Test Dakine Heli Pro 20L BLACK 2021

1 test Dakine Heli Pro 20L BLACK.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
chebbahchris

Brille par sa polyvalence et sa robustesse

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,81m | 82kg | Avancé | Saint-Ismier
Taille testée : 20
Acheté : 99€ en ligne
Conditions du test : 8 ans de test sur 2 versions (2014 et 2021) par toutes météos, du froid polaire suédois (-30°) aux chaleurs caniculaires du Verdon

Points forts

Choix des matériaux, robustesse, stabilité, polyvalence

Points faibles

Ceinture ventrale non "rabattable", attache Camelbak

Le Heli Pro 20L et moi, c'est une longue histoire. J'ai acheté mon premier Heli Pro en 2014 et l'ai gardé jusqu'en 2021, lorsqu'une voiture a malencontreusement roulé dessus. Spoiler : ce sac n'est pas indestructible. J'ai du le remplacer par sa nouvelle version, très similaire dont je vais parler aujourd'hui. Je vais commencer par parler de ce que j'ai apprécié, puis je finirai par une liste point par point des choses qui me déplaisent.

J'ai acheté ce sac à l'époque surtout pour des sorties ski alpin/freeride à la demi-journée. Il s'avère que je l'ai tellement aimé que l'été, je m'en servais pour toutes mes sorties en villes ainsi que mes courtes randonnées.

Pour commencer, le sac est fait d'un matériau hyper solide, un peu à l'ancienne ce qui a pour conséquence de ne pas faire de lui le plus léger de sa catégorie. Cela ne m'a pas posé de problème et a justement permis à son ancêtre de 2014 de survivre 7 ans malgré une utilisation intensive.  

Le compartiment "avant" est assez grand pour pouvoir y mettre pelle et sonde. Il y a deux boucles spéciales dans lesquelles j'insère ma sonde et le manche de ma pelle. Cela me permet d'avoir un ensemble bien compact qui ne se balade pas dans le sac. Cette poche dispose également d'un petit filet bien pratique pour les clés ou autres objets de petite taille. Sur l'avant du sac, une petite poche à fermeture a été ajoutée sur la version 2021 et je trouve ça bien pratique pour y ranger mon porte monnaie. 

Le compartiment principal du sac est celui que j'utilise pour y mettre ma nourriture et mes fringues. Il n'est épais mais faisant toute la surface du sac, il permet d'y mettre pleins de choses. Il est bon de noter que la fermeture descend très bas de chaque côté ce qui permet d'ouvrir le sac hyper grand. Il y a un compartiment qui permet de mettre une poche à eau, un ordi ou autres objets fin et longs. J'ai un petit commentaire à faire sur l'attache pour Camelbak mais j'y viendrai à la fin. 

Autrement, le sac est assez minimaliste en confort mais c'est suffisant. Il y a une ceinture de torse ainsi qu'une ceinture ventrale qui s'avèrents toutes deux bien utiles pour les sessions de ski; elles permettent de garder le sac bien près du corps.

Pour finir, je voudrais mentionner l'effort de Dakine quant-à la présence de sangles et d'attaches un peu partout. Durant mes 8 années d'utilisation de la version 2014 puis 2021, j'y ai tout accroché : skis, piolets, fringues, skate, longboard, raquettes, cordes et j'en passe, et quel que soit l'objet, j'ai toujours trouvé une solution.

Quelques points négatifs :

1 - L'attache à Camelbak en haut du grand compartiment ne convient pas pour mon Camelbak Crux. Sans un petit bricolage maison à l'aide d'une cordelette, il serait impossible de le maintenir par le haut et donc de l'utiliser sans l'abimer.

2 - Second et dernier point négatif, qui est celui qui me dérange le plus : la ceinture ventrale. Je trouve ça top que Dakine ait décidé de garder la ceinture ventrale et de la faire même plus large que la version d'avant, cependant sa construction ne permet absolument pas de la ranger/cacher/rabattre lorsqu'elle n'est pas utilisée pour un usage "urbain" ponctuel. Par conséquent, si on ne s'en sert pas, on se retrouve avec un tas de sangles qui pendent dans notre dos et qui se prennent partout. Sur la version 2014, je pouvais "clipper" la ceinture ventrale à l'envers sur la partie avant du sac mais ce n'est pas vraiment possible avec la version 2021, la construction de cette ceinture étant renforcée. Ils auraient pu bosser là dessus car il y a des solutions; Je possède un sac Petzl Bug pour l'escalade en grande voie et il y est possible de "cacher" la sangle ventrale dans une doublure sur la partie dorsale. Cela n'affecte en rien le confort et permet d'éviter d'avoir des sangles qui pendent partout. C'est franchement dommage et c'est l'unique raison qui me fait noter ce sac 8/10 au lieu de 10/10.

Pour qui ?

Skieur freeride à la demi-journée, sportif recherchant un sac qui peut être utilisé pour tous sports mais également discret pour la ville

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire