Test Atomic Backland 85 2022

16 tests Atomic Backland 85.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,2/10

Bon en monté, simplement balliens en descente, quelque soit la neige

Atomic Backland 85
Avis sélectionné
Profil du testeur : 50 ans | 1,71m | 71kg | Expert | Nonglard
Taille testée : 165
Acheté : 580€ en ligne
Conditions du test : En 10 sorties, toutes formes de neiges : de la peuf (janvier) à la glace fin Février. Hors piste comme un peu de pistes.

Points forts

Léger, à la montée.
Excellent en descente, quelque soit le niveau, quelques soit la vitesse et la qualité de neige.

Points faibles

Ben j'ai pas trouvé.

J’ai loué pas mal de modèles différents de ski de rando sans avoir jamais été vraiment emballé : ceux qui étaient bons à la montée étaient nul en descente car souvent trop “droit et fin”, ceux par contre bon en descente étaient trop lourds en monté.

Cependant, vu que le covid a fait que c’était simplement la guerre pour louer, je me suis laissé tenter pas ces Backland 85 2022 … pour mon plus grand bonheur !

Montée :

Relativement léger, d’une ligne de côte et de largeur quand même contenues, le Backland ne pose vraiment aucun problème quelle que soit la neige. Je ne les ai mis en défaut que sur une pente TRES verglacée mais … c’est dû à mon manque de technique : j’ai tendance à les mettre sur les carres ce qui fait que la peau ne sert plus à rien.

Leur 1m65 (pour mes 1m71) est un bon compromis lors des conversions.

Descente :

C’est là où je les attendais … et je suis simplement EMBALLÉ, et ce quelle que soit la neige.

En fait, pour résumer, hormis qu’ils sont évidemment plus légers mais surtout un peu plus souples que mes Volkl Kendo de piste, j’ai STRICTEMENT LA MEME GLISSE.

En grosse peuf, si on n'a pas trop de technique, les 85 leur permet de “flotter” et donc de rester contrôlable même à faible vitesse. Si par contre, on veut les pousser, le Backland répond présent : petits virages, prise de vitesse, slalom précis entre arbres & rochers, tout est possible et amène directement au bonheur spatulaire. La seule chose que je ne peux commenter concerne l’acrobatique : plus de mon age, ni la technique, ni le physique.

La soupe : ben j’aime la soupe ! Ici aussi, même le ski subit plus que les Volkl, c’est le même plaisir qu’en peuf. Pas de mauvaise surprise, il va où on lui dit.

En traffole, alors évidemment, ils se font un plus “balader” que mes Kendo dû fait de leur souplesse et de leur légèreté mais restent à la fois sains et agréables.

Sur la glace … ben bon, c’est de la glace. Cependant, on arrive à changer de direction, de vitesse, on se sent en sécurité (à l’instar de mes pistes et mieux que tout ceux que j’ai loué avant qui, même s'ils étaient bien préparés, me donnaient l'impression de skier sans carre).

La piste ? Et bien, ça ne lui déplait pas non plus. Et si on commence à attaquer, le ski reste précis, ne flotte pas, ne vibre pas (je l’ai monté à 70 et seul la présence de touristes m’a empêché d’accélérer encore). Mieux, il ne rechigne pas aux virages, réagit au quart de tour, et est agréable même quand on est crevé.

Pour qui ?

Je dirais, tout le monde. Le débutant y trouvera un ski facile, le plus "avancé" un ski réactif et dynamique, qui ne nécessite pas de grosse jambes, qui permettra d'aller jusqu'aux limites ... du skieur. Seuls peut-être les plus "pointus" les trouveront peut être justement trop facile : ce n'est pas mon cas.

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire