Test Line Sakana 2019

7 tests Line Sakana.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Line Sakana
Jérôme Pouteau

A l'aise partout, comme un poisson dans l'eau !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,87m | 80kg | Avancé | Villeurbanne
Taille testée : 181
Conditions du test : Premières neiges de la saison !

Points forts

Design original,
Très réactifs et joueurs.

Points faibles

Disponible qu'en 2 tailles seulement.

J’ai eu l’occasion de tester les nouveaux Line Sakana lors du week-end de La Grande Première à Val Thorens.

Les chiffres

D’après le technicien sur le stand (qui confirme ce que j’avais pu lire auparavant), il faut prendre une taille plus petite que soit. De toute façon ils n’existent qu’en 2 dimensions : 174 et 181.

Je fais 1m87, les 2 tailles pourraient me convenir en fonction de ce que je recherche m’annonce le technicien. Ce sera donc les 181 pour aujourd’hui.

150 en spatule, 105 au patin et 138 au talon. Avec ces mensurations on obtient un rayon de 15 mètres (pour la version 174) ce qui est ultra court pour un ski orienté freeride.

Le poids annoncé (toujours pour les 174) est de 3.54kg, plutôt léger pour les dimensions.

Dans la pratique

Au stand Line

Je suis arrivé tôt pour être sûr d’avoir le choix et j’ai bien fait. Ça m’a permis de jouer un peu à vide avec ces skis avant de les chausser.

Petits tests de flexion, la spatule est assez souple mais pas toute molle non plus. Le ski et le talon sont eux assez rigide, voir même très rigide pour le talon malgré sa construction particulière. Sans doute que les plaques de renfort en titane n’y sont pas pour rien…

Le top-sheet est tout simplement magnifique et à l’air d’être de qualité. La sérigraphie n’est pas identique sur les 2 skis, mais reste relativement similaire quand même.

On y retrouvera en majorité des écailles et des vagues, un poisson dessiné en ligne de cote et sur l’un des skis une panoplie de petits items dont la présence est plus ou moins justifiée (mais est-ce important ?) : des flèches, des arcs, un sapin, l’œil d’Horus, le logo d’Eric Pollard, le mot Sakana écrit en kanji (symbole japonais), … Les skis sont plutôt monochrome, blanc sur noir, avec seulement quelques inscriptions en jaune.

En dessous du ski on a le droit à une semelle toute blanche, ornées en partie d’écailles au niveau du talon, le « kanji » créé pour ses skis sur l’un et l’inscription « Line » sur l’autre.

Sur piste

J’aurais eu tendance à dire que les 105 au patin allait se faire sentir et pourtant du fait de leur poids contenu et de leur rayon ultra court j’ai vraiment eu de bonnes surprises !

• Avec une petite couche de neige fraîche du matin même. 

Ce fut les conditions idéales pour tester leurs aptitudes, qui ne m’ont pas déçu ! Ils sont vifs et répondent bien. A vitesse moyenne on a des skis joueurs qui ne demandent qu’à enquiller le prochain virage. A haute vitesse on se retrouve à carver (presque) comme avec des skis de piste, ça tourne court et ça tient le pavé.

Sur de la grande courbe ça marche aussi, mais ils ne sont clairement pas faits pour ça. Bon ceci-dit même s’ils s’en sortent admirablement bien ils ne sont pas faits non plus pour passer leur vie sur la piste…

Le talon plat fait pour beaucoup dans la réactivité du ski, après, est-ce que ce swallowtail apporte (ou enlève) quelque chose ? Aucune idée.

• Sur une piste de fin journée, bien bosselée.

Le constat est plaisant également, encore une fois ça tourne vite et court ; c’est efficace. On en oublie même que l’on a du 105 au patin.

Hors-piste

Soyons clair, vu les conditions météo je n’ai pas grand-chose à dire dans cette section. J'ai néanmoins pu faire quelques lignes dans une neige trafolée et effectivement ces skis ont un grand potentiel. Malheureusement le nombre de caillou au mètre carré m'a obligé a rapidement revenir entre les piquets.

Par rapport à d'autres skis du même type ce qui m'a frappé de suite c'est sa facilité à changer de cap.

Conclusion

Visuellement parlant, on aime ou on n’aime pas, mais ce qui est sûr c’est que ces Sakana ne peuvent pas laisser indifférent.

Pourtant orientés Freeride, ils offrent de bons résultats sur piste. Les quelques traces en trafole que j’ai pu faire ont été agréables, le ski est joueur.

Même si j’aimerai pouvoir me faire mon propre avis, je n’ai aucun doute sur leur efficacité en poudreuse, si Léo Taillefer a réussi à rider le Biacherahi au Pakistan, avec un départ à 5880m avec, alors ces skis devraient convenir pour la majorité des spots de poudreuses « grands publics » !

Pour qui ?

Ces skis ne sont pas fait pour rester sur piste et demandent une certaine technicité pour être exploités. Ils se destinent à tout ceux et celles qui ont ces 2 pré-requis. Ah j'ai failli oublier : freestylers/euses passez votre chemin !

commentaires

2 commentaires

le fab
Statut : Expert
inscrit le 26/11/99
Matos : 9 avis
"Ces skis ne sont pas fait pour rester sur piste ...
... freestylers/euses passez votre chemin !"
c'est marrant mais quand on regarde la vidéo promotionnelle, y a que du carving et du freestyle
1
Jérôme Pouteau

inscrit le 06/01/17
"Ces skis ne sont pas faits pour rester sur piste ..." oui c'est bien vrai, surtout avec 105 au patin, MAIS ce n'est pas pour autant qu'on ne peut pas carver avec. C'est ce que je souligne d'ailleurs dans mon test : "A haute vitesse on se retrouve à carver (presque) comme avec des skis de piste".

Tu peux faire du freestyle avec n'importe quel ski, mais en général ce qui est recherché dans ce domaine c'est un ski bi-spatulé, plutôt léger, avec une fixation plutôt centrée et une raideur modérée pour faciliter les réceptions (le Rockwell de chez Amplid est un bon exemple). Bien sur qu'on peut faire du freestyle avec les Sakana, mais ce sont loin d'être les skis idéaux pour ça (à mon avis), ne serait-ce que pour poser une réception en switch par exemple, en sachant que le talon est plat...

Quand tu regardes les vidéos promotionnelles c'est pour faire (comme indiqué;) la promotion du produit. Le but est de montrer des choses qui envoient, qui donnent envie. Je rappelle également que ce sont des professionnels que l'on voit sur ces vidéos, ces gens là peuvent exécuter n'importe quelle discipline avec n'importe quel ski.
Je vais aller à l’extrême mais si tu regardes les vidéos "one of those NORDIC days" tu verras des "rideurs" envoyer du freestyle et pourtant je pense que les skis utilisés sont loin d'être prévu pour ça à la base... ;-)
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire