Test Elan Ripstick 96 Black Edition 2018

3 tests Elan Ripstick 96 Black Edition.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Elan Ripstick 96 black edition
PerGiocare

Avec quelques années de moins et quelques

Avis sélectionné
Profil du testeur : 59 ans | 1,81m | 76kg | Avancé
Taille testée : 181
Acheté : en ligne
Conditions du test : Pistes non damées ou bords de pistes avec 30 à 50 cm de neige fraîche, pistes damées bonne neige naturelle ou dure.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé : skis Elan

Grâce à Skipass et à Sunset Sport (distributeur Elan), j'ai pu profiter d'une paire de Elan Ripstick 96 Black Edition en 181. Merci ! Sans ça, je n'aurais surement pas tenté l'expérience. ;)

Ripstick utilisés (seulement) 8 fois, dont une fois en alternance avec mes Z82 et les Head Rev Pro 80 de mon fils.

A 59 ans, le "testeur", s'estime comme étant "avancé" … au moins dans l'âge …

Un peu en manque de condition physique cette année …

Mes derniers skis antérieurs sont des B2 (patin 78) en 181 et des Z82 (patin 82) en 170, que j'utilise essentiellement sur pistes damées et quelques bords de pistes.

Ces Ripstick sont donc les 1ers skis réellement freerando/freeride avec un patin aussi large, que je skie.

L'objectif étant de sortir plus souvent des pistes damées, sans toutefois passer à la rando, j'y ai fait monter des fixations alpines Look SPX12.

Synthèse de mes ressentis : la note globale de 9/10 est relative à l'usage fait et aux objectifs visés qui ont été totalement atteints pour ma part.

Skis très polyvalents et faciles à skier, sur pistes damées en bonne neige ou neige dure, pour ouvrir les terrains de jeu hors des pistes habituelles, pas fatigants mais sûrs.

J'ai été de suite en confiance, alors que c'était mes 1ers skis en 96.

Bref, exactement le style de skis que j'apprécie pour mon usage "tourisme", sans pratiquer du ski "extrême", ni du ski de "compétition", mais en envoyant quand même un peu sur pistes damées et maintenant encore plus hors des pistes damées …tout en n'étant pas totalement foutu en fin de journée.

Nota : je ne suis pas capable de dire si, sans la couche carbone, la version standard offre le même comportement.

En tout cas, avec ces Ripstick 96 BE, il n'y a pas eu d'erreur de casting, au contraire !

Auparavant j'étais un peu interrogatif par rapport à des skis avec un patin de 96. Or finalement je vais les utiliser vraiment en paire principale et garder les Z82 pour les jours sur pistes damées neige à canon ou les matins de regel.

Je suppose qu'ils sont encore plus adaptés pour un usage freerando, d'autant plus grâce à leur légèreté sur la balance et aux pieds.


Est-ce que j'aurais acheté ces skis ? Je n'ai pas skié d'autres modèles de ce genre. Mais, d'après les commentaires lus ici, je crois que j'apprécie plus les Ripstick que des Bodacious, des Mantra, etc …qui me semblent plus exigeants.

Le seul gros bémol, c'est un prix de base à 799 € skis nus. C'est surement justifié par rapport aux technos mises en oeuvre. Mais c'est déjà un budget conséquent …

Quant à la fragilité du topsheet … c'est quand même dommage.


Principales caractéristiques :

Il s'agit du modèle Black Edition, c’est-à-dire, certes avec une déco noire, mais surtout avec une couche carbone absente du modèle Ripstick 96 standard.

Prix catalogue nus : 799 €.

Sauf erreur de ma part, le modèle qui sera commercialisé en standard la saison 2018/20019, n'aura pas cette couche carbone (info. de Thomas chez Sunset Sport).

Les Ripstick 96 sont donnés pour 181 cm, mais en réel mesurent entre 177,5 et 178 du haut de la spatule direct jusqu'au sol.

Le patin fait vraiment 96 mm.

Rayon 19,5 m.

Poids nus 1400 gr en 181. (pas pesés fixés).

Profil Amphibio (voir doc. technique sur le site Elan et voir photos jointes) : en gros, un ski droit et un ski gauche, chacun avec un profil "normal" pour les carres intérieures qui accrochent donc sur toute la longueur et un assez grand rocker pour le coté extérieur.

En conséquence, en spatule, le rocker du coté extérieur est avancé de 8 cm par rapport au coté intérieur. Et en talon, le rocker arrière externe est avancé de 4 cm.

En plus du profil Amphibio, plusieurs techno mise en oeuvre par Elan : voir le site Elan.

Un cambre très peu marqué.

Un flex assez souple en spatule, assez ferme en patin et en talon.

Pour comparer avec des skis "récents" comme les Head Rev Pro 80 : la spatule des Ripstick est nettement plus souple, le reste ayant un flex similaire.

Nota : je ne suis pas un pro es-comparaisons de flex … et assez ferme = assez ferme pour moi, mais pas du tout barre à mine ;)

Les fixations alpines Look SPX12 sont montées à la marque Ride, soit à 81 cm du talon = 45 %, si j'ai bien compris le mode de calcul des skipasseurs barbus.

Il y a bien aussi des marques -1, etc ... et +1, etc ...mais dans 2 magasins sérieux on m'a dit que la marque "ride" est très bien pour mon usage .


Look / Décoration :

Décoration sobre du topsheet très noir brillant, plus noir que sur la photo diffusée par skipass, avec juste les inscriptions minimales Elan Ripstick 96 Black Edition en gris assez foncé.

Chants vert fluo.

Après usage, sur seulement 8 sorties, le topsheet des Ripstick BE est super fragile ...les spatules non protégées sont déjà en dentelle sur le dessus, les arêtes supérieures des chants sont griffés, il y a une belle rayure sur le devant gauche ...

Bon, ok, les skis ne sont pas un musée … mais, un vernis plus solide, une protection des spatules, à ce prix-là ce serait mieux.

Un détail : les mentions "right / left" sont très peu visibles. certes le ski droit et le gauche ont des décos différentes, mais cela reste peu visible   ... j'ai dû mettre un autocollant sur le ski droit ...


Désolé, mais je n'ai pas eu l'occasion de tester la solidité de la semelle sur des requins. ;)


Mes "ressentis" … c'est à dire, ce que j'ai ressenti, avec mon bagage technique et mes façons de pratiquer le ski.

Cela n'a donc pas vocation à servir d'avis ultime sur ces skis, juste à donner quelques éléments de choix pour celui qui chercherait des skis de ce style …


Sur pistes non damées ou bords de pistes, neige fraiche non poudreuse, entre 30 et 50 cm …

Et cette saison, ce fut la grande majorité de mon temps de ski  …

Par contre, je n'ai pas pu skier de la vraie poudreuse …

Confirmation de la tolérance et de la facilité à skier en neige non damée : ils sont assez souples en spatule pour encaisser/absorber.

Assez fermes en patin pour sentir qu'on les a sous les pieds et qu'on peut appuyer pour les contrôler.

Et les talons sont assez fermes, ils permettent de se rattraper en cas de déséquilibre arrière en sortie de virage (oui … ça m'arrive) et c'est sympa que les skis ne jettent pas le skieur dans ce cas ;)

Les Ripsticks sont plus légers à skier que les Z82 et tournent tous seuls … peut-être que le rocker extérieur bien plus prononcé rend l'entrée en virage encore plus facile, même si les Z82 sont déjà faciles …

Il me semble aussi que dans ces conditions, ils "renvoient" plus que les Z82. Du coup, je me suis retrouvé à enchaîner des bosses enroulées facilement.

Nota : en neige non damée, je ne skie pas dans les bosses à la Grospiron ou à la Luc Alphand dans les Monashees …J'essaye de garder la ligne de pente et j'enroule les bosses en tournant plutôt dessus, autour du bâton (du moins c'est comme ça que j'explique ma façon)

Je suis passé dans des endroits où je n'étais pas hasardé avec les Z82, ou des endroits où, les autres saisons, j'avais plus galéré avec les Z82 …

Effet psychologique : <<Tu es sur des Ripstick 96, alors ça doit passer>> ? Griserie devant tant de neige cette saison ? Plus grande maturité en skis ?

Dommage que je n'ai pas pu comparer avec d'autres skis en patin de 96 …et dommage que je n'ai pu alterner avec les Z82, sauf une fois où je suis plutôt resté sur pistes damées …

Peut-être que pour ces terrains, un montage à -1, voire -2, aurait été plus adapté.

Il me semblait que c'était court devant et qu'un montage plus en arrière aurait permis aux spatules de sortir plus.

Surtout que le talon ne se dérobe pas, alors plus court il serait encore ok.

Mais ensuite quid alors sur pistes damées ?

Faudrait que, l'autre testeur Hugo, voire Glen Plake lui-même, nous disent …


Sur neige transformée / lourde (mais pas de trafollée dure) :

Ils tournent bien, sans fatigue … mais pas vraiment plus qu'avec les Z82.

Ils glissent bien sans fartage … mais pas plus que les Z82, depuis que la semelle a été structurée en chevrons …


Sur pistes damées, bonne neige naturelle : très faciles à skier malgré les 96 au patin.

Oui je sais, de nos jours 96 c'est rien … mais pour moi c'était vraiment nouveau : +14 par rapport aux Z82, mais au final, on les oublie.

S'il y a des "bosselettes", l'enchaînement des virages est facile.


Sur pistes damées, neige dure (mais pas de glace) :

Les skis sont neufs, les carres bien affutées, ils tiennent très bien même si on a l'impression qu'ils vibrent un peu. Impression accentuée par le fait que dans ces conditions ils sont bruyants, comme si c'était des skis métalliques ;)

Mais au final, aucun effet négatif réel.

Bonnes séries de virages plutôt rapides avec un copain qui était sur des Kendo en 170 (rayon 18.7) : aucune difficulté pour rester dans ses traces et suivre son rythme, ou le précéder ;)


Donc, sur pistes damées (bonne neige naturelle ou dure) : bilan très positif.

Sur pistes damées, aucune difficulté avec les patins en 96, facilité pour rentrer dans les virages, sécurisants….

Faciles, que ce soit à vitesse normale ou en envoyant un peu …

Je suppose que le profil interne des skis, avec les carres en contact sur toute la longueur, permet cette très bonne tenue sur pistes damées.

Par rapport aux Z82, ils sont aussi faciles à mettre en virage. Par contre, il me semble qu'ils virent moins naturellement sur les carres que les Z82 qui eux, "aiment" prendre les carres et y rester tant qu'on le leur demande pour enchaîner naturellement les virages coupés, quel que soit le rayon.

Peut-être une conséquence de la légèreté des Ripstick.


Conclusion (personnelle) : 

Peut-être qu'un skieur plus "motivé", plus sportif, plus engagé, les trouverait trop gentils. 

Mais, pour un usage Grand Tourisme tel que pratiqué avec cette saison, ils conviennent parfaitement, en offrant un très bon compromis tenue en virages de rayons variés et facilité sans crainte ni fatigue.

Et mon, objectif a été totalement atteint : je suis sorti des pistes damées à la moindre occasion possible ... ce que je faisais plus rarement, même quand les conditions de neige étaient bonnes.

Bref, j'ai skié chaque fois avec "la banane" !

Et en freerando ?… ah, avec quelques années de moins et quelques contraintes de vie en moins … j'aurais de suite remplacé les SPX12 par des fix de rando ! … par exemple, style Shift ? 

Pour qui ?

En montage alpin : pour celui qui ne cherche pas un ski de compétition ou un ski de l'extrême, mais un très bon ski, très polyvalent, pour skier sportivement, mais sans se faire jeter en permanence par ses skis et en élargissant avec facilité, ses terrains de jeux hors des pistes damées.
9/10

Points forts

Facilité à engager les virages y compris petits rayons, tolérants mais qui savent aussi tenir un bon rythme en totale sécurité.

Points faibles

Fragilité du topsheet.

D'autre part, la note globale est à 9 et pas 10, à cause du petit moins par rapport aux Z82 en virages coupés sur pistes ... ceci alors que ce n'est pas le terrain de jeu visé par ces Ripsticks 96.

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

4 commentaires

Bast03
Statut : Expert
inscrit le 27/01/03
Stations : 2 avisMatos : 1 avisPhotos : 2 photos du jour
Super test Philippe :) j'attendais ce retour avec impatience !
0
PerGiocare
Statut : Expert
inscrit le 14/11/01
Stations : 5 avisMatos : 3 avis
nota : correctif ... le mec de Sunset se prénomme Théo ...
0
PerGiocare
Statut : Expert
inscrit le 14/11/01
Stations : 5 avisMatos : 3 avis
Complément : la facilité à enchaîner les petits virages tricotés (pas coupés) dans la ligne de pente ... la légèreté des Ripstick est alors bien aidante ...
0
PerGiocare
Statut : Expert
inscrit le 14/11/01
Stations : 5 avisMatos : 3 avis
Bon ... tu confirmes ce que tu m'avais dit et ... je ne peux que me lamenter «avec qlq années de moins et plus de dispo pour skier...»
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire