Test La Planche Mauriennaise Le 114 2020

2 tests La Planche Mauriennaise Le 114.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,5/10
PEC
Par PEC

Un Dragster made in Maurienne

La Planche Mauriennaise Le 114
Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,84m | 87kg | Expert | Grenoble
Taille testée : 194
Conditions du test : Début de saison sur piste en ski test, neige froide et beaucoup de bosses sur la fin de journée

Points forts

Stabilité
Puissance

Points faibles

Dans leur programme : aucun
hors programme : le rayon peut être déstabilisant
Prix

Je parlerais bien des conditions de neige lors du test de ce ski hors catégorie, mais la réalité est qu'on s'en fout royalement. La seule condition dont on doit se soucier est celle de l'état général du bonhomme posé dessus.

Pour les avoir eu aux pieds quelques descentes (le principe du ski test ne permettant pas de les garder plus longtemps), je peux dire que ces lattes sont éprouvantes. On peut aller n'importe où du moment que  le ski est dans le sens de la pente. Pas question ici de s'amuser à tourner autour de maudites bosses ou de quelconques sapins. Quand on a ça au pied, le but du jeu c'est d'aller à peu près tout droit en prenant sur soi de gérer le relief que le 114 veut bien nous laisser apprécier. C'est lourd, c'est droit (car oui à 34m de rayon, c'est droit) et ça bouge pas. Décrit au stand comme un ski de derby, il n'a pas manqué de me le rappeler à mainte reprises.

Bien qu'un peu violent pour un début de saison (bonjour la prépa en carton pâte), on sent vite qu'il y a un potentiel énorme derrière ce concept qui peut paraître banal. Encore une fois, ce n'est pas, à mon sens, dans les lignes de cote qu'il se démarque, mais plutôt dans la construction interne. Le noyau frêne associé au carbone rempli son rôle et insuffle au produit final un profil de barre à mine. Le noyau bois supprime les vibrations telles que celles que l'on pourrait ressentir dans un VOLKL Mantra, ce qui rend la skiabilité plutôt douce. Petit résumé :

Piste

On a quelques fois tendance à penser q'un bon ski freeride perd de l'intérêt sur piste, notamment à cause d'une largeur souvent inadaptée ou encore un rocker trop prononcé. Ici, pas de largeur de porte de chiotte et pas rocker bannané. On a un ski très stable sur piste même à haute vitesse. Pas très étonnant parce qu'avec ses 2.4kg par ski, on se surprend même quelques fois à galérer pour les bouger sur les petits virages (je dis "virage" parce que les "petites courbes" taillées on oublie direct). 

Donc la piste y sont pas fait pour ça mais ils se débrouille vraiment très bien pour peu qu'on aime aller vite et droit. Là encore une fois y faut pas chercher un ski nerveux sur ce type de neige.

Trafolle

Les derbys, c'est souvent trafollé. Et là on entre dans un domaine ou le 114 est roi. Pour imager un peu l'affaire, il faut se dire que descendre avec ces monstres dans une neige tracée, bosselée, craquée, ou tout ce qu'on veut, c'est un peu comme conduire un bus scolaire à 200km/h à travers un magasin de porcelaine : ça secoue un peu mais dans l'ensemble on fracasse tout. Encore une fois on aura les jarrets fumés avant que le 114 n'aie pu dire "peuf".

Poudre

En parlant de peuf, je n'ai pas eu le loisir de les tester dans de la belle blanche, mais quand on voit leur comportement général, on se dit que tant qu'on ne décide pas d'aller faire du sapin ou je ne sais quelle godille, et ben... y'a pas de raison. Le shape général est un classique des skis freeride, avec un rocker modéré avant et arrière et des largeurs passe partout, à la différence près que ces bêtes là, c'est fait pour tirer droit. Vraiment droit.

Conclusion

Un ski à ne pas mettre entre toutes les mains, car assez peu accessible. C'est un ski très exigeant, qui demande une bonne condition physique pour les tenir une journée, et qui restent quand même l'apanage d'une certaine catégorie de skieurs qui aiment bourriner sauvagement dans le premier champ de bosses qu'ils trouvent, ou taper des couloirs à une vitesse qui gèlerait les dents des bouquetins. Ce n'est pas le ski "pépère" qu'on trouve chez tout les autres fabricants (y'a pas d'équivalent à ma connaissance en tout cas).

Leur poids pourrait éventuellement soulever un point négatif, mais c'est dans l'ADN même d'un ski de cette trempe d'être "lourd".

Pour qui ?

Pour des bourrin.e.s, avec un bon niveau et qui aiment passer au dessus des bosses sans les contourner, tracer des grande lignes bien amples
9/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Performance trafole
Aptitudes piste
Aptitudes freestyle

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.