Test Dainese Evolution Shield Airplus 7 2007

1 test Dainese Evolution Shield Airplus 7.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Mar'Ine

Une dorsale polyvalente qui sait se faire oublier

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,72m | 63kg | Expert | Grenoble
Acheté : 80€ en magasin
Conditions du test : Toutes conditions depuis une dizaine d'années

Points forts

Confort, ventilation, maintien, liberté de mouvement, polyvalence

Points faibles

Propriétés élastiques des bretelles

Dans le genre élément de sécurité indispensable en plus du trio DVA/pelle/sonde et casque, la dorsale en fait également partie !

J’ai eu pendant quelques années un sac à dos avec dorsale intégrée, puis j’ai quand même réussie à me déplacer 2 vertèbres avec. Je suis donc passée rapidement à la vraie dorsale. On ne va pas se leurrer, les miracles n’existent pas. Il ne faut pas se croire invincible avec tout cet équipement, mais le but étant de minimiser les risques dans la mesure du possible.

Une dorsale doit donc être sur le dos de tout riders qui se respecte.


Mon choix s’est porté sur une dorsale et non un gilet de protection intégral uniquement pour une question budgétaire.


Dotée d’une structure en nid d’abeille, elle assure une ventilation optimale. Par temps doux, je la considère même comme une couche supplémentaire (allé on va dire 1/2 couche. N’exagérons rien, je suis une femme, je suis frileuse).

Elle est composée de 7 plaques indépendantes permettant un super confort, une amplitude maximum et sans gêne des mouvements.

Côté maintien, une ceinture ventrale au niveau des lombaires et les bretelles réglables et amovibles font, dans l’ensemble, du bon boulot. Petit hic simplement pour les bretelles qui n’ont plus les mêmes propriétés élastiques que quand je l’ai acheté. Elles se sont distendues et elles ont tendance à s’enlever de mes épaules de temps en temps lors de mouvements amples. La dorsale ne bouge pas pour autant. La ceinture ventrale permet de bien la bloquer.

Après 10 ans d’utilisation, usure tout à fait normale et raisonnable…


La taille de la dorsale recouvre l’ensemble du dos, une partie du sacrum et des omoplates sans aucune contrainte de mouvements.

Peut également être portée avec n’importe quel sac à dos sans gêne. Pas de sensation d’encombrement.

Donc une très bonne dorsale, à un prix raisonnable qui sait se faire oublier sur les skis, dotée d’un bon maintien et d’une ventilation optimale pour une liberté de mouvements maximale.


Note : dorsale polyvalente puisque je l'utilise de manière très régulière également en moto.

Pour qui ?

Tout le monde !
9/10

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire