Une fois n'est pas coutume, ce ski a été testé lors du ski test Salomon à La Plagne du 25 Février 2021, le temps d'une montée et d'une descente. Et quelle descente ! (voir la vidéo)


Accueil et prise en main


Nous sommes accueillis par le staff de Salomon à Plagne centre à 9h, on est les premiers. Accueil avec le sourire. Ça fait du bien de voir des sourires...

J'étais venu pour tester les nouveaux Blank mais on dirait que ce sera pour l'année prochaine. Ne voyant pas les 118 non plus et ayant déjà les 106 à la maison, on se rabat sur le matos léger, au moins je pourrais comparer avec mes ZeroG95, mes anciens Camox Freebird à 97mm au patin et mes nouveaux M-Tour 99

On nous met entre les mains ces fameux MTN 95. C'est léger, mais pas hyper léger. On parle de 3kg la paire de lattes, contre 2,5kg pour mes 0G, 2,6kg pour les Dynastars et 3,2kg de Camox, je ne suis pas dépaysé. On reste dans la moyenne des autres marques également. Réglage rapide des fixs et c'est parti.


Petite parenthèse sur la fix MTN brake (je ne ferais pas de test dédié)

Le gros + : Le guide pour chausser les inserts avant est incroyable
Le + : Semble très stable et très proche des constructions de Plum
Les - : Pour le même taff (fix light à 2 cales), le poids (600g/paire) est plus proche d'une dynafit speed radical (740g) que d'une Plum oazo (400g). Le prix est aussi dans la fourchette haute.
Le gros - : La 2e cale est super dure à manipule avec le bâton.


En montée


C'est relativement léger. Difficile de sentir la fatigue sur 500m de dénivelé sur piste. Les peaux étaient un peu fatiguées, monter dans le raide sur neige gelée était très optimiste. Mais une fois en conversion sur les carres, ça accroche. Rien à signaler de ce côté là. 

A mon avis on commencera à chercher du matos plus léger quand on approchera les 2000m de dénivelé réguliers. Ou alors si on a pas la caisse.


En descente


On a tout eu. On est parti dans les couloirs de la Grande Rochette donc on a eu 150m de raide avec alternance de neige dure, 10cm de croûte (gentille), 5cm de poudre. Puis grosse trafolle dans le bas des couloirs pour rejoindre les pistes : traces de skieurs et coulées de neige gelées, et enfin piste fraîchement damée jusqu'au front de neige.

Le retour que j'en ai... c'est qu'ils sont polyvalent avec une sensation presque alpine sous le pied. Il y a du rebond et un peu de portance grâce à la spatule taillée plutôt large. Ils sont souples, très tolérants et accessibles. Ils pourraient manquer de peps pour les plus exigeants, à la limite du pataud si on leur en demande trop.

Dans le raide, impec, ça accroche sur neige dure. En poudre ça flotte un peu. Je n'ai pas eu le temps (et assez de poudre)... de prendre vraiment de la vitesse pour voir le déjaugage. En croûte, ça écrase bien. 

Dans la trafolle gelée, pas de miracle, faut jouer des cuisses comme ressorts. Sur piste... étrangement c'est là qu'avec mon ami nous avons constaté le plus de différences entre nos deux paires : Lui arrivait à carver et était très stable, moi le ski partait en conduite dérapée et la spatule vibrait beaucoup dès qu'il y avait un peu de vitesse... Je ne tirerais pas de conclusions sur ce maigre passage.


Comparaisons


Avec le Zéro G 95 : On est pas du tout sur le même type de ski. Là où le Blizzard est un ski qui cherche la performance (poids, descente sportive), le MTN est un ski plaisir, à la cool. Il peut servir en milieu technique mais ce ne sera pas son domaine de prédilection.

Avec le Camox Freebird : Il y a beaucoup de similitudes. Je dirait que le Black Crows est meilleur (Accroche, rigidité, stabilité en vitesse, rebond/joueur), mais au prix d'un poids plus conséquent.

Avec le M-Tour 99 : Le Dynastar est plus léger et l'on profite moins de l'inertie du ski. Il se skie plus "léger", là ou le MTN se skie plus comme un ski alpin classique. J'ai d'ailleurs un ami qui en a fait sa paire unique station/rando (le MTN), là ou je ne me verrais pas utiliser le dynastar pour de longues journées de station. Le déjaugage est bien meilleur sur le MT99, on a pu comparer côté à côte.


Conclusion


Les MTN 95 sont un genre de best-of du ski de rando, un très bon allrounder. Ils feront le taff pour un trèèèès large public. Je vais quand même garder mes M-Tour 99, un poil plus demandeurs en technique mais aussi plus performants de manière générale ;)

Pour qui ?

Tout le monde, hors skieurs très exigeants (pente raide, bourins, skis larges, skis fins...)

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire