Test Dakine Mission pro 2020

2 tests Dakine Mission pro.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10
sebizarre

Bonjour M. Phelps, votre mission (pro), si toutefois vous l'acceptez !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 43 ans | 1,79m | 72kg | Avancé
Acheté : 130€ en ligne
Conditions du test : Conditions de début de saison sous le soleil avec des températures clémentes de +5° à 0°, sorties par gravité principalement.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Dakine Mission pro

Points forts

Look épuré
Poids
Confort même chargé
Qualité de fabrication et finitions
Double système de portage pour les snowboards
Isolation tuyau poche à eau

Points faibles

Volume et équipement minimaliste (pour certains types de courses)
Système de portage des skis uniquement en diagonale
Étanchéité

OK ce test privé date de la saison dernière et l'ayant reçu mi-mars c'était effectivement mission impossible de le tester durant le confinement... n'est pas M. Phelps qui veut !

Il devait m’accompagner sur des journées de ride printanières (je n’utilise plus mon airbag à cette période car avalanches de neige humide).

J’ai bien tenté de le tester entre le salon et le jardin avec la face sud de la terrasse ou le couloir nord de l’escalier mais je me suis résigner à attendre cette saison (en Suisse nous ne sommes pas limités dans nos déplacements pour cette 2iem vague et la neige est apparue au-dessus de 2500m depuis plusieurs semaines).

Donc merci à Skipass et la communauté de votre patience pour mon retour sur ce TP !


Déballage

Sa livrée Golden Glow est très sympa avec un look minimaliste (rien ne dépasse, c'est propre) qui offre une bonne visibilité en montagne (gage de sécurité).

Détails :

  • Volume de 25 L avec des mensurations de : 53 x 30 x 18 cm pour 1 kg tout rond.
  • Sangle de poitrine ajustable en hauteur/largeur et un sifflet d’alarme
  • Porte ski en diagonale
  • Porte snowboard horizontal (via une double paroi dorsale) et vertical via des sangles qui font également office de porte piolet et corde
  • Poche doublée en polaire pour les lunettes/masques (un Julbo Universe y rentre facilement)
  • Bretelles ergonomique avec passage (gauche uniquement) et isolation (à tester par grand froid) pour le tuyau de la poche à eau
  • Ceinture rembourrée
  • Compartiment spécial pour équipement de sécurité (pelle et sonde)
  • Compartiment principal avec séparateur pour la poche à eau et petite poche filet avec zip
  • Compatible avec la protection dorsale d'impact DK (non incluse) qui prendra place dans la même poche que celle de la poche à eau


Prévu à la base pour les snowboarder avec un double portage de la planche horizontalement ou verticalement qui permet de glisser la board via un système en portefeuille sans avoir besoin de l’attacher.

Pour les skieurs, il faudra se contenter d’un portage en diagonale via 2 sangles escamotables (le Heli Pro ou le Poacher possèdent des sangles latérales en plus par exemple).


Finitions

les 420 derniers du tissus extérieur (Nylon) qui sans être trop fragiles permettent d'afficher un poids contenu, les fermetures éclair sont de bonnes factures manipulables avec de gros gants et coulisses même sous tensions, les boucles et sangles possèdent toutes des clips pour facilité les manipulations.

Les coutures semblent solides et bien finies, idem pour les différents assemblages, gage de bonne tenue dans le temps.

Le dos est simple sans système de ventilation mais avec une double paroi rembourrée (système de portage du snowboard en horizontal) qui offre un bon confort une fois chargé.


Usages

Bien adapté pour des sorties à la journée car peu encombrant, pratique et léger, il faudra juste faire attention à ne pas le laisser trainer trop longtemps dans la neige car il n’est pas étanche (juste un traitement déperlant) et l’intérieur devient rapidement humide. L'ouverture est large et descend un peu plus bas que le milieu du sac ce qui permet un accès facile au fond de sac.

Le volume et son équipement minimaliste vont donc le restreindre sur des sorties longues ou engagées avec du matériel de sécurité (baudrier, crampons, quincaillerie, etc.). Les montagnards devront être du genre minimaliste ou faire des compromis sur le matos à prendre.

J’ai l’habitude d’avoir un 35L (pour être à l’aise quand je cherche un truc dedans car rien de pire que voir du matos se barrer en haut d’un couloir quand on sort le masque ou une paire de gant avant d'attaque la descente), ce Mission pro sera donc suffisant si on est organisé et pas trop du type frileux-gourmand-sherpa.

L’impossibilité de mettre les skis en latéral limitera également son usage (pour les skieurs) pour les goulottes et autres passage étroits.

Il reste très confortable même chargé grâce aux larges bretelles ergonomiques qui répartissent bien le poids et la ceinture qui permet un léger report de charge sur les crêtes iliaques.

NB : je ferai un update d’ici le milieu de cette saison, concernant son usure et sa tenue dans le temps.

Pour qui ?

Les snowboards et skieurs par gravité (piste et hors piste) qui n'emportent pas l'ensemble de leur matos à chaque sortie.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire